Michel Monnin

Michel Monnin, photo © Gaël Monnin Galerie Monnin, Port-au-Prince, 1997

photo © Gaël Monnin
Galerie Monnin, Pétion-Ville, 1997

Michel Monnin est né à Bienne, dans le canton du Jura (Suisse), en 1940. En 1948, sa famille s’établit en Haïti. Il fait ses études à l’Institution Saint-Louis-de Gonzague. En 1956, ses parents inaugurent la Galerie Monnin, à Pétion-Ville et c’est en 1965 que dans le cadre d’un projet touristique, Michel Monnin séjourne à Port-Salut, milieu rural où il ancre ses racines définitivement haïtiennes. À partir de 1968, il se consacre entièrement à la promotion de l’art haïtien.

À la suggestion des peintres – Calixte Henri, Manès, Carlo Jean-Jacques, qui partagent un atelier à la Galerie Monnin – il prend en main un groupe de très jeunes artistes qui deviendront célèbres sous le nom de « peintres de l’espace haïtien » (Jean-Marie Drot) dont les plus connus sont Saint-Louis Blaise, Roosevelt Sanon, Sénatus et Lamour.

Michel Monnin est l’auteur de plusieurs biographies de peintres et de textes sur la peinture publiés dans les catalogues d’expositions (au Grand Palais de Paris) et dans les journaux.

 

Michel Monnin est mort le 13 novembre 2020 à Pétion-Ville. Nous mettrons à jour d’ici peu la présentation du galeriste – qui a passé plus d’un demi-siècle à la promotion de l’art et des artistes haïtiens – et de l’écrivain : romancier et nouvelliste qui travaillait à la rédaction de ce qu’il envisageait comme une trilogie de romans.


Oeuvres principales:

Romans:

  • Manès Descollines. Port-au-Prince: Deschamps, 1985, 209 p.

Nouvelles:

  • Café-Amer et autres histoires de coqs et d’amour. Port-au-Prince/Montréal: Éditions Regain/Éditions du CIDIHCA, 1997, 187 p.

Textes parus dans des ouvrages collectifs:

  • « Jeunes peintres 1997 » (avec Michel-Philippe Lerebours). Conjonction 203 (1998): 105-107.
  • « Iris ». Une journée haïtienne, textes réunis par Thomas C. Spear. Montréal: Mémoire d’encrier / Paris: Présence africaine, 2007: 57-61; Montréal: CIDIHCA, 2020: 63-67.
  • « Devant il fait soleil «. IntranQu’îllités 5 (2020).

Prix et distinctions littéraires:

  • 1985     Prix Henri Deschamps, pour Manès Descollines.

Sur l’oeuvre de Michel Monnin:

  • Caye, Sylvie. « Le parcours figuratif du naufrage dans Manès Descollines, roman haïtien de Michel Monnin ». Mémoire de maîtrise, dirigé par Christiane Ndiaye, Université de Montréal, 2000, 109 p.
  • Chemla, Yves. « Haïti, un exemple d’hybridité culturelle: Manès Descollines de Michel Monnin ». Dialogues et cultures (Revue de la Fédération internationale des professeurs de français) 58 (2012): 18-27.
  • Saint-Éloi, Rodney. « Fragments de mémoire et de vécu ! » (à propos de Café-Amer de Michel Monnin). Conjonction 202 (1997): 121-124.

Liens:

sur Île en île:

ailleurs sur le web:


Retour:

Dossier Michel Monnin préparé par Sylvie Caye

https://ile-en-ile.org/monnin/

mis en ligne : 1 octobre 2002 ; mis à jour : 2 décembre 2020