Taaria Walker

Taaria Walker, photo © Marie-Hélène Villierme 1999

photo © Marie-Hélène Villierme
1999

Taaria Walker, dite Pare, est née le 11 octobre 1930, sur l’île de Rurutu (Australes-Polynésie Française). Elle vit à Rurutu et se déplace occasionnellement sur l’île de Papeete.

Rurutu, Mémoires d’avenir d’une île australe, sorti aux Éditions Haere Pō en 1999, relate de manière vivante et personnelle les coutumes, les mœurs des gens de son île. Cet ouvrage recueille à la fois des légendes, des faits historiques, des faits autobiographiques et une fiction inspirée du réel. Le tout est présenté par épisodes, parfois illustré de dessins, et se conclut sur une version en langue tahitienne du chapitre sur le Rurutu moderne.

Ce témoignage littéraire est à l’image du tifaifai polynésien (patchwork) ou de la mosaïque, puisqu’il compose dans sa forme et dans le fond, des genres et des thèmes différents mais harmonieux, touchant de près à la vie d’une enfant, jeune fille et femme des Australes. Rurutu, Mémoires d’avenir d’une île australe est un incontournable de la littérature polynésienne qui aborde le multiculturalisme et les ancrages culturels vécus par les Polynésiens contemporains, mais on y retrouve aussi les traitements de l’amour, de la crédulité, des effets du colonialisme sur l’île même (les grottes) et sur ses îliens.

Sur Île en île, lire plus loin avec un portrait de Taaria Walker par Aimée Tetuaiteroi et un essai sur le genre dans Rurutu par Stéphanie A. Richard-Vivi.


Oeuvre principale:

Autobiographie:

  • Rurutu, Mémoires d’avenir d’une île Australe. Papeete: Haere Pō (avec la collaboration du Ministère de la Culture), 1999.

Liens:

sur Île en île:

ailleurs sur le web:


Retour:

http://ile-en-ile.org/walker/

mis en ligne : 27 mai 2001 ; mis à jour : 27 novembre 2015