Davertige, Aluminium fantôme

Pour la nouvelle édition de ses poèmes, Anthologie secrète en 2003, Davertige a décidé de retourner à sa première passion : le dessin. Pendant plus d’un an, parallèlement à la réécriture du poème Idem, il dessine à l’encre de Chine. Pour rappel, Villard Denis a été l’un de ceux qui ont introduit la modernité dans la peinture haïtienne. Chacun de ses dessins, fortement stylisé, exprime une vision succincte du monde, comme sa poésie d’ailleurs. L’image est ceinturée de traits, de pointillés et de menus détails qui tous parlent leur langage singulier dans cette quête constructiviste où la figure devient poème et où le poème se fait tantôt aluminium tantôt fantôme.

Hors le vertige, il y a pour le poète, ce monde profondément marqué par la modernité et la machine à venir et à maîtriser. Nous publions quelques-uns de ces dessins pour inviter le lecteur à participer à cette aventure davertigienne.

(Point de vue de l’éditeur, avril 2007)

Cliquez pour voir une version plus grande des images

Collection : Archives Mémoire d’encrier


Davertige / Villard Denis - Aluminium fantôme 7

Davertige / Villard Denis - Aluminium fantôme 4

Davertige / Villard Denis - Aluminium fantôme 5

Davertige / Villard Denis - Aluminium fantôme 2

Davertige / Villard Denis - Aluminium fantôme 1


Cette sélection de l’oeuvre de Davertige / Villard Denis, est tirée d’Anthologie secrète (Montréal: Mémoire d’encrier, 2003). La série Aluminium fantôme comporte dix-neuf dessins.

© 2003 Mémoire d’encrier


Retour:

http://ile-en-ile.org/davertige-aluminium-fantome/

mis en ligne : 8 avril 2007 ; mis à jour : 11 août 2016