Umar Timol

Umar Timol, photo © Isfaaq Timol Beau-Bassin, Ile Maurice, décembre 2003

photo © Isfaaq Timol
Beau-Bassin, Ile Maurice, décembre 2003

Umar Timol naît le 1er août 1970 à Réduit (Île Maurice). Sa mère, Sarah, l’initie à l’amour des livres ; il dit n’en être toujours pas revenu. Après quelques années sur les bancs du John Kennedy College à Beau-Bassin, Umar Timol part poursuivre ses études à l’université de Londres.

Au cours de ses études, il découvre Anita Desai, Césaire, Lautréamont, Rumi, Edward Said, Chomsky, David Lodge, Alain de Botton et bien d’autres auteurs. Enflammé par la lecture de Baudelaire, il envisage de se mettre à l’écriture poétique, mais se juge préalablement trop présomptueux. De retour à Maurice en 1993, il chôme pendant quelques mois, exerce par la suite divers métiers avant de mettre sur pied une petite entreprise.

Grâce au soutien du poète Sedley Assonne, Umar Timol publie en 1998 ses premiers poèmes dans les pages culturelles du quotidien mauricien, L’Express. Il contribue ensuite des poèmes à l’Anthologie de la nouvelle poésie mauricienne, recueil de 1999 qui réunit les textes de cinq jeunes poètes mauriciens. En 2003, L’Harmattan, dans la collection Poètes des Cinq Continents, édite sa Parole Testament, avec une préface d’Ananda Devi. En 2004, il publie un poème d’inspiration mystique, Sang (L’Harmattan).

Si Umar Timol affirme que « la littérature est un impératif de vie et de sens », il reconnaît que « c’est un travail ardu qui réclame de l’abnégation et de la persévérance ».

Le poète vit avec sa femme Shaheen et leurs deux enfants, Soufyaan et Maariya, à Beau-Bassin.

L’ambition du poète, dit-t-il, « est de parvenir à publier quelques recueils de qualité avant d’aller croupir parmi les vers… [Son] rêve, inavouable et dérisoire, est de laisser une trace ».


Oeuvres principales:

Poésie:

  • La Parole Testament suivi de Chimie. Préface d’Ananda Devi. Paris: L’Harmattan, 2003.
  • Sang. Paris: L’Harmattan, 2004.
  • Vagabondages. Préface de Dominique Ranaivoson. Paris: L’Harmattan, 2008.

Romans:

  • Le Journal d’une vieille folle. Paris: L’Harmattan, 2012.
  • Le monstre. Paris: L’Harmattan, 2013.

Poésie dans des ouvrages collectifs:

  • Anthologie de la Nouvelle poésie mauricienne, réunie par Sedley Assonne. Beau-Bassin: Promo-Plus, 1999.
  • « Casualities of War ». La Cendre des mots; Après l’incendie de la bibliothèque de Bagdad, textes sur l’indicible. Ouvrage collectif dirigé par Khal Torabully. Paris: L’Harmattan, 2004.
  • « Le temps de la torture » et « Barbarie civilisatrice ». Hurricane, cris d’insulaires. (collectif). Fort-de-France: Desnel, 2005: 209-211.
  • « Le Monologue du tueur ». Of Principles and Struggles / Kestyon prensip / Affaires de principes. Port-Louis: Immedia, 2005.
  • « Pas gentil ». Prosopopées urbaines, Anthologie poétique d’inédits. Suzanne Dracius, éd. Fort-de-France: Desnel, 2006: 179-181.
  • « Vagabondages ». Ethiopiques 77 (2e semestre 2006).
  • « Le corps ». Nouvelles Sensuelles / Sensuous Short Stories / Sansyel Esansyel. Port-Louis: Immedia, 2006.
  • « Scalpel ». Histoires incroyables / Incredible Short Stories / Zistwar Pa Fasil Gobe. Port-Louis: Immedia, 2007.
  • Poèmes. Carnavalesques 2007. Nancy: Éditions Aspect, 2007.
  • « Histoire d’Q ». Rainbow Humour / Gigi Gidi / Rire sous le soleil. Port-Louis: Immedia, 2008.
  • « Lamer enn zur ». 40 poet, enn rekey. Port-Louis: Ledikasyon pu Travayer, 2008.
  • « Les yeux des autres ». nº spécial de Riveneuve Continents, « Escales en mer indienne ». Paris: Riveneuve Éditions, 2009.
  • Poèmes. Diérèse. 46 (automne 2009).
  • Poèmes. Jointure. 90 (septembre 2009).
  • « Le sens des yeux ». Arbre de Nouvelles / Zistwar lanatir / Once Upon a Tree. Port-Louis. Immedia, 2009.
  • Sans titre. Point Barre 7 (2009): 32-34.

Prose dans des ouvrages collectifs:

  • « The Show ». Chroniques de l’île Maurice. Paris: Sepia, 2009: 155-167.
  • « Didi ». L’Atelier d’écriture 5 (novembre 2009): 17-53.
  • « Les yeux des autres ». Riveneuve Continents 10 (hiver 2009-2010): 241-246.

Prix et distinctions littéraires

  • 1998     Mention au concours régional de poésie, Grand Océan, pour son recueil Chimie.

Traductions:

in English:

  • « Diary of an old mad woman » (excerpt). Trad. Joyce Fortuné-Pope. (avec l’extrait en français du roman inédit.) International Journal of Francophone Studies 13.3-4 (2010): 623-630.

Liens:

sur Île en île:

textes d’Umar Timol sur le web:

sur Umar Timol:


Retour:

Dossier Umar Timol préparé par Thomas C. Spear

http://ile-en-ile.org/timol/

mis en ligne : 9 février 2005 ; mis à jour : 27 novembre 2015