Dany Laferrière

Dany Laferrière, Photo prise par Ludovic Fremaux lors de la Journée internationale des écrivains emprisonnés, « Livres comme l'air », organisée par Amnestie Internationale, le Pen Club et l'Union des écrivains et écrivaines du Québec (UNEQ) le 15 novembre 2000 à Montréal. © 2000 Ludovic Fremaux

Photo prise par Ludovic Fremaux lors de la Journée internationale des écrivains emprisonnés, « Livres comme l’air », organisée par Amnestie Internationale, le Pen Club et l’Union des écrivains et écrivaines du Québec (UNEQ) le 15 novembre 2000 à Montréal. © 2000 Ludovic Fremaux

Dany Laferrière est né le 13 avril 1953 à Port-au-Prince (Haïti). Son enfance se déroule à Petit-Goâve avec sa grand’mère Da, source d’inspiration de son roman, L’odeur du café. Journaliste au Petit Samedi Soir, il quitte Haïti pour Montréal en 1976, à la suite de l’assassinat de son ami Gasner Raymond. Du reste témoigne-t-il de cette fuite dans Le cri des oiseaux fous.

C’est à Montréal qu’il connaîtra le succès en 1985 avec la publication de son premier roman, Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer, texte dont Jacques Benoît, cinéaste, fera une adaptation en 1989. Suivront alors neuf autres romans – cette dizaine de romans compose ce que l’auteur appelle « une autobiographie américaine ».

Les critiques littéraires participent de ce succès populaire : c’est ainsi que Dany Laferrière est lauréat, entre autres, du Prix Carbet (1991), de la première édition du Prix Carbet des Lycéens (2000), du Prix RFO du Livre (2002) pour la nouvelle édition de son roman, Cette Grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit ? et du Prix Médicis (2009) pour L’énigme du retour. En décembre 2013, l’écrivain devient « immortel » par son élection à l’Académie française.

Plus récemment, l’auteur s’engage dans le cinéma. Il transforme son roman Le Goût des jeunes filles en scénario pour le film réalisé en 2004 par John L’Écuyer. En tant que réalisateur, le premier film de Dany Laferrière, Comment conquerir l’Amerique en une nuit, fait croiser ses deux « univers » de Montréal et de Port-au-Prince ; c’est un film, dit-il, « solidement planté dans le réel et le rêve ». Ce premier long-métrage est primé au Festival des Films du Monde à Montréal en septembre 2004.

Laferrière a vécu une douzaine d’années à Miami avant de se réinstaller à Montréal en 2002. Comme il l’a expliqué à Pascale Navarro dans le cadre d’une interview publiée dans l’hebdomadaire Voir en mars 2000, le territoire de cet écrivain, ce qu’il appelle autrement son « présent », « part de Petit-Goâve et rejoint Montréal, puis passe par New York, Miami et Port-au-Prince, puis revient à Miami, et à Montréal, et tout cela se déroule « en Amérique » ».


Oeuvres principales:

Romans et récits:

  • Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer. Montréal: VLB, 1985; Paris: P. Belfond, 1989.
  • Éroshima. Montréal: VLB, 1987; Montréal: Typo, 1998.
  • L’Odeur du café. (récit)  Montréal: VLB, 1991; Montréal: Typo, 1999; Paris: Serpent à plumes, 2001.
  • Le Goût des jeunes filles. Montréal: VLB, 1992; Nouvelle édition, Montréal: VLB, 2004; Paris: Grasset, 2005.
  • Cette Grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit? Montréal: VLB, 1993; Typo, 2000. Nouvelle édition, Paris: Serpent à Plumes, 2002 / Montréal: VLB, 2002.
  • Chronique de la dérive douce. Montréal: VLB, 1994; Nouvelle édition, Montréal: Boréal, 2012.
  • Pays sans chapeau. Outremont: Lanctôt, 1996; Paris: Serpent à plumes, 1999; Monaco: Le Serpent à plumes, 2004.
  • La Chair du maître. Outremont: Lanctôt, 1997; Paris: Serpent à plumes, 2000.
  • Le Charme des après-midi sans fin. (récit) Outremont: Lanctôt, 1997. Paris: Le Serpent à plumes, 1998; Montréal: Boréal, 2010.
  • Le Cri des oiseaux fous. Outremont: Lanctôt, 2000; Paris: Serpent à plumes, 2000; Montréal: Boréal, 2010; Paris: Zulma, 2015.
  • Je suis fatigué. Vincennes: Les Librairies Initiales, 2000; Outremont: Lanctôt, 2001.
  • Vers le sud. Paris: Grasset, 2006; Montréal: Boréal, 2006.
  • Je suis un écrivain japonais. Paris: Grasset, 2008; Montréal: Boréal, 2008.
  • L’énigme du retour. Paris: Grasset, 2009; Montréal: Boréal, 2009.
  • Tout bouge autour de moi. Montréal: Mémoire d’encrier, 2010; Nouvelle édition, Paris: Grasset, 2011.
  • L’art presque perdu de ne rien faire. Montréal: Boréal, 2011, 2013.
  • Journal d’un écrivain en pyjama. Montréal: Mémoire d’encrier, 2013; Paris: Grasset, 2013.
  • Tout ce qu’on ne te dira pas, Mongo. Montréal: Mémoire d’encrier, 2015.
  • Mythologies américaines, romans (réédition de Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer et d’autres premiers romans). Préface: Charles Dantzig. Paris: Grasset, 2016.

Films:

  • Haïti (Québec). Tahani Rached, réalisation. Dany Laferrière, narration. Office National du Film du Canada, 1985.
  • Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer (How to Make Love to a Negro without Getting Tired). Jacques W. Benoît, réalisation. Dany Laferrière, scénario. 1989.
  • Le Goût des jeunes filles (On the Verge of a Fever). John L’Écuyer, réalisation. Dany Laferrière, scénario. 2004. Westmount (Québec): Christal Films, 2004 (DVD). 88 min.
  • Comment conquérir l’Amérique en une nuit. Dany Laferrière, réalisation et scénario. 2004.Outremont (Québec): Lanctôt, 2004 (scénario); Montréal: Équinoxe Films, 2005 (DVD). 96 min.
  • Vers le Sud (Heading South). Laurent Cantet, réalisation sur un scénario inspiré par trois nouvelles de Dany Laferrière. 2005. 105 min.
  • La dérive douce d’un enfant de Petit-Goâve. Documentaire sur Dany Laferrière réalisé par Pedro Ruíz. Faits Divers Média, 2009. 90 min.

Articles, chroniques, essais:

  • « Marie Chauvet, amour, colère, folie ». Littératures Haïtiennes, « Mot pour Mot » 11 (1983): 7-10.
  • « La lettre et l’image » (correspondance avec Monique Proulx). Dialogue d’île en île; De Montréal à Haïti (collectif). Montréal: CIDIHCA et Radio-Canada: 1996: 31-52.
  • Les années 80 dans ma vieille Ford. (Chroniques parues dans Haïti-Observateur de 1984 à 1986.) Montréal: Mémoire d’encrier, 2005.
  • « Je voyage en français ». Pour une littérature-monde, sous la direction de Michel Le Bris et Jean Rouaud. Paris: Gallimard, 2007: 87-101.
  • « Lettre à un futur célèbre écrivain ». Une journée haïtienne, textes réunis par Thomas C. Spear. Montréal: Mémoire d’encrier / Paris: Présence africaine, 2007: 239-241.
  • « Un aller simple ». Riveneuve Continents 6 (août 2008): 9-16.
  • Dany Laferrière tient une chronique hebdomadaire dans le quotidien, La Presse de Montréal (2002-2008).
  • Un art de vivre par temps de catastrophe. Edmonton: University of Alberta Press (Henry Kreisel Lecture Series), 2010.
  • « Journal d’un lecteur en dix instantanés » / « Ten Snapshots from a Reader’s Life ». Le Livre des lecteurs / A Book of Readers. Photographies de Georges S. Zimbel. Lyon: Lieux Dits, 2011.
  • « Un tourbillon » et « Le voyage à Petit-Goâve ». Bonjour Voisine, sous la direction de Marie Hélène Poitras. Montréal: Mémoire d’encrier, 2013: 15-17, 229-233.
  • « Marie Chauvet a bien écrit le grand roman des années noires de la dictature haïtienne », postface à Amour, Colère et folie de Marie Vieux-Chauvet. Paris: Zulma, 2015: 493-499; Rpt. En amour avec Marie, collectif (dirigé par Emmelie Prophète). Port-au-Prince: L’Imprimeur II, 2016: 101-104; 125-126.

Entretiens:

  • J’écris comme je vis. Entretien avec Bernard Magnier. Outremont: Lanctôt, 2000; Lyon: La Passe du vent, 2000; Montréal: Boréal, 2010.
  • Conversations avec Dany Laferrière. Interviews de Ghila Sroka. Montréal: La Parole Métèque, 2010.

Enregistrements sonores:

  • Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer. Montreal: CNIB, 1986; INCA, 1986.
  • Éroshima. Montréal: CNIB, 1988.
  • L’Odeur du café. Montréal: INCA, 1991.
  • Le Goût des jeunes filles. Montréal: INCA, 1993.
  • Cette Grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit? Montréal: INCA, 1994.

Littérature pour la jeunesse:

  • Je suis fou de Vava. Illustrations de Frédéric Normandin. Longueuil (Québec): Éditions de la Bagnole, 2006, 2013.
  • La fête des morts. Illustrations de Frédéric Normandin. Longueuil: Éditions de la Bagnole, 2009.
  • Le baiser mauve de Vava. Illustrations de Frédéric Normandin. Montréal: Éditions de la Bagnole, 2013.
  • L’odeur du café. Illustrations de Francesc Rovira. Montréal: Éditions de la Bagnole, 2014.

Prix et distinctions:

  • 1991     Prix Carbet de la Caraïbe, pour L’Odeur du café.
  • 1993     Prix Edgar-l’Espérance, pour Le Goût des jeunes filles.
  • 2000     Prix Carbet des Lycéens, pour Le Cri des oiseaux fous.
  • 2001     Prix Gouverneur de la Rosée du Livre et de la Littérature, représentant de la diaspora. Ministère de la Culture, Haïti.
  • 2002     Prix du Livre RFO, pour Cette Grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit?
  • 2004     Prix Zénith (long-métrage fiction, première œuvre), au Festival des Films du Monde de Montréal, pour Comment conquerir l’Amerique en une nuit.
  • 2006     Prix du Gouverneur Général (littérature jeunesse), pour Je suis fou de Vava.
  • 2009     Prix Médicis, pour L’énigme du retour.
  • 2009     Grand Prix du livre de Montréal, pour L’énigme du retour.
  • 2010     Personnalité de l’année La Presse-Radio-Canada, pour son exploit littéraire et l’ensemble de son œuvre.
  • 2010     Grand Prix littéraire international du festival Métropolis Bleu (Montréal).
  • 2010     Prix des libraires (Québec), pour L’énigme du retour.
  • 2010     Invité d’honneur, Livres en Folie (Port-au-Prince).
  • 2013     Élu membre de l’Académie française.
  • 2015     Prix Ludger-Duvernay de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal.
  • 2015     Officier de l’Ordre du Canada.

Sur l’oeuvre de Dany Laferrière:

ouvrages collectifs, numéros spéciaux:

  • Coates, Carrol F. « Dany Laferrière, Fiction Writer ». Callaloo 22.4 (Autumn 1999): 903-949 (special section). « An Interview with Dany Laferrière » by Coates; articles by Dennis F. Essar and Jean L. Prophète.
  • La Tribune Juive, numéro spécial (mars 2011). Revue de presse au moment de la publication de Tout bouge autour de moi, articles de Ghila Sroka, Joëlle Vitiello.
  • Voix et images, nº spécial 36.2 (hiver 2011) sous la direction de Jean Morency et Jimmy Thibeault. Articles des éditeurs, et de : Alain Farah, Mathieu Lanteigne, Ursula Mathis-Moser, Anne Marie Miraglia et Lori Saint-Martin.
  • Parisot, Yolaine, dir. Dany Laferrière: mythologies de l’écrivain, énergie du romanInterculturel Francophonies 30 nº spécial (novembre-décembre 2016). Articles de: Florian Alix, Véronique Bonnet, Yves Chemla, Cheikh M.S. Diop, Mylène F. Dorcé, Françoise Naudillon, Christiane Ndiaye, Oana Panaïté, Yolaine Parisot, Ching Selao, Hidehiro Tachibana et Alessia Vignoli.

études:

  • Accilien, Cécile. « Soleil, sexe et sable Vers le sud ». Écrits d’Haïti: Perspectives sur la littérature haïtienne contemporaine (1986-2006). Nadève Ménard, éd. Paris: Karthala, 2011: 197-212.
  • Berrouët-Oriol, Robert. « Négrophilie, schizophrénie, ou Les Avatars de l’errance humaine ». Conjonction 169 (avril-juin 1986): 60-67.
  • Boisseron, Bénédicte. « La Galerie de Dany Laferrière: Une poétique de l’espace créole ». Nouvelles Études Francophones 25.1 (Printemps 2010): 19-31.
  • Braziel, Jana Evans. « From Port-au-Prince to Montréal to Miami: Trans-American Nomads in Dany Laferrière’s Migratory Texts ». Callaloo 26.1 (Winter 2003): 235-251.
  • Braziel, Jana Evans. « Trans-American Constructions of Black Masculinity: Dany Laferrière, le Nègre, and the Late Capitalist American Racial machine-désirante ». Callaloo 26.3 (Summer 2003): 867-900.
  • Braziel, Jana Evans. « Amour, Douleur, Folie (Love, Sorrow, Madness): State Violence and Post-Duvalierist Revenants in Dany Laferrière’s Le Cri des oiseaux foux ». Journal of Haitian Studies 10.2 (fall 2004): 95-113.
  • Chancé, Dominique. « Dany Laferrière, un ‘mauvais écrivain’ ? ». Échanges intellectuels, littéraires et artistiques dans le monde transatlantique. Ed. Christian Lerat. Pessac: Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2005: 155-171.
  • Coates, Carrol F. « In the Father’s Shadow: Dany Laferrière and Magloire Saint-Aude ». Journal of Haitian Studies 8.1 (Spring 2002): 40-55.
  • Courcy, Nathalie. « Le Goût de jeunes filles de Dany Laferrière: du chaos à la reconstruction du sens ». Présence Francophone 63 (2004): 84-94.
  • Ghinelli, Paola. Archipels littéraires. Entretiens avec Chamoiseau, Condé, Confiant, Brival, Maximin, Laferrière, Pineau, Dalembert, Agnant. Montréal: Mémoire d’encrier, 2005: 99-109.
  • Hopwood, Stephanie. « Subverting the Dictatorship in Dany Laferrière’s Le Goût des jeunes filles ». The French Review 84.3 (February 2011): 531-540.
  • Humphries, T. Mark. « Révolte dans le sérail: la tradition de résistance sexuelle chez René Depestre et Dany Laferrière ». Nouvelles Francographies 1.1 (septembre 2007): 151-168.
  • Ireland, Susan. « Declining the Stereotype in the Work of Stanley Lloyd Norris, Max Dorsinville, and Dany Laferrière ». Québec Studies 39 (Spring/Summer 2005): 35-77.
  • Lamontagne, André. « ‘On ne naît pas Nègre, on le devient’: La représentation de l’autre dans Comment faire l’amour avec un Nègre sans se fatiguer de Dany Laferrière ». Québec Studies 23 (Spring 1997): 29-42.
  • Mathis-Moser, Ursula. Dany Laferrière, la dérive américaine. Montréal: VLB, 2003.
  • Maurouard, Elvire. « L’Amérique de Dany Laferrière ». Présence Africaine 169 (2004): 221-225.
  • Miraglia, Anne Marie. « Dany Laferrière, l’identité culturelle et l’intertexte afro-américain ». Presence Francophone 54 (1999): 121-139.
  • Munro, Martin. « Ethnography, Exile, and Haitian Literary History in Dany Laferrière’s Pays sans chapeau ». Journal of Haitian Studies 9.2 (Fall 2003): 74-88.
  • Munro, Martin. « Master of the New: Tradition and Intertextuality in Dany Laferrière’s Pays sans chapeau ». Small Axe: A Caribbean Journal of Criticism 18 (September 2005): 176-188.
  • Munro, Martin. Exile and Post-1946 Haitian Literature: Alexis, Depestre, Ollivier, Laferrière, Danticat. Liverpool: Liverpool University Press, 2007.
  • NDiaye, Christiane. « Laferrière en Legba du grand intérieur rouge ». Canadart 11 (printemps 2004): 57-66.
  • Nicolas, Lucienne. « De la migration aux lieux de l’enfance ». Relire l’histoire littéraire et le littéraire haïtiens. Port-au-Prince: Presses Nationales d’Haïti, 2007: 373-391.
  • Parisot, Yolaine. « L’espace de la représentation dans Amour, Colère, Folie de Marie Chauvet et dans ‘L’autobiographie américaine’ de Dany Laferrière ». Relire l’histoire littéraire et le littéraire haïtiens. Port-au-Prince: Presses Nationales d’Haïti, 2007: 259-279.
  • Saliot, Anne-Gaëlle. « Le cri des oiseaux fous et Pays sans chapeau de Dany Laferrière : départ, retour, rabordaille ». Écrits d’Haïti: Perspectives sur la littérature haïtienne contemporaine (1986-2006). Nadève Ménard, éd. Paris: Karthala, 2011: 421-434.
  • Taina Tervonen, Taina. « Biographie des territoires, entretien avec Dany Laferrière ». Africultures 23 (décembre 1999): 101-03.
  • Vasile, Benjamin. Dany Laferrière, l’autodidacte et le processus de création. Paris: L’Harmattan, 2008.
  • Vitiello, Joëlle. « Poétiques haïtiennes-québécoises: Dany Laferrière, Emile Ollivier et Gérard Etienne ». Poétiques et imaginaires: Francopolyphonie littéraire des Amériques. (Pierre Laurette et Hans-George Ruprecht, éds.)  Paris: L’Harmattan, 1996: 349-359.

Traductions:

auf Deutsch:

  • Das Rätsel der Rückkehr (L’Énigme du retour). Trad. Beate Thill. Heidelberg: Verlag Das Wunderhorn, 2013.

in English:

  • How to Make Love to a Negro. Trans. David Homel. Toronto: Coach House Press, 1987; London: Bloomsbury, 1991. How to Make Love to a Negro Without Getting Tired. Vancouver: Douglas & McIntyre, 2010.
  • Eroshima. Trans. David Homel. Toronto: Coach House Press, 1991.
  • An Aroma of Coffee. Trans. David Homel. Toronto: Coach House Press, 1993.
  • Dining with the Dictator. (Le goût des jeunes filles). Trans. David Homel. Toronto: Coach House Press, 1994.
  • Why must a Black Writer Write about Sex? (Cette grenade…) Trans. David Homel. Toronto: Coach House Press, 1994.
  • A Drifting Year. Trans. David Homel. Toronto: Douglas & McIntyre, 1997.
  • Down among the Dead Men. (Pays sans chapeau) Trans. David Homel. Vancouver: Douglas & McIntyre, 1997.
  • Heading South. Trans. Wayne Grady. Vancouver: Douglas & McIntyre, 2009.
  • I am a Japanese Writer. Trans. David Homel. Vancouver: Douglas & McIntyre, 2010.
  • « Dream ». Trans. Marjolijn de Jager. The Novelist’s Lexicon. Edited by Villa Gillet / Le Monde. New York: Columbia University Press, 2011: 29-30.
  • The Return. Trans. David Homel. Vancouver: Douglas & McIntyre, 2011; The Enigma of the Return. London: MacLehose Press, 2014.
  • The World is Moving Around Me: A Memoir of the Haiti Earthquake. Trans. David Homel. Forward: Michaëlle Jean. Vancouver: Arsenal Pulp Press, 2013.
  • « Heading South ». Trans. Wayne Grady. Haiti Noir 2: The Classics. Ed. Edwidge Danticat. New York: Akashic, 2014: 135-150.

en español:

  • Cómo hacer el amor con un negro sin cansarse. Trad. Lluís Maria Todó. Barcelona: Ediciones Destino, 1997.
  • ¿ Esta granada en manos del joven negro es un arma o una fruta ? Trad. Manuel Serrat Crespo. Barcelona: El Cobre Ediciones, 2004.
  • El enigma del regreso. Trads. Elena-Michelle Cano et Íñigo Sánchez Paños. Madrid: Alianza Editorial, 2012.

in italiano:

  • Come fare l’amore con un negro senza far fatica. Trad. Federica Cane. Milano: La Tartaruga, 2003.
  • Come diventare famosi senza far fatica. (Cette grenade…) Trad. Cecilia Bagnoli. Milano: La Tartaruga, 2004.
  • Verso il sud. Trad. Vincenzo Latronico. Milano: La Tartaruga, 2006.

an kreyòl:

  • Mwen damou pou Vava. Trad. Lyonel Trouillot. Coconut Creek (Florida): ÉducaVision, 2007.

in het Nederlands:

  • Vrijen met een neger tot je zwart ziet. Chris van de Poel, trad. Leuven: Kritak-Goossens, 1992.
  • Eroshima. Chris van de Poel, trad. Leuven: Kritak-Goossens, 1992.

L’oeuvre de Dany Laferrière est également traduite dans de nombreuses autres langues (chinois, coréen, grec, japonais, polonais, slovène, suédois, tchèque…).


Liens:

sur Île en île et à CUNY:

ailleurs sur le web:


Retour:

Dossier Dany Laferrière préparé par Thomas C. Spear

http://ile-en-ile.org/laferriere/

mis en ligne : 9 mai 2000 ; mis à jour : 26 décembre 2016