Gary Augustin, Cinq poèmes – Boutures 1.1

Boutures logo
Créations
vol. 1, nº 1, pages 10-11

Élégie

            à Mario Benjamin

Rêves lourds
Aux émois de la nuit
Coeur en friche
Aux échos des sanglots

La douleur traîne sur le corps
Lové dans ses pleurs
L’artiste clame
L’apathie des heures

De quel mirage doter la vie
Si colle aux moments
Le parfum du sang

Rêves lourds
Images sans magie
De mon itinéraire de vent

Philippe Dodard

Exode

Fleur tu t’étonnes
De tant d’attaches à la tige
Tes appels à la lumière du ciel
Rosées et goutte de sang
dans le miroir de l’étang
grandir est un voyage
tout comme fleurir
au terme des flétrissures

Éclipse

Noir lumière
Toute étoile éclipse
Tes yeux
Le vent dépareillant
Nos propos

Philippe Dodard

La marche

L’été court
Un caillou à la bouche
Au bleu des nuages
Cri dans la béance
Les larmes érigent les songes
Femmes montagnes
Arbres carnivores
Feuilles bleues et becs de fleurs

Le temps court
Une épine à la nuque

Premier matin

Comme un premier miracle
De grand arbre
Tu survins
Voile avec des désirs d’alizés
Une femme à tête d’ailes
Oiseaux en éboulis
Sur le brouillard

Tu survins,
Du premier geste des yeux
Avec pour complices
Les buissons et les fleurs
La musique arriva la dernière
Et puis les nuages

bout

Retour:

Boutures logo

flèche gauche flèche droite

 

http://ile-en-ile.org/gary-augustin-cinq-poemes/

mis en ligne : 24 mars 2001 ; mis à jour : 24 octobre 2015