Cauvin Paul

Cauvin Paul, photo © Thomas C. Spear Journée du livre haïtien, Jamaica, New York, 14 mai 2005

photo © Thomas C. Spear
Journée du livre haïtien, Jamaica, New York, 14 mai 2005

Cauvin L. Paul naît le 3 mars 1942 à Port-de-Paix (Haïti). Il fait ses études primaires à l’école des Frères de l’Instruction Chrétienne et secondaires au Lycée Tertulie Guilbaud, à Port-de-Paix. Il est diplomé de l’École Normale d’Instituteurs (de Port-au-Prince?).

Boursier du gouvernement français, il part à Paris en 1965 pour suivre un cours de Psycho-pédagogie à l’Institut Pédagogique. En France, il est également professeur stagiaire au College d’Enseignement Général de Nice (Côte d’Azur). De retour en Haïti, il étudie le droit à la
Faculté de Droit et des Sciences Économiques à Port-au-Prince où il obtient une licence en Droit.

Cauvin Paul part aux États-Unis en 1973 et étudie les lettres françaises à CUNY (City University of New York), obtenant sa maîtrise du City College et son doctorat du Graduate Center. Enseignant, il était professeur de litteratures française et haitienne au Lycée Tertulien Guilbaud à Port-de-Paix et depuis 1987 il est professeur de langues française et créole au Tilden High School, à Brooklyn. Il est également professeur adjoint de français à York College (CUNY).

Son premier roman, Le Vieux Samuel, est un roman de la mer : des Tortugais, pour ne pas crever de faim, partent labourer la mer dans l’espoir de découvrir une île où le lait et le miel coulent à flots. Dans Les Sédentaires, Cauvin Paul évoque de grandes bêtises haïtiennes nationales, dont le refus de « l’autre » qui est parti et revenu au pays avec des idées nouvelles. Dans La Belle Eurydice, par contre, une fille exilée est heureuse de retourner au bercail après avoir fait de solides études à l’étranger.

En plus de ses romans, Cauvin Paul est l’auteur d’un essai sur Gouverneurs de la rosée, d’un manuel d’exercices de créole (Mache chache), et de plusieurs recueils de poésie.

Cauvin Paul est co-fondateur du journal Haïti-Progrès auquel il collabore à ses débuts (1982-1983). De 1980 à 2000, il anime une émission radiophonique appelée « Controverse » sur les ondes de WLIB-FM à New York.


Oeuvres principales:

Romans:

  • Le Vieux Samuel. Port-au-Prince: Deschamps, 1996.
  • Les Sédentaires. Montréal: Humanitas, 1998.
  • La Belle Eurydice. Brossard (Québec): Humanitas, 2001.

Essais:

  • Manuel …! : un dieu tombé : essai sur Gouverneurs de la rosée. New York: Lakansyèl, 1975.

Poésie:

  • Les Nouvelles Cantilènes. Port-de-Paix: Collection Regénération du Nord-Ouest d’Haïti, 1963.
  • Bourgeon de Soleil. Port-de-Paix: Collection Regénération du Nord-Ouest d’Haïti, 1964.
  • En écoutant le mistral. Port-de-Paix: Collection Regénération du Nord-Ouest d’Haïti, 1966.
  • Laetitia. Port-de-Paix: Collection Regénérationdu Nord-Ouest d’Haïti, 1970.

Exercices en langue créole:

  • Mache chache. Temple Terrace, Florida: Educa Vision, 1995.

Nouvelle:

  • Nuit sans fond. Astoria (New York): C.L. Paul, 1976.

Enregistrement sonore:

  • Jeneral Solèy, disque 45 tours, poésie en créole. New York: GNP, 1982.

Liens:

sur Île en île:

ailleurs sur le web:

  • « Tohu-bohu », poème de Cauvin Paul, Sapriphage 22 (juillet 1994).

Retour:

http://ile-en-ile.org/paul/

mis en ligne : 21 mai 2005 ; mis à jour : 27 novembre 2015