Lilas Desquiron

Lilas Desquiron, photo © Jean-François Chalut Frères (Pétion-Ville, Haïti), 1992

photo © Jean-François Chalut
Frères (Pétion-Ville, Haïti), 1992

Lilas Desquiron est née à Port-au-Prince en 1946. Sa famille, quittant Jérémie, s’installe définitivement dans la capitale deux ans après sa naissance. Ses contacts avec sa ville d’origine sont donc de l’ordre du fantasme. À part un très bref séjour chez ses cousins Sansariq dans sa petite enfance, elle n’a pas connu Jérémie qui, pour elle, est un pays mythique surgi de la parole volubile des Jérémiens de Port-au-Prince au milieu desquels elle a grandi.

Dans les années 1960 et 1970, Lilas Desquiron étudie l’ethnologie à Bruxelles et à Paris. Elle se spécialise dans l’étude des religions afro-américaines. Sa thèse soutenue à l’Université Libre de Bruxelles est publiée en 1990 sous le titre Les Racines du Vodou.

Son roman Les chemins de Loco-Miroir est un texte qui mêle l’aspect quotidien du vodou (en particulier le rôle des marasa ou jumelage entre deux protagonistes de classe sociale différente) et l’histoire des vêpres de Jérémie, quand un groupe de jeunes révolutionnaires débarque à Jérémie en 1964. Ils seront massacrés par le régime duvaliériste.

Lilas Desquiron est Ministre de la Culture en Haïti sous la présidence de Jean-Bertrand Aristide (2001-2004). Elle vit actuellement en France.

Un combat est au centre de sa vie d’écrivain et de femme haïtienne : celui que mène le peuple haïtien contre la dictature et contre toutes les formes d’exclusion et d’injustice.

– Joëlle Vitiello


Oeuvres principales:

Roman:

  • Les chemins de Loco-Miroir. Paris: Stock, 1990; Montréal: Éditions Regain / Éditions Mémoires / Éditions du CIDIHCA, 1999.

Essai:

  • Racines du voudou. Port-au-Prince: Editions H. Deschamps, 1990.

Sur Lilas Desquiron:

  • Bellande-Robertson, Florence. The Marassa Concept in Lilas Desquiron’s Reflections of Loko Miwa. Dubuque: Kendall/Hunt Publishing Company, 1999.
  • Boisvert, Jayne R. « Images of Gé Rouge in Étienne’s La Femme muette and in Desquiron’s Les Chemins de Loco-Miroir ». Journal of Haitian Studies 11.1 (Spring 2005): 46-56.
  • Mehta, Brinda J. « Re-creating Ayida-wedo: Feminizing the Serpent in Lilas Desquiron’s Les Chemins de Loco-Miroir ». Callaloo 25.2 (Spring 2002): 654-670.

Traductions:

In English:

  • Reflections of Loko Miwa. Trans. Robin Orr Bodkin; Intro. Marie-Agnès Sourieau. Charlottesville: University Press of Virginia, 1998.

Liens:

sur Île en île:

  • icon_video Les chemins de Loco-Miroir, lecture par l’auteure d’un extrait de son roman, vidéo de 3 minutes. Jean-François Chalut (Frères, 1992).

ailleurs sur le web:


Retour:

http://ile-en-ile.org/desquiron/

mis en ligne : 4 décembre 2013 ; mis à jour : 23 novembre 2015