Anssoufouddine Mohamed

Anssoufouddine Mohamed, photo © Soeuf Elbadawi Moroni, vers 2009

photo © Soeuf Elbadawi
Moroni, vers 2009

Anssoufouddine Mohamed est né le 5 mars 1968 à Mirontsy aux Comores.

Cardiologue de profession, il est aussi poète. Anssoufouddine Mohamed est membre du collectif d’auteurs et critiques Djando la Waandzishi.

« Ses écrits affluent au rythme d’un malaise cardiaque, diagnostiqué à l’échelle d’un petit archipel défragmenté. Sa plume agit sur les siens tel le constat d’un légiste submergé par un monceau de cadavres exigeant le retour à la vie, dans une morgue pleine de rats », selon Soeuf Elbadawi, ami et complice en écriture.

« Sa poésie, selon Saindoune Ben Ali, autre complice, n’est pas à présenter – c’est la parole de la nuit qui, par les couloirs obscurs, cherche la lumière du jour ».


Oeuvres principales:

Poésie:

  • En jouant au concert des apocryphes. Moroni: Coelacanthe, 2012.
  • Paille-en-queue et vol. Moroni: Komedit, 2006.

Fictions courtes, poésie dans des ouvrages collectifs:

  • « Cette fois-ci la démon-cratie ». Inédit, 1997.
  • « Adieu bédé, adieu yéyé ». Inédit, 2004.
  • « Lambeaux d’anarchipel ». Petites fictions comoriennes. Komedit, 2012.
  • « L’écrevisse vengeresse ». Interculturels Francophonies 19 (2011).
  • « Shivuli sha zitrongo » (poésie). Brisures comoriennes. Mao, Soeuf Elbadawi, William Souny, Anssoufouddine Mohamed. Moroni: Komédit, 2014: 69-84.

Prix et distinctions littéraires:

  • 1997     Prix de l’Alliance Française de Majunga, pour « Cette fois-ci la démon-cratie ».
  • 2004     Prix de la Bouquinerie d’Anjouan, pour « Adieu bédé, adieu yéyé ».

Liens:

ailleurs sur le web:


Retour:

Dossier Anssoufouddine Mohamed préparé par Soeuf Elbadawi

http://ile-en-ile.org/mohamed/

mis en ligne : 14 janvier 2014 ; mis à jour : 26 novembre 2015