Déita

Déita, photo © Reginald Guignard Miami, 2004

photo © Reginald Guignard
Miami, 2004

Mercedes Foucard Guignard, connue par son nom d’artiste Déita (ou Deyita), est née le 21 septembre 1935 à Port-de-Paix dans le nord-ouest d’Haïti. Écrivain, conteuse, dramaturge et ethnographe autodidacte, Déita est aussi professeur. Spécialiste de la langue créole, elle enseigne le théâtre et le savoir-vivre.

De 1982 à 1986, elle est animatrice de groupes de jeunes. À ce compte, elle participe à la fondation de l’ASKONNA (Asosyasyon Konbit Natif Natal). Elle est aussi membre du CHAF (Comité Haïtien Art et Folklore).

Déita est l’auteure d’une quinzaine de publications traitant de la culture haïtienne : essais, contes, poésie, romans et théâtre, en langue française et créole.

Déita est décédée le 29 décembre 2012 en sa résidence à Pétion-Ville. Lire le texte-hommage posthume écrit par Frater Gaétan Mentor, « Retour à l’île heureuse ».


Oeuvres principales:

Romans:

  • Les désespérés. Port-au-Prince, à compte d’auteur, 1964.
  • Esperans Dezire, roman créole. Port-au-Prince: Deschamps, 1989.

Essais:

  • La légende des loa du vodou haïtien. Port-au-Prince: Déita, 1993.
  • Objets au quotidien (art et culture populaire en Haïti). Port-au-Prince: Éditions Conjonction (Institut Français d’Haïti), 1993.
  • Mon pays inconnu (2 tomes, le 2e porte le titre, Verte campagne, vodou et mythologie, les sociétés secrètes). Port-au-Prince: L’Imprimeur II, 1997-2000.
  • Répertoire pratique des loas du vodou haïtien. Port-au-Prince: Remee Art Publishing, 2006.

Poésie:

  • Majòdyòl (Deita lan majòdyòl). Cambria Heights, New York: Direktris Word Processing Center, 1981.

Théâtre:

  • Filibé. s.l., s.n. 1979.
  • Nanchon, ethnodrame (en créole). Port-au-Prince, à compte d’auteur, 1986.

Contes et proverbes:

  • Contes des jardins du pays de Ti Toma. Tome 1. Port-au-Prince: L’Imprimeur II, 1989.
  • Kont nan jaden peyi Titoma. Port-au-Prince: L’Imprimeur II, 1991. (version créole du précédent)
    Oun pwason wouj koudife ; Malis ak bèf nonk bouki a ; Konpè chen ak konpè chat ; Dènye priyè konpè chen ; Zwazo Leman ; Dede gran bwa ; Ay flit an mwen; Sentitabatyè ; Lè ou antre ou pa sòti ; Pou senk grenn mango ; Altès youn chikat ; Papa a, pitit fi ak chen baka a ; Bouki, Malis ak yon nich ze ; Yon nèg yo te rele Boule ; Mès solanèl pou rat ; Nat la tande ; Sanmangale ; Toulejou se klarinèt ; Nonk Bouki ak konpè pijon ; Yo to de bon zanmi ; Mwen di jou pap louvri ; Pye la tanyen vyendonk ; Sona ! Sone ! Basen Bolodjo ; Chandelye chen papa Bondye ; Adelin bèl pase Lalin ; Topinandlo ; Oun pye piman ; Payo kw ; Jipon pitit fiw la ; Youn tòti ki rele kandjo ; Pretandi ; Pèdri ak malfini.
  • Contes des jardins du pays de Ti Toma. Tome 2. Port-au-Prince: L’Imprimeur II, 2003.
  • Lilerèz : kont = L’île heureuse, conte. Port-au-Prince: Déita, 2007.
  • Les Proverbes de mon pays Haïti Toma. Port-au-Prince: Remee Art Publishing, 2012.

Texte dans un ouvrage collectif:

  • « Les sociétés secrètes ». Haïti, la voie de nos silences : créativité… complexité… diversité : 117 femmes haïtiennes écrivent, recherches et compilations présentées par Marie-Alice Théard. 4 tomes. Port-au-Prince: Éditions Théard, 1998, Tome 2: 30-35.

Filmographie:

  • « Danse haïtienne: histoire et tradition », conférence du 1er avril 1997 par Mercedes Guignard, « Déïta », filmé à Port-au-Prince par Timothy Lindop. 1998, 37 minutes.
  • Voir aussi les liens ci-dessous.

Liens:

sur Île en île:

ailleurs sur le web:


Retour:

Dossier Déita préparé par Thomas C. Spear

http://ile-en-ile.org/deita/

mis en ligne : 3 février 2013 ; mis à jour : 23 novembre 2015