Andrise Pierre

Andrise Pierre

photo © Mayens Mésidor
La Rochelle, mars 2020

Dramaturge, enseignante et animatrice de club littéraire jeunesse, Andrise Pierre naît le 18 octobre 1989 à Port-au-Prince. Benjamine d’une famille de trois enfants, elle grandit à la Rue de la Réunion dans la maison paternelle aux côtés de son demi-frère, en plein cœur d’une capitale constamment en ébullition et marquée par les crises socio-politiques de tout ordre. En 2008, ses parents emménagent en Plaine et une toute nouvelle vie commence pour elle. La découverte du livre et de la lecture en cours moyen grâce à son institutrice insuffle déjà en elle le rêve de devenir écrivain.

Après son baccalauréat, elle s’inscrit en 2011 à l’École Normale Supérieure et fait des études de Lettres Modernes. Ses études terminées, elle se met à l’enseignement et donne des conférences sur l’enseignement de la littérature en tant que matière scolaire, sur le statut du personnage féminin dans la littérature haïtienne et présente des études critiques sur certains auteurs classiques et contemporains de la littérature haïtienne. Responsable des activités culturelles du Centre Culturel Anne-Marie Morisset en 2016, elle s’occupe également de l’animation de « Espas timoun » et des Vendredis Littéraires de l’Université Caraïbe.

Désireuse de parfaire sa formation, elle entame en 2017 des études de Master en Lettres et Philosophie à l’Université Paris 8. Animatrice d’ateliers pour enfants, elle collabore, entre 2017 et 2018, avec Valérie Beariswyl au projet de roman-photo Les droits humains racontés aux enfants lancé par la Fondation Connaissance et Liberté (Fokal) et Avocats Sans Frontières Canada.

En 2019, elle sort troisième lauréate du prix du texte francophone Écritures Théâtrales Contemporaines en Caraïbe (ETC Caraïbe) avec sa pièce Vidé mon ventre du sang de mon fils, œuvre très personnelle, inspirée de l’assassinat de son frère aîné en 2015. Cri de rage, coup de colère, l’œuvre est le monologue d’une mère pleurant la mort de son fils emporté par une milice terrifiante. Ce fils bâtard, fruit d’un viol, parti un soir comme il était venu et avait vécu, avec l’ombre de son père absent. Entre délire et regrets, Vidé mon ventre du sang de mon fils décrit et fustige la violence et l’impunité qui sévissent et s’érigent comme normes dans nos sociétés. Véritable chant d’amour, le propos est d’une grande humanité et d’une émotion sans borne. Le récit nous emmène dans l’intimité de cette mère détruite, meurtrie qui essaie peu à peu de recoller les morceaux de sa vie/sa chair. Histoire de terreur, le ton est tragique et l’écriture assez limpide. La pièce paraîtra dans le recueil collectif de la collection Chimen du Festival 4 Chemins en novembre 2020.

Sa pièce Elle voulait ou croyait vouloir et puis tout à coup elle ne veut plus !, prix SACD (Société des auteurs et compositeurs dramatiques) de la dramaturgie francophone, est produite en résidence au Centre Intermondes La Rochelle en mai 2020. Son nouveau projet d’écriture, Que Dieu ne noircisse pas nos matrices !, aborde les thématiques de la migration, l’adoption et le malaise de se sentir seul·e et différent·e dans une ville, dans une société.

En parallèle avec ses projets d’écritures dramatiques, elle réalise avec le Centre PEN Haïti, dans le cadre du projet baptisé « Être une femme, écritures de l’altérité », une série radiophonique intitulée Jiji ak zanmil yo. Kwonik yon adolesans ayisyèn. Cette série destinée à un public adolescent et jeune adulte traite des questions centrées sur une adolescence haïtienne féminine au regard de la problématique de la masculinité.

Féministe, Andrise Pierre s’intéresse à la problématique d’équité de genre et rêve d’une société plus juste où les droits des femmes et des enfants soient respectés. Dramaturge féministe, c’est ainsi qu’elle se définit.

– Dieulermesson Petit Frère


Oeuvres principales:

Théâtre:

  • Vidé mon ventre du sang de mon fils. Nouvelles dramaturgies d’Haïti. Port-au-Prince: Éditions Chimen, 2020.
  • Elle voulait ou croyait vouloir et puis tout à coup elle ne veut plus !

Prix et distinctions littéraires:

  • 2019     3e Lauréate du prix ETC Caraïbe, pour sa pièce Vidé mon ventre du sang de mon fils.
  • 2020     Résidence d’écriture au Centre Intermondes La Rochelle.
  • 2020     Prix SACD de la dramaturgie francophone, pour sa pièce Elle voulait ou croyait vouloir et puis tout à coup elle ne veut plus.
  • 2020     Lauréate de la bourse « Visa de la création » de l’Institut Français, pour Que Dieu ne noircisse pas nos matrices.
  • 2020     Résidence d’écriture en Martinique / Bourse de l’Institut Français.

Liens:

ailleurs sur le web:


Retour:

Dossier Andrise Pierre préparé par Dieulermesson Petit Frère

https://ile-en-ile.org/pierre_andrise/

mis en ligne : 29 octobre 2020 ; mis à jour : 11 janvier 2021