Kiskeya, l’île mystérieuse – Déita


Invitée : Déita, romancière, essayiste, ethnographe et professeure de créole passionnée par le vaudou.

  • 01:00 – Présentation de la DVD de Roots (série télé de 1993, basée sur le roman de 1976 d’Alex Haley), du roman Queen de David Stevens et Haley, et du livre Répertoire pratique des loa du vodou haïtien, par Déita (Mercedes Foucard Guignard).
  • 03:43 – Introduction à Déita, née en 1935 à Port-de-Paix [NDLR: décédée en 2012 à Pétion-Ville]: dramaturge, romancière, poète, ethnographe, professeure de créole, femme de lettres passionnée par le vaudou, femme du monde, mariée, mère et grand-mère. Libre et libérée. Écrit en français et en créole. Médecin « Docteur feuilles » (dokè fè), traditions populaires, lwa haïtiens et spiritualité, contes. Les livres de Déita :
  • 04:50 – Les Désespérés (roman, 1963). Majòdyòl (recueil de poésies, 1981). Les Contes des jardins du pays de Ti Toma (1989) et sa version créole, Kont nan jaden peyi Titoma (1991, avec un 2e tome en 2003). Déita évoque les contes de son enfance : Perrault, Les Mille et une nuits et la tradition haïtienne du « Krik Krak ». Le conteur et l’assemblée avec en conclusion sa morale finale.
  • 08:13 – Mon pays inconnu (premier tome). Rapport avec la nature, les plantes médicinales et leurs propriétés (je bourik, fèy pik, fèy bousillette, etc.)
  • 13:07 – Mon pays inconnu (2e tome) : Les sociétés secrètes, les loups garous, les Bizango, les Sanpwèl. Une magie noire, sans rapport avec le vaudou ou la religion. Les 5 sens ; les joies de l’odorat (les plantes à fleurs), le goût, l’ouïe, la vue et le regard (la clairvoyance des yeux / je).
  • 17:04 – Le toucher et le magnétisme. La mythologie génitrice de la religion vaudou. Le vaudou dénigré par les occupants, les étrangers. Le Bokòr et le Papa-Lwa sont les représentants de ces croyances. Le mysticisme est une force du vaudou en Haïti.
  • 20:00 – Déita n’est pas initiée, mais sensibilisée et réceptive. C’est une adepte de l’utilisation des plantes pour soigner. Une mystique. Ses rêves excentriques, dès son enfance. Guérisseuse, elle manie les plantes, en en faisant des décoctions, tranpè et tisanes.
  • 26:30 – Objets du quotidien (art et culture populaire d’ Haïti), livre fait en 1993 à la suite de l’exposition encouragée par Maurice Lévesque de l’Institut Français. Objets utiles et de décoration. La maison paysanne. L’ameublement. Les cruches et canaris pour garder l’eau fraîche ; les calebasses pour la transporter ou pour faire un tchatcha ou un asson (l’attribut des prêtres et des mambos, entouré d’un madiok, un collier de graines). Le hochet : objets indifféremment de cérémonie vaudou ou chrétienne.
  • 31:48 – Les gamelles, vanillier, latanier, le sac à pailles (alfon, le djola et la macoute).
  • 32:36 – Les armes, les instruments de torture (la machette, la couline, bâton-chapelette). Les jeux, les poupées Rebecca. Les instruments de musique (bambou, lambi, banjo-pays, vaksin…). Les amulettes et talismans, l’indigo, le roucou. Les couleurs (les sous-vêtements rouges des veuves pour barrer la route au mort).
  • 36:49 – La légende des loa du vaudou haïtien (livre à succès) : Damballah, Papa Pierre, Agoué, les Barons (des cimetières). Les Zombis, les expéditions. Baron Samedi à la Crête-à-Pierrot. Grande Brigitte, Bawon novanm, les guédés, Erzili Dantò, les pwen. Hector Hyppolite. Djobolo Bossou, Makandal. Simbi du père Labat. Les Lwa Petro. Anacaona, gardienne des traditions, devenue loa.
  • 48:08 – Nanchon (pièce de théâtre en créole, 1986).
  • 51:06 – L’Île heureuse (conte en créole et en français). Retour du Christ salvateur. « Foksafèt », ainsi que nous devons vivre.
  • 52:21 – Les Proverbes de mon pays Haïti Toma (son dernier livre).
  • 53:30 – Déïta n’est pas vodouisante, mais a reçu, petite fille, des initiations sous forme de songes. Elle raconte une vision qu’elle eut, malade, d’une croix immense qui sort de l’océan, un Christ noir. La guérison arrive sous forme de pénicilline.

Déita

Déita

Théard, Marie-Alice. Kiskeya, l’île mystérieuse. Canal Bleu (chaîne 38), Haïti (15 novembre 2011), 57 minutes.
Entretien avec Déita.
Mise en ligne sur YouTube le le 11 avril 2014.
Notes de transcription : Ségolène Lavaud.

Les entretiens sélectionnés de l’émission KISKEYA, l’île mystérieuse sont généreusement offerts au public d’Île en île par Marie-Alice Théard.

© 2011 Marie-Alice Théard / Canal Bleu


Retour:

http://ile-en-ile.org/kiskeya-deita/

mis en ligne : 11 avril 2014 ; mis à jour : 30 avril 2017