Khal Torabully

Khal Torabully, photo © Schrijvers

photo © Schrijvers

Khaleel Torabully naît le 14 août 1956 à Port-Louis (île Maurice). Il s’installe à Lyon en 1976 où, après une maîtrise en littérature comparée, il entreprend un doctorat en Sémiologie du Poétique à l’Université Lumière.

Il a participé à de nombreux festivals et conférences, et a reçu des prix et aides à l’écriture, parmi lesquels une bourse du Centre National du Livre en 1997 et une Bourse de Création du Centre National du Livre en 2002.

L’œuvre du poète mauricien Khal Torabully chante la face duelle de son île : son enfer colonial et son foisonnement de créativité. Tel un marin de nouvelles géographies et un massalchi (mélangeur) de nouvelles visions du monde, le poète mauricien choisit la pluralité : il décline les possibilités sémantiques, teste la langue et les mélanges avec les sons, rythmes et genres pour trouver une parole qui est sienne, celle capable de contenir ses mots et ses imaginaires. Sa poésie reflète des passages incessants, à la (re)découverte du monde, de son être et de sa mémoire. Elle emporte le lecteur vers l’ailleurs, tout en l’ancrant à une poétique de l’espace, du lieu et incarne une façon de penser le monde.

En poétisant son concept de coolitude – principalement au travers de ses ouvrages Cale d’étoiles, Coolitude (1992) et Chairs Corail, Fragments coolies (1999) – Khal Torabully établit des ponts entre engagés et esclaves et leurs descendants, entre continents, mémoires, identités, cultures, souffrances et espérances, de ce fait, inscrit sa poétique au cœur des interrogations contemporaines les plus vives. Il ouvre ainsi des possibilités nouvelles à de nombreux pays afin de mieu penser la coexistence entre les différentes composantes de leurs populations.

Khal Torabully a été à l’origine de la réhabilitation de la mémoire et de l’œuvre de Malcolm de Chazal, notamment en appuyant la réédition de Sens plastique aux éditions Gallimard, en organisant une exposition des gouaches de Chazal au Blue Penny Museum de Maurice et en participant à l’élaboration de la Fondation Malcolm de Chazal.

Ex-conseiller culturel de M. Cassam Uteem, ancien Président de la République de Maurice, Khal Torabully est l’un des membres fondateurs du Groupe d’Études et de Recherches sur les Mondialisations (GERM) et, avec Philippe Tancelin et Geneviève Clancy, a posé l’acte fondateur de l’Internationale des Poètes, en 2003, à Paris, avec la publication de La Cendre des mots.

– Véronique Bragard


Oeuvres principales:

Poésie:

  • Fausse-île, I. Port-Louis: Babel, 1981.
  • Fausse-île, II. Lyon: Université Lumière (Lyon II), 1986.
  • Appels d’archipels, ou le livre des miroirs. Port-Louis: Babel, 1987.
  • Le Printemps des ombres (trilingue : français, anglais, chinois). Sainte-Marie (Réunion): Azalées, 1991.
  • Cale d’étoiles, Coolitude. Sainte-Marie: Azalées, 1992.
  • Kot sa parol la ? Rôde parole (bilingue créole/français). Vacoas: Le Printemps, 1995.
  • Du code au codex. Livre-objet (avec Thierry Lambert). Éditions limitée, 1996.
  • Palabres à parole.Préface de Werner Lambersy. Solignac: Le bruit des autres, 1997.
  • Dialogue de l’eau et du sel. Solignac: Le Bruit des Autres, 1998.
  • L’Ombre rouge des gazelles: signes pour l’Algérie. Grigny: Paroles d’Aube, 1998.
  • Roulis sur le Malecon: carnet de voyage cubain.Préface de Didier Mauro. Paris: L’Harmattan, 1999.
  • Chair corail, fragments coolies.Préface de Raphaël Confiant. Petit-Bourg (Guadeloupe): Ibis Rouge, 1999.
  • Paroles entre une mère et son enfant fusillé.Ancy (France): Éditions du Mont Popey, 2002.
  • Mes Afriques, mes ivoires. Préface de Tanella Boni. Paris: L’Harmattan, 2004.
  • Arbres et anabase. Matoury (Guyane): Ibis Rouge, 2005.
  • Carnet de retour impossible au pays natal. Ille-sur-Têt: K’A, 2009.
  • Voices from the Aapravasi Ghat. Port-Louis: AGTF Publications, 2013.
  • Aphorismes : Jour sans fin. Préface de Sarane Alexandrian. (à paraître).
  • Sang des poèmes noirs. Pour Senghor. (à paraître).

Roman:

  • L’Oeuf et la Colombe. (à paraître).

Essais et articles sélectionnés:

  • « Les Enfants de la coolitude ». Courrier de l’Unesco (octobre 1996).
  • « Coolitude ». Notre Librairie (octobre 1996): 59-71.
  • Co-concepteur du numéro spécial, « Est-ce la fin du rayonnement de la littérature française ? », avec Tir Chanda et Josette Rasle. Missives (Paris, 1999).
  • « L’île intérieure: Entretien avec Ananda Devi ». Notre Librairie142 (octobre-décembre 2000): 58-65.
  • « V.S. Naipaul, un écrivain de la coolitude ». La Quinzaine Littéraire (novembre 2001).
  • Coolitude: an Anthology of the Indian Labour Diaspora (avec Marina Carter). London: Anthem, 2002.
  • Concepteur du numéro spécial, « Anthologie de la Coolitude », Missives (Paris, juin 2004).
  • Outre-ciel, collectif, textes pour le centenaire de la naissance de L.S. Senghor. Vénissieux (France): La Passe du Vent (à paraître en 2006).
  • Carnet de Coolitude, essai (à paraître).
  • « À l’Aapravasi Ghat, l’île Maurice dialogue enfin avec l’Histoire ». L’Esprit Créateur 50.2 (Summer 2010): 63-66.

Ouvrages collectifs et anthologies:

  • Prometeo (en espagnol), Medellin (Colombie), 1998.
  • Écrivains aujourd’hui en Rhône-Alpes. Lyon: Arald, 2000.
  • Encontros de Talabriga (en portugais). Aveiro (Portugal), 2001.
  • Voces africanes, Voix africaines (bilingue, français-espagnol). Espagne: Verbum, 2001.
  • Dictionnaire critique de la mondialisation. Pré aux Clercs (France), 2001.
  • La Cendre des mots; Après l’incendie de la bibliothèque de Bagdad, textes sur l’indicible. Poèmes et textes réunis sous la direction de Khal Torabully. Paris: L’Harmattan, 2003.
  • « Cale d’Étoile – Coolitude », extrait de poésie. Revi Kiltir Kreol 3 (octobre 2003): 97.
  • Actes de naissance, centenaire de la naissance de Raymond Queneau, Thierry Renard. Vénissieux: La Passe du vent, 2003.
  • « Contre le despoétisme », lettre ouverte à Dominique de Villepin. L’Essor (Alliance Française, Maurice) octobre-décembre, 2004.
  • « Kourouma n’est plus, ma Côte d’Ivoire brûle ». Le Mauricien (février 2004).
  • BruggePoésie 2004, traduction en hollandais. Bruges (Belgique), 2004.
  • 111 poètes d’aujourd’hui en Rhône-Alpes, présentée par Jean-Louis Roux. Maison de la poésie de Rhône-Alpes, 2005.
  • Perles, collectif d’aphorismes et textes courts. Bordeaux: Cahiers d’Aquitaine, 2005.
  • Gedicht voor de indische oceaan, Journée nationale de poésie, Hollande. de Volksrant (Amsterdam), janvier 2005.

Filmographie:

  • Pic Pic, nomade d’une île. Chamarel Films (île Maurice), 26 minutes, 1996.
  • La traboule des vagues. Y/N Productions (Lyon). Soutien du Ministère de la Coopération et du Centre National de Cinématographie. Multidiffusion sur Télé Lyon Métropole (télévision câblée), 26 minutes, 1998.
  • Humeurs de l’Océan Indien (co-réalisateur). Orchidées Productions, 52 minutes, 1999.
  • Malcolm le tailleur de visions.Co-produit par Chamarel Films et Mona Lisa Productions (Lyon) avec le soutien du Centre National de Cinématographie, France. 52 minutes, monté en 2000. En compétition officielle du Festival International du Film d’Amiens, novembre 2002;
    Vues d’Afrique, mai 2003.
  • La Mémoire Maritime des Arabes. Co-produit par Chamarel Films et Productions La Lanterne (Paris) avec le soutien du Sultanat d’Oman. Versions anglaise et arabe (TV Oman).Mention Meilleur documentaire représentatif de la culture de l’Afrique de l’Est. 52 minutes, 2001.

Traductions par Khal Torabully:

  • The Shattered Dream, par Sabine Sicaud (1913-1928). Trad. Khal Torabully. Bordeaux: Dossiers d’Aquitaine, 2001.
  • Traduction de poètes indiens anglophones pour Missives, année de l’Inde.
  • « La complainte de Sainte-Eulalie ». Traduction en créole, Maison de la Poésie, Rhône-Alpes.

Prix et Distinctions:

  • 1982     Finaliste du Prix Littéraire de l’Association des Écrivains de Langue Française.
  • 1993     Prix Jean Fanchette, pour Cale d’étoiles-coolitude.
  • 1997     Prix de la Meilleure Production au London Videographers Guild, pour Pic Pic.
  • 1998     Prix Missives de France Télécom, pour L’ombre rouge des gazelles.
  • 1998     Prix du Meilleur Réalisateur, Zanzibar International Film festival, pour Pic Pic.
  • 1999     Lauréat Lettres-Frontières (Suisse-Romande, région Rhône-Alpes), pour L’ombre rouge des gazelles.
  • 2000     Prix de Poésie du Salon du Livre Insulaire (Ouessant), pour Chair corail, fragments coolies.
  • 2001     Mention Spéciale du Zanzibar International Film festival, pour La Mémoire Maritime des Arabes.
  • 2004     Bourse d’écriture du groupe Rogers (Maurice), pour Arbres et anabase.
  • 2005     Sélection, Prix de poésie du Salon du Livre Insulaire (Ouessant), pour Arbres et anabase.

Sur la poétique de l’auteur…

  • Tanella Boni : « La quête du lien fondamental qui tisse les bribes du divers… ».
  • Aimé Césaire : « Poèmes où je retrouve toute mon humanité. J’ai longtemps attendu la coolitude… ».
  • Raphaël Confiant : « Textes d’une souveraine précision… » ; « Le poète de la créolité ».
  • David Dabydeen : « J’utilise le continuum de la coolitude pour jeter un pont entre l’histoire des engagés et celle des esclaves ».
  • Michel Deguy : « Promesse d’une belle œuvre à venir » (au sujet de Cale d’étoiles).
  • Jean-Louis Joubert : « Chaque poème… est comme une patiente expérimentation langagière. Les mots sont pris presque un par un, soupesés, manipulés, pour les faire jouer entre eux… ».
  • Werner Lambersy : « Cette générosité fondamentale de l’écriture est le frisson de fièvre, de plaisir… ».
  • Edouard Maunick : « Khal s’inscrit d’emblée dans la lignée majeure des poètes mauriciens… ».
  • Jean-Georges Prosper : « L’indiocéanisme à marée haute… Jamais littérature mauricienne n’avait connu une telle transfiguration verbale… ».

… sur et avec Khal Torabully:

  • Alexandrian, Sarane. « Le néo-surréalisme à l’île Maurice ». Supérieur Inconnu (septembre 2001).
  • Assone, Sedley. « Il manque à ce pays une vie intellectuelle saine, dégagée de tout préjugé », entretien. L’Express (11 mars 2002).
  • Assone, Sedley. « Khal Torabully ». Magazine Littéraire de L’Express (2001).
  • Bekri, Tahar. « Kot sa parol là ? Rode parole » (compte-rendu). Notre Librairie 128 (octobre-décembre 1996): 72.
  • Bellier, Dominique. « Quand l’écrivain s’écrit lui-même… ». Le Mauricien (13 juillet 2002).
  • Boni, Tanella. « Entretien avec Khal Torabully ». Africultures 24 (janvier 2000).
  • Boni, Tanella. « Poèmes pour la Côte d’Ivoire ». Africultures (18 avril 2003).
  • Boni, Tanella. « Trois recueils pour « trois voyages en poésie » : Tahar Bekri, Paul Dakeyo, Khal Torabully ». Africultures (2 août 2005).
  • Bragard, Véronique. « Massalafications poétiques : quand Khal Torabully chante les mots/maux de la traversée ». Actes du Colloque Le(s) discours francophone(s) sur l’Océan Indien. (à paraître).
  • Bragard, Véronique. « Transoceanic Echoes: Coolitude and the Work of Mauritian Poet Khal Torabully ». International Journal of Francophone Studies 8.2 (2005): 219-233.
  • Chaville, Evelyne. « La coolitude ou l’ouverture de l’Inde sur le monde ». Sept Magazine (15 janvier 1998).
  • Coolitude attitude (collectif), livre/échange. Centre Régional des Lettres de Basse-Normandie, mars 2001.
  • Conort, Benoît. « « Antilles : du cri à la parole », la poésie antillaise depuis Saint-John Perse, Édouard Glissant à Khal Torabully, La Nouvelle poésie française ». Le Magazine Littéraire 396 (mars 2001).
  • Couassi, Anna. « Rencontre avec Khal Torabully ». Jeune Afrique (1998).
  • Joubert, Jean-Louis. « Khal, le partage de la parole ». Notre Librairie 136 (janvier-avril 1999): 138-143.
  • Noyau, Kenneth. « An interview with Khal Torabully » and « Coolitude in the context of multiculturalism ». Mauritius News (mai 2003).
  • Patel, Shenaz. « Chazal est le Victor Hugo de Maurice », co-présentation avec
    Sarane Alexandrian. Week-End (29 septembre 2002).
  • Prosper, Jean-Georges. « Cale d’étoiles » (compte-rendu). Notre Librairie 114 (juillet-septembre 1993): 218-219.
  • Prosper, Jean-Georges. Histoire de la Littérature Mauricienne de Langue Française. Maurice: EOI, 1994.
  • Putchay, Vèle. « Autour de Khal Torabully, poète de la coolitude ». L’Express (26 avril 2005).
  • Said, Youssef. « La mémoire des coolies ». Jeune Afrique (février 1995).
  • Nombreux articles dans la presse mauricienne, réunionnaise, ivoirienne, tunisienne, guadeloupéenne et française.

Sur la coolitude en général:

  • Bragard, Véronique. « Gendered Voyages into Coolitude: the Shaping of the Indo-Caribbean Woman’s Literary Consciousness ». Kunapipi: Journal of Post-Colonial Writing 20.1 (1998): 99-111.
  • Bragard, Véronique. « Terre Mer: quand la traversée des eaux noires devient mer(e) originelle. L’odyssée poétique des écrivaines indo-Caribéennes ». Notre Librairie 136 (janvier-avril 1999): 110-123.
  • Bragard, Véronique. Voyages into Coolitude: Kala Pani Women’s Cross-Cultural Creative Memory. Ph.D. Thesis, Louvain-la-Neuve, 2003.
  • Bragard, Véronique. « La coolitude ou la traversée des imaginaires ». Missives 234 (juin 2004): 93-103.
  • Bragard, Véronique. « Transoceanic echoes: coolitude and the work of the Mauritian poet Khal Torabully ». International Journal of Francophone Studies 8.2 (2005): 219-233.
  • Bragard, Véronique. Transoceanic Dialogues; Coolitude in Caribbean and Indian Ocean Literatures. New York: Peter Lang, 2008.
  • Bragard, Véronique. « L’Empreinte des kala pani dans la littérature caribéenne et mauricienne: une comparaison transcoloniale ». L’Esprit Créateur 50.2 (Summer 2010): 86-94.
  • Hookoomsing, Vinesh Y. « Créolité, coolitude : contextes et concepts ». L’Océan indien dans les littératures francophones. Sous la direction de Kumari R. Issur et Vinesh Y. Hookoomsing. Paris: Karthala / Réduit: Presses Universitaires de Maurice, 2004: 251-64.
  • Paget, Henry. « Coolitude, Openness and Poststructuralism ». International Association of Labour History Institutions. (See links below).
  • En préparation (sur la coolitude) : une thèse de doctorat au Royaume Uni (Shivani Gurunathan) et une mémoire de maîtrise en Guadeloupe (sous la direction de Raphaël Confiant).

Liens:

sur Île en île:

ailleurs sur le web:


Retour:

http://ile-en-ile.org/torabully/

mis en ligne : 19 novembre 2005 ; mis à jour : 27 novembre 2015