Gary Augustin

Gary Augustin, photo © Emmanuel Jean Pierre (EJP) Radio Nationale d'Haïti, octobre 2006

photo © Emmanuel Jean Pierre (EJP)
Radio Nationale d’Haïti, octobre 2006

Poète, journaliste et critique, Gary Augustin naît à Port-au-Prince le 15 janvier 1958. Après ses études secondaires au Collège Catt’s Pressoir, il se lance dans la vie turbulante haïtienne des arts du début des années 1980.

Passionné de littérature et de peinture, il publie de nombreux articles sur l’art. Il collabore à divers journaux et revues : Boutures, Chemins critiques, Conjonction et Cultura. Il tient des chroniques culturelles dans les journaux de Port-au-Prince, Le Quotidien et Le Matin. Depuis 1989, il anime une chronique culturelle sur les ondes de la Radio Nationale.

La poésie de Gary Augustin est une quête profonde de transparence et de lumière. Écriture vive qui laisse place à la mesure et aux raccourcis de toutes sortes, sa poésie, épurée, est faite de lignes et de formes fuyantes. Le poème cherche ainsi sa voie dans l’économie des figures.

Ses recueils de poésie – Girandole du jour (1994), Terre brûlée (2004) et Des villes, des corps et autres songes (2012) – apprennent la patience et l’humilité d’un geste poétique auquel l’exigence de clarté et de mystère ne fait jamais défaut.

Lors de la parution de Girandole du jour, le critique Alix Dominique Alexis écrit : « Toujours en lutte avec l’ombre, une lumière tantôt nulle, tantôt faible, tantôt vive traverse les poèmes de Gary Augustin. Grâce à un langage mesuré dans sa facture et subtil dans ses effets, la communication s’établit avec le lecteur généralement avec un égal bonheur dans la graphie et le son. Discrète malgré sa thématique de la lumière, Girandole du jour fait sans doute partie de ces œuvres à retardement dont la beauté ne s’étale que dans les relectures ».

Très actif dans la vie culturelle haïtienne, Gary Augustin fait partie du jury pour le Prix René Philoctète de la Poésie, fait souvent des lectures de ses poèmes lors des soirées culturelles à Port-au-Prince comme aux Vendredis littéraires de l’Université Caraïbes, Vandredi anba la vil de l’Atelier Copart et aux Ateliers Création Marcel Gilbert de la Bibliothèque Justin Lhérisson.

Gary Augustin vit entre Pétion-Ville et Port-au-Prince où il consacre son temps à l’écriture et à la flânerie, ce grand art de ne rien faire. Il se promène librement à la manière énigmatique d’un Saint-Aude. Dans ses songes, perce quelquefois le désarroi :

Cracher mon désarroi
Comme une flaque
Sur le pavé

Il est décédé le 2 septembre 2014.

– Rodney Saint-Éloi


Oeuvres principales:

Poésie:

  • Girandole du jour. Port-au-Prince: Éditions Mémoire, 1994, 60 p.
  • Terre brûlée. Port-au-Prince: Éditions Mémoire, 2004, 54 p.
  • Des villes, des corps et autres songes. Port-au-Prince: Presses Nationales d’Haïti, 2012.

Poésie parue dans des ouvrages collectifs:

  • (Sans titre) Conjonction (Lamadèl 100 poèmes créoles) 195 (juillet-août-septembre 1992).
  • « Comme un chant » / « Like a Song ». Dits des fous d’amour / Lovers’ Sweet Nothings. Paula Clermont Péan et Rodney Saint-Éloi, éds. Montréal: Mémoire d’encrier, 2003.
  • « Les mains nues », « Frisson », « En ce temps-là » et « Évidence » (extraits de Girandole du jour). Figures d’Haïti; 35 poètes pour notre temps. Jacques Rancourt, éd. Paris: Le Temps des Cerises, 2005: 132-34.
  • « Être », « Ambiguïté », « Balbutiements » et « Naissance du poème ». La Nouvelle Revue Française 576 (janvier 2006): 199-201.
  • « Marèl », « Legs », « Frisson » et « Faux pas ». Anthologie de la littérature haïtienne: Un siècle de poésie, 1901-2001. Georges Castera, Claude Pierre, Rodney Saint-Éloi et Lyonel Trouillot, éds. Montréal: Mémoire d’encrier, 2003: 276-277.
  • « Mortel éclat de l’eau ». Mon Roumain à moi. Port-au-Prince: Presses Nationales d’Haïti, 2007: 69-70.

Participation à d’autres ouvrages:

  • 50 années de peinture en Haïti 1930-1980; Tome 1: 1930-1950.Gesner Armand, éd. Port-au-Prince:Fondation Culture Création, 1995.

Adaptations de poèmes de Gary Augustin:

  • « Tach Lank » mis en musique et interprété par Wooly Saint Louis Jean sur son disque Quand la parole se fait chanson. Port-au-Prince: Productions Batofou, 2005.
  • « Premier matin », poème dit par Pierre Brisson sur son disque À voix basse (volume 2). Port-au-Prince: Pierre J. Brisson, 2006.
  • Voix contemporaines, montage de textes de l’Atelier Le Vide, 2005, 2006.

Sur Gary Augustin:

  • Alexis, Alix Dominique. « Girandole du jour, une poésie sous le signe de la lumière ». Le Nouvel Informateur 17 (1994).
  • Batraville, Dominique. « L’outre-jour de Gary Augustin ». Le Nouvelliste (22 août 1994).
  • Boyer, Jean Claude. « La constance en poésie ; Poèmes de Gary Augustin ». Le Nouvelliste (31 mars 2005).
  • Boyer, Jean Claude. « Ombres et lumières de Gary Augustin ». Le Nouvelliste (12 août 1997).
  • Dumas, Pierre Raymond. « Quelques poèmes inédits de Gary Augustin ». Le Nouvelliste (14-16 décembre 2001).
  • Édouard, Willems.  « Le cri des pages de Gary Augustin ». Le Nouvelliste (mardi et mercredi 31 août 1994)
  • Léonard, Roland. « Terre Brûlée ; Poèmes de Gary Augustin ». Le Nouvelliste (20 décembre 2004).

Liens:

sur Île en île et dans Boutures:

ailleurs sur le web:


Retour:

Dossier Gary Augustin préparé par Thomas C. Spear

http://ile-en-ile.org/augustin/

mis en ligne : 16 octobre 2007 ; mis à jour : 21 novembre 2015