Alain-Kamal Martial

autoportrait © Alain-Kamal Martial Mayotte 2006

autoportrait © Alain-Kamal Martial
Mayotte 2006

Alain-Kamal Martial est né dans le village de Mzoizia, dans le sud de l’île de Mayotte. Auteur édité, metteur en scène, il est diplômé d’études théâtrales de l’Université d’Avignon. Il prépare une thèse de doctorat de littérature à l’Université de Cergy-Pontoise. Il crée en 2000 le théâtre IstaMbul qui regroupe de jeunes comédiens mahorais.

Depuis 2002, il entreprend un travail d’écriture et de recherche en collaboration avec des auteurs et des comédiens de l’Océan indien et de l’Afrique Australe. À plusieurs reprises, il est reçu à des festivals et des théâtres en Europe. Travaillant sur l’écriture des énergies, il écrit une série de textes intitulé Les Épilogues joués à La Réunion et en France. Plus que l’édition, l’auteur met l’accent sur la parole scénique. Sa pièce, 17 millions d’enterrements pour une dépouille nationale, a été traduite en portugais, par l’auteur Mozambicain Mia Couto, et joué au Teatro Avenida de Maputo au Mozambique.

L’auteur et metteur en scène réalise son ambition de collaborer avec les artistes de la région et d’initier un dialogue des cultures et des arts sur les planches.

Il occupe au sein du Conseil général de Mayotte, la fonction de Conseiller d’éducation artistique, où il est chargé de la section Art et littérature.


Oeuvres principales:

Théâtre:

  • La rupture de chair (2001). Paris: L’Harmattan, 2004.
    Texte et mise en scène de Alain-Kamal Martial, interprété pour la première fois par la Cie IstaMbul-Théâtre en 2001.
  • Zakia Madi, la chatouilleuse (2002). Paris: L’Harmattan, 2004.
    Texte et mise en scène de Alain-Kamal Martial, interprété pour la première fois par la Cie IstaMbul-Théâtre en 2002.
  • Liberté (2003), pièce inédite.
    Texte et mise en scène d’Alain-Kamal Martial, interprété par les Enfants de Mabawa, production Cie IstaMbul-Théâtre, 2003.
  • Chronique de l’incroyable mais vraie vie d’Abdallah Ouamba (2003). Paris: L’Harmattan, 2003.
    Texte d’Alain-Kamal Martial ; co-mise en scène de Martial et de Florence Blanc, interprété et produit par la Cie IstaMbul-Théâtre en 2003.
  • Sazile (2003), inédite.
    Texte et mise en scène par Alain-Kamal Martial, interprété par les enfants de Mabawa, produit par la Cie IstaMbul-Théâtre en 2003.
  • P’pa m’a suicideR (2004). Production IstaMbul Théâtre, DVD, 2004.
    Pièce de Alain Kamal Martial, mise en scène Joan Monpart. Dans une écriture incisive, pleine de poésie et de rêverie, l’auteur nous entraîne dans les cataclysmes d’une société fermée par les verrous de la tradition et de la coutume de l’obéissance… révolte ! Révolte des nubiles pour sauver ce qui reste d’une féminité voilée, violée, volée par un père incestueux… Lecture scénique au Centre dramatique d’Orléans, direction Thierry Bédard.
  • La Barbe de ma grand-mère (2004), inédite.
    Texte et mise en scène d’Alain Kamal Martial, co-production du Service Culturel de Mayotte, 2004. La Barbe de ma grand-mère conjugue des légendes comoriennes et malgaches sur le thème du ventre maternel, lieu de dialogue entre la mère et l’enfant.
  • Féminitude (2004), pièce inédite.
    Texte d’Alain-Kamal Martial, mise en scène de Xavier Doisy (assisté par l’auteur), interprétée par la Cie du Lerta d’Avignon en 2004.
  • Bacar Kusi (2005), à paraître.
    Texte et mise en scène Alain Kamal Martial, co-production Istambul, Service Culturel de Mayotte.
  • Épilogue des noyés (2005), inédite.
    Texte d’Alain-Kamal Martial, mise en scène Thierry Bédard, co-production Istambul et Notoire. Pour renforcer le sens des récits, pour ne pas chasser de notre mémoire les milliers de noyés échoués sur les rives de Mayotte. Épilogue des noyés (du kwassa-kwassa sur la plage où pourrit leur viande), texte d’Alain-Kamal Martial présenté en lecture scénique au Théâtre du Grand-Marché (Saint-Denis de la Réunion), 2005. Présenté en septembre 2006 au festival des Francofolies du Limousin.
  • Épilogue des ventres (2006), inédite.
    Texte et mise en scène Alain Kamal Martial; production: scène nationale d’Annecy.
  • Makua, halo de Bakar Kusu (2006), inédite.
    Texte et mise en scène Alain-Kamal Martial, production Cie Istambul, création mozambico-mahoraise.
  • 17 millions d’enterrements pour une dépouille nationale, ou Requiem d’amour pour les veuves (2006), inédite.
    Texte et mise en scène d’Alain-Kamal Martial, production Cie Istambul, création mozambico-mahoraise.

Filmographie:

  • Esclavages, court-métrage, en collaboration avec la troupe de théâtre M’Koutra Théâtre, 2000. Scénario de Alain-Kamal Martial, 16 minutes.
  • P’pa m’a suicideR, Production IstaMbul Théâtre (2005), DVD.

Mise en scène de l’oeuvre d’autres:

  • Niketche uma historia de poligamia de P. Chiziana. Co-mise en scène de Lucrecia Paco et Alain-Kamal Martial, production Téatro Avenida Maputo, Mozambique, juillet 2006.

Prix et distinctions littéraires:

  • 2001     Premier Prix Défi-jeunes Mayotte 2001, pour La rupture de chair.
  • 2002     Premier Prix du théâtre de l’Océan Indien, pour Zakia Madi, la chatouilleuse.
  • 2002     Premier Prix du grand Concours littéraire de l’Océan Indien, pour Zakia Madi, la chatouilleuse.
  • 2005     Prix Arlequin d’or au 19ème Arlequin de Cholet, pour P’pa m’a suicideR.
  • 2005     Premier prix du jury littéraire du lycée de Sada, pour La rupture de chair.
  • 2006     Boursier du Centre National du Livre, résidence d’écriture à la Maison des auteurs à Limoges.

Sur l’oeuvre d’Alain-Kamal Martial:

  • Arvers, Fabienne. « Encre de sang ». Les Inrockuptibles (février 2006).
  • Carayol, Rémi. « Macua, nous refusons ce que nous sommes ». Kashkazi (27 avril 2006).
  • Djailani, Nassuf. « Vie publique, vie privée, sur 17 millions d’enterrements ». Kashkazi (1er septembre 2005).
  • Djailani, Nassuf. « Échanger en changeant sans se perdre », portrait d’Alain-Kamal Martial Ubu Scène d’Europe (revue théâtrale européenne, juillet-août 2006).
  • Gauthier, Léa. « Epilogue des noyés du Kwassa-Kwassa ». Revue Mouvement (mars-juin 2005).
  • Rakotonarivonjy, Vavah. « 17 millions d’enterrements, une distribution pluriel pour un sujet universel ». L’Express de Madagascar (2004).
  • d’autres textes critiques sélectionnés:
    • « Mayotte a son Molière ». Le Quotidien (Réunion, 4 décembre 2004).
    • « C’est une allocution du ventre ». Tounda (hebdomadaire de Mayotte, 2004).
    • « Une tragédie réunissant les peuples ». Tounda (2004).
    • « Regard sur le théâtre mahorais d’Alain-Kamal Martial ». Le Mahorais (20 juillet 2004).
    • « Melting pot des savoirs du monde ». Le Quotidien (Réunion, 2003).
    • « Une école dramatique de l’Océan indien en chantier ? ». Le Journal de l’île de La Réunion (10 juin 2004).

Liens:

sur Île en île:

ailleurs sur le web:


Retour:

Dossier Alain-Kamal Martial préparé par Nassuf Djailani

http://ile-en-ile.org/martial/

mis en ligne : 7 août 2006 ; mis à jour : 26 novembre 2015