Raphaël Confiant

Raphaël Confiant, photo © 1996 Ulf Andersen

photo © 1996 Ulf Andersen

Raphaël Confiant est né le 25 janvier 1951 au Lorrain (Martinique). Il a effectué ses études supérieures à l’Université de Provence, études principalement de sciences politiques et d’anglais. Militant de la cause créole dès les années 1970, à son retour en Martinique, il oeuvre dans le domaine de l’écrit créole, notamment avec sa participation très active au premier journal entièrement en créole, Grif an tè. Cette expérience durera plus de quatre ans, entre 1977 et 1981. Avant d’être l’auteur francophone que l’on connaît, Confiant a publié trois romans en créole (et beaucoup de petites pièces plus courtes). Dans les années 1990, ces romans seront traduits en français.

Confiant est l’un des membres du GEREC (Groupe d’Etudes et de Recherches en espace créolophone), et dans ce cadre il participe à la fois à la promotion du système graphique proposé par Jean Bernabé dès 1978, mais aussi à travers divers journaux (Antilla, Karibèl…) à des propositions en matière de lexique, pour développer notamment du vocabulaire technique en créole. Ses deux derniers romans en créole sont suivis d’un court glossaire, Pawôlnèf (Néologismes), dans lequel ses créations propres sont classées par ordre alphabétique et traduites en créole « usuel ».

Avec Jean Bernabé et Patrick Chamoiseau, il publie en 1989 Eloge de la créolité, et par la suite quelques autres écrits théoriques (par exemple, Les Lettres créoles avec Chamoiseau, un essai sur la littérature antillaise de 1635 à 1975, ainsi qu’une étude polémique sur Aimé Césaire).

Confiant est l’auteur de plusieurs romans en français: depuis Le nègre et l’amiral en 1988, d’autres encore qui sont publiés à un rythme de deux ou trois par an.  Il travaille aussi à la traduction de ses romans créoles: sous le titre Mamzelle Libellule, est paru Marisosé, bientôt suivi par Le gouverneur des dés (Kòd Yanm) dans une traduction de Gerry L’Etang.

Il convient de souligner les particularités du français de Raphaël Confiant: à la suite de Chamoiseau:  moins systématiquement toutefois que son prédécesseur, Confiant élève le créolisme au rang de procédé littéraire: emprunts, calques sont volontairement intégrés, donnant à la langue de l’auteur martiniquais une couleur tout à fait particulière, sans doute pas toujours aisée à comprendre pour le lecteur qui ignore tout du créole et du monde martiniquais.

– Marie-Christine Hazaël-Massieux
(cette présentation de Raphaël Confiant est adaptée
pour Île en île avec permission de son cours de linguistique créole)


Oeuvre en créole:

  • Jik dèyè do Bondyé, nouvelles. Gris An Tè, 1979.
  • Jou Baré, poèmes. Grif An Tè, 1981.
  • Bitako-a, roman. Schoelcher: GEREC; Paris: l’Harmattan, 1985.
  • Kod Yanm, roman. K.D.P., 1986; Petit-Bourg: Caraïbéditions, 2009.
  • Marisosé, roman. Schoelcher: Presses Universitaires Créoles, 1987.
  • Ora lavi:  nyouz. (À fleur de vie: nouvelles, texte en creole, suivi de la traduction française). Paris: L’Harmattan, 1997.
  • (voir aussi « Essais » et « Traductions » ci-dessous)

Oeuvres en langue française:

Beaucoup de ces romans sont disponibles en version poche (Le Livre de Poche, Gallimard folio).

Romans:

  • Le Nègre et l’Amiral. Paris: Grasset, 1988.
  • Eau de café. Paris: Grasset, 1991.
  • Ravines du devant jour, récit. Paris: Gallimard (Haute Enfance), 1993.
  • L’Allée des soupirs. Paris: Grasset, 1994; Montréal: Mémoire d’encrier, 2008.
  • La Vierge du grand retour. Paris: Grasset, 1996.
  • Le Meurtre du Samedi-Gloria. Paris: Mercure, 1997.
  • L’Archet du Colonel. Paris: Mercure, 1998.
  • Régisseur de rhum. Paris: Écriture, 1998.
  • Le Cahier de romances. Gallimard (Haute Enfance), 2000.
  • Brin d’amour. Paris: Mercure, 2001.
  • Morne-Pichevin. Paris: Bibliophane-Daniel Radford, 2002.
  • Nuée ardente. Paris: Mercure, 2002.
  • Le Barbare enchanté. Paris: Écriture, 2003.
  • La Lessive du diable. Paris: Serpent à Plumes, 2003.
  • La Panse du chacal. Paris: Mercure, 2004.
  • Adèle et la pacotilleuse. Paris: Mercure, 2005.
  • Case à Chine. Paris: Mercure, 2007.
  • Les Ténèbres extérieures. Paris: Écriture, 2008.
  • L’hôtel du bon plaisir. Paris: Mercure, 2009.
  • La Jarre d’or. Paris: Mercure, 2010.
  • Rue des Syriens. Paris: Mercure, 2012.
  • Le bataillon créole (Guerre de 1914-1918). Paris: Mercure, 2013.
  • Les Saint-Aubert.
    • (tome 1)  L’en-allée du siècle, 1900-1920. Paris: Écriture, 2012.
    • (tome 2)  Les trente-douze mille douleurs. Paris: Écriture, 2014.
  • Madame St-Clair, reine de Harlem. Paris: Mercure, 2015.

Récits:

  • La Trilogie sucrière:
    • Commandeur du sucre. Paris: Écriture, 1994.
    • La Dissidence. Paris: Écriture, 2002.
    • Nègre marron. Paris: Écriture, 2006.
  • Black is Black. Monaco: Alphée-J.-P. Bertrand, 2008.

Nouvelles et courts récits:

  • « Mémoires d’un fossoyeur ». Noir des Îles (collectif). Paris: Gallimard, 1995: 73-93.
  • La Trilogie Tropicale: les trois textes ci-dessous en coffret, Mille et une nuits, 1997; publiés en un volume, La Trilogie Tropicale. Montréal: Mémoire d’encrier, 2006.
    • Bassin des ouragans. (avec une postface de Laurent Sabbah) Paris: Mille et une nuits, 1994.
    • La Savane des Pétrifications. Paris: Mille et une nuits, 1995.
    • La Baignoire de Joséphine. (postface de Patrick Chamoiseau)  Paris: Mille et une nuits, 1997.
  • La dernière java de Mama Josépha. Paris: Mille et une nuits, 1999.
  • « La chute de Louis Augustin, commandeur de plantation de canne à sucre en l’île de la Martinique ». Paradis Brisé, nouvelles des Caraïbes. Paris: Hoëbeke (Collection Étonnants Voyageurs), 2004: 59-85.
  • L’émerveillable chute de Louis Augustin et autres nouvelles. Paris: Écriture, 2010.

Essais, recueils:

  • Eloge de la créolité (avec Jean Bernabé et Patrick Chamoiseau). Paris: Gallimard, 1989.
  • Lettres créoles. Tracées antillaises et continentales de la littérature: 1635-1975. (avec Patrick Chamoiseau)  Paris: Hatier, 1991.
  • Aimé Césaire, une traversée paradoxale du siècle. Paris: Stock, 1993; (édition mise à jour) Paris: Écriture, 2006.
  • Les Maîtres de la parole créole. (présentation et transcription par Raphaël Confiant, photographies de David Demoison, textes recueillis par Marcel Lebielle) Paris: Gallimard, 1995.
  • Contes créoles des Amériques. Paris: Stock, 1995.
  • Dictionnaire des Titim et sirandanes: devinettes et jeux de mots du monde creole. Kourou: Ibis Rouge, 1998.
  • La Poésie antillaise d’expression créole de 1960 à nos jours.  (avec Maryse Romanos). Paris: L’Harmattan, 1998.
  • Dictionnaire des néologismes créoles. Jarry: Ibis Rouge, 2000.
  • La version créole. (Collection Guide Capes Créole). Jarry: Ibis Rouge, 2001.
  • Mémwè an fonséyé, ou les quatre-vingt dix pouvoirs des morts. (Collection Guide Capes Créole). Jarry: Ibis Rouge, 2002.
  • Chronique d’un empoisonnement annoncé; Le scandale du Chlordécone aux Antilles françaises (1972-1993) (avec Louis Boutrin). Paris: L’Harmattan, 2007.
  • Blogodo! Lexique des onomatopées en créole de Martinique. Lamentin: Caraïbéditions, 2013.
  • Alfred Marie-Jeanne : Une traversée verticale du siècle (avec Louis Boutrin). Lamentin: Caraïbéditions, 2015.
  • L’insurrection de l’âme. Frantz Fanon, vie et mort du guerrier-silex. Lamentin: Caraïbéditions, 2017.

Romans policiers:

  • Citoyens au-dessus de tout soupçon… Petit-Bourg: Caraibéditions, 2010.
  • Du Rififi chez les Fils de la veuve. Petit-Bourg: Caraibéditions, 2012.
  • Bal Masqué à Békéland. Petit-Bourg: Caraibéditions, 2013.

Traductions par Raphaël Confiant:

  • Jones, Evan. Aventures sur la planete Knos. (traduit de l’anglais, Jamaïque) Paris: Dapper, 1998.
  • Berry, James. Un voleur dans le village, récits. (traduit de l’anglais, Jamaïque) Paris: Gallimard, 1993. (Prix de l’International Books for Young People, 1993).

Contributions, articles:

  • « La Littérature créolophone des Antilles-Guyane ». Notre Librairie 104 (janvier-mars 1991): 56-62.
  • « Préface », Une nuit d’orgie à Saint-Pierre, Martinique par Effe Géache. Paris: Arlea, 1992.
  • « Préface », Monchoachi, par Georges-Henri Léonin. Schoelcher: GEREC; Paris: L’Harmattan, 1994.
  • « Écrits et textes littéraires en langue créole des îles caraïbes et de la Guyane ». LittéRéalité 10.1 (printemps-été 1998): 81-92.
  • « Traduire la littérature en situation de diglossie ». Palimpsestes 12 (2000): 49-59.
  • « Préface », Aux vents des Caraïbes: Deux années dans les Antilles françaises, par Lafcadio Hearn (Marc Logé, trad.). Paris: Hoëbeke (Collection Étonnants Voyageurs), 2004.

Distinctions et prix littéraires:

  • 1988    Prix Antigone pour Le Nègre et l’Amiral.
  • 1989    Prix littéraire des Caraïbes de l’ADELF, pour Le Nègre et l’Amiral.
  • 1991    Prix Novembre pour Eau de café.
  • 1994    Prix Carbet pour L’Allée des soupirs.
  • 1995    Prix Casa de las Américas pour Ravines du devant jour.
  • 1998    Prix RFO pour Le Meurtre du Samedi-Gloria.
  • 2004    Prix des Amériques insulaires et de la Guyane, pour La Panse du chacal.
  • 2016    Prix Casa de las Américas pour Le bataillon créole (Guerre de 1914-1918).

Traductions:

en français:

  • Mamzelle Libellule. (Marisosé, trad. du créole par l’auteur)  Paris: Le Serpent à Plumes, 1995.
  • Le Gouverneur des dés. (Kod Yanm, trad. du créole par Gerry L’Etang)  Paris: Stock, 1995; Petit-Bourg: Caraïbéditions, 2009.
  • Chimères d’En-Ville. Jean-Pierre Arsaye, trad. Paris: Ramsay, 1997; Librio, 1998.

in English:

  • Eloge de la créolité/In Praise of Creoleness. (édition bilingue)  (avec Jean Bernabé et Patrick Chamoiseau). M.B. Taleb-Khyar, trad. Paris: Gallimard, 1993. (traduction publiée d’abord dans Callaloo 13.4 (Fall 1990): 886-909.)
  • Eau de Café. James Ferguson, trad. London / New York: Faber and Faber, 1999.
  • Mamzelle Dragonfly. Linda Coverdale, trad. New York: Farrar, Straus, Giroux, 2000.

in italiano:

  • La profezia delle notti. Anna Devoto, trad. Milan: Zanzibar, 1994.
  • Elogio della creolità – Éloge de la créolité (avec Jean Bernabé et Patrick Chamoiseau). Daniela Marin et Eleonora Salvatori, trad. et éd. Como-Pavia: Ibis, 1999.
  • L’omicidio del sabato gloria. Yasmina Mélaouah, trad. Turin: Instar Libri, 2003.

Sur Raphaël Confiant:

  • Anderson, Debra. « Le Rire dans Le Nègre et l’Amiral de Raphaël Confiant ». Francographies 8 (1999): 49-57.
  • Awumey, Edern. « Raphaël Confiant: l’Orient et l’exil caraïbe ». L’Orient dans le roman de la Caraïbe. Mounia Benalil, éd. Montréal: CIDIHCA, 2006: 81-100.
  • Caldwell, Roy Chandler, Jr. « L’Allée des Soupirs, ou le grotesque créole de Raphaël Confiant ». Francographies 8 (1999): 59-70.
  • Caldwell, Roy Chandler, Jr. « Creolité and Postcoloniality in Raphaël Confiant’s L’Allée des Soupirs ». French Review 73.2 (December 1999): 301-12. [voir les liens ci-dessous]
  • Dumontet, Danielle. Suzanne Houyoux, trad. « Antillean authors and their models: Daniel Maximin and Raphaël Confiant ». Callaloo 15.1 (Winter 1992): 104-19.
  • Du Rivage, Françoise. « Entre Vierge et Quimbois: Délire religieux dans La Vierge du Grand Retour ». LittéRéalité 10.1 (Spring-Summer 1998): 59-68.
  • Erickson, John. « Creole Identity in Chamoiseau’s Solibo Magnifique and Confiant’s Le meurtre du Samedi-Gloria ». Journal of Caribbean Literatures 4.2 (Fall 2006): 1-15.
  • Herbeck, Jason. « Raphael Confiant’s Le Meurtre du Samedi-Gloria: Crime and Testimony. » French Review 82.2 (December 2008): 342-352.
  • Larrier, Renée. « Migrant ImagiNations: Can[n]ons, Creole[s], and Patrick Chamoiseau’s Chemin d’École ». Journal of Caribbean Literatures 4.2 (Fall 2006): 17-30.
  • Levesque, Katia. La Créolité; entre tradition d’oraliture créole et tradition littéraire française. Québec: Nota Bene, 2005.
  • Loichot, Valerie. « La Créolité à l’oeuvre dans Ravines du devant-jour de Raphaël Confiant ». The French Review 71.4 (March 1998): 621-32.
  • Moudileno, Lydie. « Raphaël Confiant: entre Le Nègre et l’Amiral ». L’Écrivain antillais au miroir de sa littérature. Paris:  Karthala, 1997: 51-82.
  • Sankara, Edgard. « Raphaël Confiant: Defense and Illustration of Créolité and Its Complacent Reception ». Postcolonial Francophone Autobiographies: From Africa to the Antilles. Charlottesville: U. of Virginia Press, 2011: 118-143.
  • Spear, Thomas C. « Les Perles de la parlure de Raphaël Confiant ». L’Héritage de Caliban. Maryse Condé, dir. Pointe-à-Pitre: Editions Jasor, 1992: 253-263.
  • Spear, Thomas C. « Jouissances carnavalesques: représentations de la sexualité ». Penser la Créolité, Madeleine Cottenet-Hage et Maryse Condé, dirs. Paris: Editions Karthala, 1995: 135-152.
  • Spear, Thomas C. « L’Enfance créole;  la nouvelle autobiographie antillaise ». Récits de vie de l’Afrique et de la Caraïbe: Enracinement, Errance, Exil. Suzanne Crosta, dir. Sainte-Foy: GRELCA, 1998: 143-167.
  • Taylor, Lucien. « Mediating Martinique: The « Paradoxical Trajectory » of Raphaël Confiant ». Cultural producers in perilous states: editing events, documenting change. George E. Marcus, ed. Chicago: University of Chicago Press, 1997: 259-329.
  • Valenza Arnold, Joséphine. « Comment peut-on être martiniquais ? » Critique 711-712 (août-septembre 2006): 687-693.
  • Vété-Congolo, Hanétha. « Damner le damier ou rédimer la danse de la terre dans Le meurtre du Samedi-Gloria de Raphaël Confiant ». Présence francophone 77 (Fall 2009): 111-134.
  • Yerro, Phillippe-Alain. Paulette Richards, trad. « Rafayel Confiant, or the Exile of the Flayed ». Callaloo 15.1 (Winter 1992): 98-103.

Entretiens:

  • De Bleeker, Liesbeth. « Entretien avec Raphaël Confiant ». The French Review 82.1 (October 2008): 130-140.
  • Bullo, Alain. « Entretien avec Raphaël Confiant ». Caribana 5 (1996): 39-49.
  • Constant, Isabelle. « Entretien avec Raphaël Confiant ». The French Review 81.1 (October 2007) 136-148.
  • Ette, Ottmar et Ralph Ludwig. « En guise d’introduction: Points de vue sur l’évolution de la littérature antillaise. Entretien avec les écrivains martiniquais Patrick Chamoiseau et Raphaël Confiant ». Lendemains (Marburg) 17.67 (1992): 6-16.
  • Ghinelli, Paola. « Entretien avec Raphaël Confiant ». Il Tolomeo (Venise) 8 (2004): 9-12.
  • Ghinelli, Paola. Archipels littéraires. Entretiens avec Chamoiseau, Condé, Confiant, Brival, Maximin, Laferrière, Pineau, Dalembert, Agnant. Montréal: Mémoire d’encrier, 2005: 53-71.
  • Hardwick, Louise. « Du français-banane au créole-dragon: entretien avec Raphaël Confiant ». International Journal of Francophone Studies 9.2 (2006): 257-276.
  • Taylor, Lucien. « Créolité Bites: A Conversation with Patrick Chamoiseau, Raphaël Confiant and Jean Bernabé ». Transition 74 (1998) 124-161.
  • Torchi, Francesca. « Un aperçu sur le roman créole contemporain, entretien avec Raphaël Confiant et Manuel Norvat ». Francofonia (Florence) 47 (2004): 119-134.

Liens:

sur Île en île:

ailleurs sur le web (sélection critique) :

ailleurs sur le web (de et sur l’auteur) :


Retour:

http://ile-en-ile.org/confiant/

mis en ligne : 25 août 2001 ; mis à jour : 21 avril 2017