Margaret Papillon

Margaret Papillon, photo-autoportrait 2000

photo-autoportrait © M. Papillon
Port-au-Prince, septembre 2000

Margaret Papillon est née le 14 novembre 1958 à Port-au-Prince (Haïti). Elle est l’épouse du peintre de renom, Albert Desmangles, et mère de deux enfants : Sidney-Albert et Coralie-Agnès. Elle rencontre le succès dès la publication de son premier roman, La Marginale, en 1987. En 1995 elle abandonne ses activités de professeur d’éducation physique et son club de gym (GYMELASTIC) pour se consacrer entièrement à l’écriture.

Depuis 1999, lors de la parution de son premier livre pour la jeunesse, La Légende de Quisqueya, l’auteure part à la rencontre des jeunes en milieu scolaire et universitaire dans la capitale et aussi dans plusieurs villes de province. Ayant comme point de départ le Petit Séminaire Collège Saint-Martial où ce désormais classique de la littérature haïtienne était inscrit au programme des cours réguliers en passant par le Lycée Alexandre Dumas (Lycée Français d’Haïti), l’Institution Saint-Louis de Gonzague ou encore L’Institution du Sacré-Cœur, Margaret Papillon conte aux adolescents de merveilleuses histoires et raconte son bonheur d’écrire et sa grande passion pour le métier d’écrivain. En 1999, grâce à la Coopération Française, au projet de Promotion du livre et de la lecture, elle participe à un atelier d’écriture de romans jeunesse à l’Institut Français d’Haïti animé par l’écrivain Marie Saint-Dizier (Gallimard Jeunesse). En 2001, on la retrouve à un autre atelier sur l’écriture de scénarios cinématographiques, sous l’égide à nouveau de l’Institut Français d’Haïti, animé par Élie Abécéra venu directement de Paris.

En 2005, Margaret Papillon s’installe à Cutler Bay, en Floride, où elle continue à écrire. Elle fonde en 2010 sa propre maison d’édition, Butterfly Publications.

* * *

« Mon premier texte, je l’écrivis à treize ans. À cette époque, je n’avais pas encore cette passion de l’écriture. Néanmoins, séduite par l’attention que portaient mes frères et soeurs aux histoires fabriquées de toutes pièces que je leur débitais avec un bonheur sans égal, je couchai mes premiers mots sur un cahier d’écolier. Je ne tardai pas à mettre ce récit au rancart pour m’adonner à ma vraie passion d’alors:  le sport; surtout le volley-ball et le basket-ball. C’est tout à fait par hasard qu’en fouillant – cinq ans plus tard – dans une vieille armoire que je découvris le manuscrit enfoui. Je le relus en grimaçant, me demandant comment j’avais pu écrire des choses aussi mièvres. D’un geste vif et spontané qui caractérise l’adolescence, je détruisis le texte, heureuse qu’aucun regard ne l’ait jamais parcouru. Plus de vingt ans plus tard, ce geste, je le regrette encore, car je suis devenue l’écrivain que l’on sait et je ne me pardonne toujours pas la grande légèreté, l’absolue désinvolture de mes dix-huit ans.  Ce petit fait à été, somme toute, très déterminant pour ma carrière car cela m’a donné la rage d’écrire ! »

– Margaret Papillon


Oeuvres principales:

Romans:

  • La Marginale. Port-au-Prince: Deschamps, 1987.
  • Martin Toma. Port-au-Prince: Imprimeur II, 1991.
  • La Saison du pardon. Port-au-Prince: Pressmax, 1997.
  • Mathieu et le vieux mage au regard d’enfant. Port-au-Prince: Imprimeur II, 2000.
  • Innocents Fantasmes. Port-au-Prince: Imprimeur II, 2001.
  • La Mal-aimée. Coconut Creek (Florida): EducaVision / Montréal: CIDIHCA, 2008.
  • Douce et tendre luxure. Miami: Butterfly Publications, 2010.
  • La Promise, tome I (Rachel, la mystique). Miami: Butterfly Publications, 2012.
  • La Promise, tome II (L’héritier du Prince). Miami: Butterfly Publications, 2013.
  • L’Initiatrice. Miami: Butterfly Publications, 2015.

Romans jeunesse:

  • La Légende de Quisqueya. Port-au-Prince: Éditions Mémoire, 1999.
  • La Légende de Quisqueya, II ; Xaragua, la cité perdue. Port-au-Prince: Imprimeur II, 2001.
  • Le Trésor de la Citadelle Laferrière. Port-au-Prince: Imprimeur II, 2001.
  • Sortilèges au carnaval de Jacmel. Port-au-Prince: Imprimeur II, 2002.
  • L’île mystérieuse du capitaine Morgan. Miami: Butterfly Publications, 2012.
  • La Légende de Quisqueya, III ; Anacaona, reine de Quisqueya. Miami: Butterfly Publications, 2016.

Livres jeunesse:

  • Babou chez le faiseur de songes. / Babou and the dream maker / Babou nan zantray mèt rèv yo (éditions en 3 langues, Traduction en anglais par Edith Jonsson-Devillers). Illustrations de Chevelin Djasmy Pierre. Miami: Butterfly Publications, 2011.

Nouvelles:

  • Passion composée. Port-au-Prince: Pressmax, 1997.
  • Manmzelle Natacha. Port-au-Prince: Pressmax, 1997.
  • Terre Sauvage. Port-au-Prince: Pressmax, 1999; Le Matin (2004).
  • Noirs préjugés. Miami: Butterfly Publications, 2010.
  • Angie. Miami: Butterfly Publications, 2012.
  • Crime Royal. Miami: Butterfly Publications, 2013.

Récits:

  • La raison des plus forts… L’affaire McDonald’s, récit véridique. Port-au-Prince: Imprimeur II, 2002; Miami: Butterfly Publications, 2012.
  • Sur les traces d’un géant, le demi-siècle des laboratoires 4C. Miami: Butterfly Publications, 2011.

Théâtre:

  • Généralissimus. (inédit).
  • Adaptation du roman, La Légende de Quisqueya, par l’Atelier Éclosion de Mme Florence Jean-Louis Dupuy (20, 21, 22 octobre 2000 et 23 et 24 mars 2001).
  • Babou chez le faiseur de songes, adaptation de Artimoun d’Emmanuelle Sainvil, juin 2002.
  • Les Infidèles. Miami: Butterfly Publication, 2011. Pièce de théâtre mis en feuilleton de 8 épisodes, paru pour la première fois dans le journal Anayizz / Le Nouvelliste (2007).
  • La Légende de Quisqueya, adaptation du roman par l’École de danse Joëlle Donatien Belot (14 et 15 juin 2014, Parc Historique de la Canne à Sucre, Port-au-Prince).

Textes parus dans la presse et dans des ouvrages collectifs:

  • « Manmzelle Natacha », nouvelle. Le Nouvelliste (1997).
  • « Marinella », nouvelle. Le Nouvelliste (1998).
  • « La folle journée de Tante Rose », nouvelle. Le Nouvelliste (1998).
  • « Les visites dominicales de Ludovic », nouvelle. Le Nouvelliste (1998).
  • « Terre Sauvage », nouvelle. Le Matin (2004).
  • « Fleurs d’insomnie », nouvelle. Le Matin (2004).
  • La Mal-aimée, roman mis en feuilleton de 55 épisodes. Le Matin (février 2004 – mars 2005).
  • Le Trésor de la Citadelle Laferrière, roman jeunesse mis en feuilleton de 15 épisodes, Le Matin, 2005
  • « Mystérieux Occident », nouvelle. Une journée haïtienne, textes réunis par Thomas C. Spear. Montréal: Mémoire d’encrier / Paris: Présence africaine, 2007: 87-99.
  • « Vanité salvatrice », nouvelle. Le Matin (2007 et 2010).
  • « On a kidnappé la morte », nouvelle. Haïti par monts et par mots, un atlas littéraire. Port-au-Prince: Étonnants voyageurs, 2009: 177-184.
  • « La soudaine intelligence de Carmélie Nozeille » et « Amen », nouvelles. So Spoke the Earth, a Haiti anthology. M.J. Fievre, ed. Miami: WWOHD, 2012: 184-195, 305-308.
  • Voir aussi les textes disponibles en ligne par les liens ci-dessous.

Prose poétique:

  • « La conspiration du temps contre les cloches de la Cathédrale du Cap-Haïtien ». Revue Cultura (1999).
  • « Les Canons de la Liberté ». Le P’tit Nouvelliste (2001).

Textes radiophoniques:

  • « Jeux interdits » (nouvelle publiée dans Passion composée). (Programme de lutte contre le sida.) Radio Vision 2000 (Haïti), novembre 1998 (voir lien ci-dessous).
  • « Les visites dominicales de Ludovic ». Radio Vision 2000 (Haïti), 1998.
  • « Angie ». (Programme de lutte contre le sida.) Radio Ibo (Haïti), décembre 2001.
  • « Manmzèl », feuilleton radiophonique. (Plan-Haïti / Plan International / Programme de lutte contre le sida.) Diffusé sur les radios de la capitale, des villes de province et sur des radios communautaires, décembre 2004.

Expositions de peinture sélectionnées:

  • 1993    Participation au concours Biennale de Peinture. Osaka, Japon.
  • 1993    Exposition collective, l’Institut Haïtiano-Allemand, Port-au-Prince.
  • 1994    Exposition « Solidarité Josué Simon » aux Ateliers Jérôme, Port-au-Prince.
  • 1994    Exposition collective, Festival Art Gallery, Prince-au-Prince.
  • 1995    Participation, avec cinq tableaux, à la foire « Pour la promotion de la Femme Haïtienne » au Ministère à la condition Féminine, Port-au-Prince.
  • 1996    Exposition collective, « Kay Fanm », Port-au-Prince.
  • 2014    Exposition collective, The African American Research Library and Cultural Center, Fort Lauderdale (Floride).

Traduction:

in English:

  • The Legend of Quisqueya. Trans. Edith Jonsson-Devillers. Miami: Butterfly Publications, 2012. Pour d’autres traductions de nouvelles, voir les liens ci-dessous.

Liens:

sur Île en île:

Textes de Margaret Papillon ailleurs sur le web:

Livres disponibles:  Margaret Papillon (chez Amazon), Margaret Papillon (chez Barnes&Noble).


Retour:

http://ile-en-ile.org/papillon_margaret/

mis en ligne : 19 janvier 2002 ; mis à jour : 9 juillet 2016