Rodolphe Mathurin

Rodolphe Mathurin

Photo © Édris Fortuné
Port-au-Prince, 2020

Poète, romancier et nouvelliste, Rodolphe Mathurin, connu plutôt sous le sobriquet de Sonson Mathurin, voit le jour à Port-au-Prince le 8 décembre 1967. Fils de Mona Joseph et de Klébert Jean, il perd sa mère à l’âge de huit ans et est recueilli par sa grand-mère paternelle qui l’élève jusqu’à 18 ans. Il fréquente le Centre Simone Ovide Duvalier où il fait ses études primaires et le Collège Classique d’Haïti puis le Centre d’Études Secondaires pour ses études secondaires. Après son baccalauréat, il s’inscrit à l’Institut Supérieur Technique d’Haïti et entame des études en Génie civil.

Au début des années 1990, Sonson Mathurin abandonne ses études de génie et s’adonne à l’enseignement des mathématiques et de la littérature d’expression créole. Autodidacte, il se définit comme un militant authentique. Très jeune, il fréquente des cercles de gens engagés, les milieux ouvriers et paysans, les associations d’étudiants, les regroupements des quartiers populaires et s’engage dans les luttes clandestines contre la dictature de Jean-Claude Duvalier, dit Baby Doc. Au contact de ces espaces, il atteint la fièvre de la révolte et le goût de la littérature militante. Il découvre Leo Ferré, Georges Brassens, Jacques Roumain, Manno Charlemagne, Pablo Neruda et les classiques du marxisme. Après le départ de Duvalier, Mathurin continue de militer activement dans des organisations politiques de la gauche haïtienne afin d’aiguiser sa conscience politique.

Entre-temps, il se lance dans l’écriture et écrit de petits poèmes engagés qu’il fait lire à ses amis dans des cercles restreints. En 1996, on le retrouve dans la sélection du premier concours de nouvelles Jacques-Stephen Alexis avec son texte intitulé « Triste sort ». La même année, il fonde, à Decayette (un quartier défavorisé de Carrefour-Feuilles), le Centre de documentation Roussol Lauture en vue d’initier et d’inciter les jeunes à la lecture et au savoir. Ce geste est, à ses yeux, une certaine façon de lier le discours à la praxis, car le militant qu’il est, dit-il, doit aussi s’impliquer dans des activités sociales dans sa communauté.

Sonson Mathurin est un ardent défenseur et promoteur de la langue et de la culture créoles. Anasyisyen. Porteur d’une parole revendicative axée sur le changement et le bien-être de tous, il publie nombre d’articles à ce sujet sur son blog, Anasyisyen.

En 2006, il publie son premier recueil de poèmes, Krave Vè, qui se veut être un hymne à l’alcool. En 2012, il crée « Anba Zanmann kay Sonson Mathurin », un espace de rencontres et de discussions où la parole devient lieu de libération de soi et partage d’expériences dans le respect de l’autre. Depuis plus de dix ans, il entretient un rapport très particulier avec des sujets renvoyant à la spiritualité. Il est responsable, à titre de président, de la société « Lafleur Guinée – Lakou Silans » à Côte Plage 18 dans la zone de Carrefour.

Invité spécial de la deuxième édition du Festival Entènasyonal Literati Kreyòl en 2020, Sonson Mathurin vit à Port-au-Prince.

– Dieulermesson Petit Frère


Oeuvres principales:

Poésie:

en créole:

  • Kraze Vè. Port-au-Prince: Lafimen, 2005, 2020.
  • Lokipasyon vouzan ! Epi vouzan ankò, 100 fwa ! Port-au-Prince: Lafimen, 2015.

Récit:

  • Une histoire de chiens et de chiennes. Port-au-Prince: Deschamps, 2014.

Romans:

en français:

  • Danse et ombre. Port-au-Prince: Éditions Indélébiles, 2012.

en créole:

  • Grennsenk. Port-au-Prince: Lafimen/correctpro, 2020.

Nouvelles:

  • « Triste sort », nouvelle. 1996, inédite.
  • Règ jwèt la. Port-au-Prince: Lafimen, 2019.
  • Lanvè lavi. Port-au-Prince: Lafimen, 2020.

Essai:

  • Sens et Lieu – Dictatures et Contrées. New York: Pages Folles, 2009.

Publications dans des ouvrages collectifs:

  • « Nou pa menm ». Lamadel 100 poèmes créoles, nº spécial de la revue Conjonction (1992).
  • « Lettre aux camarades ». Écrits pour conjurer la honte, sous la direction de Lyonel Trouillot et Chantal Kenol. Port-au-Prince, Atelier Jeudi Soir, 2013.
  • « 1986-2004, Lit ideyolojik nan mouvman Etidyan Ayisyen ». 7 février 1986: Enjeux, problèmes et enseignements, sous la direction de Lucie Carmel Paul Austin. Port-au-Prince: C3 Éditions, 2014.
  • « M ta renmen tounen chif 3 ». Anthologie des poètes de l’Atelier jeudi soir, établie par Lyonel Trouillot. Port-au-Prince: Atelier Jeudi Soir, 2015.
  • « Mariloud ». La vie et ses couleurs, textes réunis et présentés par Lyonel Trouillot. Port-au-Prince: C3 Éditions, 2015.

Prix et distinctions littéraires:

  • 1996     Sélection pour le Prix Henri Deschamps, pour sa nouvelle « Triste sort ».
  • 2014     Sélection pour le Prix Henri Deschamps, pour Une histoire de chiens et de chiennes.
  • 2020     Invité spécial de la deuxième édition du Festival Entènasyonal Literati Kreyòl (Festival international de littérature créole) en Haïti.

Liens:

ailleurs sur le web:


Retour:

Dossier Rodolphe Mathurin préparé par Dieulermesson Petit Frère

https://ile-en-ile.org/mathurin/

mis en ligne : 2 janvier 2021 ; mis à jour : 3 janvier 2021