Elsie Suréna

Elsie Suréna

© 2016 Jérémy Aubin / Le Nord
Hearst, Ontario

Elsie Suréna est née le 9* juin 1956 à Port-au-Prince (Haïti). Elle passe son enfance et son adolescence dans le sud d’Haïti (Les Cayes, Camp-Perrin) auprès d’une mère qui lisait beaucoup. Plus tard, elle vit pendant de nombreuses années dans le Nord (Cap-Haïtien) où elle étudie le droit et s’initie au journalisme. Après un bref passage à l’École Nationale des Arts (ENARTS), elle suit plusieurs ateliers de formation en arts visuels (dessin, collage, photographie), notamment au School of the Museum de Boca Raton et à l’Armory Art Center de West Palm Beach, en Floride.

Son goût des voyages l’amène à visiter différentes îles de la Caraïbe et à séjourner en Équateur et aux États-Unis où elle suit des séminaires en création littéraire au Cambridge Center for Adult Education (CCAE), dans le Massachussetts. Elle pratique la photographie en noir et blanc mais s’adonne surtout à la poésie, avec un net penchant pour les genres brefs, en particulier le haïku. Ses thèmes favoris sont l’amour, l’absence, l’érotisme et le quotidien.

Elsie Suréna écrit en créole haïtien, français, anglais et espagnol, « selon l’arrivage », considérant qu’une langue n’est qu’un simple véhicule qui ne saurait à lui seul établir ou non son « haïtianité ». Certains de ses textes, d’aucuns traduits en anglais, portugais et japonais, ont paru dans divers journaux, revues, publications en ligne et figurent aussi dans des anthologies. Ses livres pour la jeunesse L’Arbre qui rêvait d’amour et Ann al jwe ! figurent dans des programmes dans des écoles en Haïti, comme au Collège Saint Martial et au Cours Édmée (à Port-au-Prince) et au Collège Saint Jean (aux Cayes).

Elle compte également à son actif maintes expositions de collage et de photographies (en Haïti, au Cap et à Port-au-Prince ; en République Dominicaine, au Japon et aux États-Unis) et publications. Elsie Suréna ne se voit pas uniquement comme une écrivaine mais plutôt comme une artiste utilisant le médium le plus approprié au projet du moment.

Depuis 2010, Elsie Suréna vit au Québec et continue d’animer des ateliers d’écriture. Elle est membre du Groupe Haïku Montréal et de l’Union des Écrivaines et Écrivains Québécois (UNEQ).

* Par erreur, son acte de naissance donne le 23 juin.


Oeuvres principales:

Poésie:

  • Mélodies pour Soirs de Fine Pluie. Port-au-Prince: Presses Nationales d’Haïti, 2002.
  • Confidences des Nuits de la Treizième Lune. Illustré par Lysa Villeneuve. Port-au-Prince: Presses Nationales d’Haïti, 2003.
  • Haïkus d’un soir. Illustré par Mireia Porta Arnau. Port-au-Prince: Bukante Editorial, 2009.
  • Tardives et sauvages. New York: RivartiCollection, 2009.

Livres pour la jeunesse:

  • L’Arbre qui rêvait d’amour. Illustré par Mireia Porta Arnau. Port-au-Prince: Presses Nationales d’Haïti, 2002; Santo Domingo: Bukante Editorial, 2e éd, 2009.
    Figure au programme du Collège Saint Martial (Port-au-Prince), du Cours Édmée et du Collège Saint Jean (Les Cayes) en classes de 6e secondaire pour l’année académique 2009-2010.
  • Ann al jwe ! Illustré par Chevelin. Port-au-Prince: Page Concept, 2007.
    Figure au programme du Collège Saint Jean (Les Cayes) au 1er cycle fondamental pour l’année académique 2009-2010.

Nouvelles et récits courts:

  • « Premiers Emois ». « Matrimoine » et « Complot Céleste ». Bain de Lune. Anthologie de récits haïtiens. éd. Hidehiro Tachibana/Moriyuki Hochino. Tokyo: Kokusho Kankhokaï, 2004.

Poésie parue dans des ouvrages collectifs:

  • « À marée basse », « Fausse route » et « Au nord du crépuscule ». Les Belles Provinciales. Ministère de la Culture/Projet Franco-Haïtien de Promotion du Livre. Port-au-Prince: Le Nouvelliste/ Éditions Mémoire, 2000.
  • « Retrouvailles ». Dits des fous d’amour / Lovers’ Sweet Nothings. Paula Clermont Péan et Rodney Saint-Éloi, éds. Montréal: Mémoire d’encrier, 2003.
  • « Por Nuestro Ayer ». Revista Casa de las Américas 233 (2003); également publié dans Murale collective (Poemas del Exilio). Winnipeg: Asociación Canadiense de Hispanistas, 2004.
  • « Fantasia nocturna ainda jovem ». Saudade, revista de poesia, 6. Anthologie. António José Queirós, éd. Amarante: Associacao Amarante Cultural/Ediçoes do Tâmega, 2004.
  • « Fantasme de Lune Hésitante », « Por nuestro ayer », « Haiku 1 », « Aveu des Heures Tardives », « Vie Nocturne », « Fantasme de Mambo » et « Le Déserteur ». Brassage; Une anthologie poétique de femmes haïtiennes. Claudine Michel, Marlène Racine-Toussaint et Florence Bellande-Robertson, éds. Miami: Women’s Multicultural Press/University of Santa Barbara, 2005: 197-199.
  • « Une saison de tardives fleurs sauvages ». Haïti, numéro spécial 8 des Cahiers de la RAL,M (Revue d’Art et de Littérature, Musique), 2009: 189-201.
  • « Toi qui passais », « Vieillir », « Aveu des heures tardives » et « Tentations ». Voices of the Sun. Anthology of Haitian Writers Published in the Review Tanbou. Tontongi et Franck Laraque, éds. Boston: Trilingual Press, 2009: 316-317.
  • « Le déserteur » et « Dis ? ». ves de Poésie. Anthologie. Association Les Dossiers d’Aquitaine. Bordeaux: Les Dossiers d’Aquitaine, 2009.
  • « Angélus du soir », « Dolce vita », « Long voyage », « Retour d’exil », « Absence » et « Fantôme de hounsi ». Poésie Haïtienne Contemporaine. Anthologie. Saint-John Kauss, éd. France: Kamal Benkirane/Association Culturelle Passerelle, 2009.
  • « Aube silencieuse… ». Anthologie de haïkus sur Montréal. éd. Paméla Cooper/Monica Thoma-Petit. Montréal: Ginkgo Press (à paraître 2010).

Articles sélectionnés:

  • Rubrique « Between you and me » (22 articles sur la résolution des conflits). The Haitian Times (de janvier à décembre 2004).
  • Publication de divers récits dans le quotidien haïtien Le Matin (2005).
  • Plusieurs poèmes et récits publiés dans le quotidien Le Nouvelliste (2000, 2009).

Prix et Distinctions littéraires:

  • 1999     Lauréate du concours « Les Belles Provinciales » (Ministère de la Culture et Coopération Française), Port-au-Prince.
  • 2005     Judge’s Recognition Award, pour la photo « Stone Steps ». Delray Beach (USA): WITVA Gallery.
  • 2009     Prix Belleville Galaxie au 5e Concours International Marco Polo de Haïku.
  • 2009     Mention spéciale au 13e Concours International de Haïku du Maïnichi Daily News (Osaka, Japon).

Sur l’oeuvre d’Elsie Suréna

  • Charles, Christophe. « Connaissez-vous les mélodies de Suréna ? ». L’Union (3 février 2003): 15.
  • Charles, Christophe. « Elsie Suréna et ses confidences de la treizième lune ». L’Union (26-28 septembre 2003): 15.
  • Dumas, Pierre-Raymond. « Elsie Suréna : une mémoire en forme de fugue ». Le Nouvelliste (16 janvier 2003): 8.
  • Dumas, Pierre-Raymond. « Elsie Suréna : un style épuré » et « Elsie Suréna : Confidences des nuits de la treizième lune ». Supplément du journal Le Nouvelliste pour Lire en folie (2003): 7, 9.
  • Wèche, Mérès.« Les créations artistiques et littéraires d’Elsie Suréna ». L’Union (22 juillet 2002): 13.

Liens:

sur Île en île:

ailleurs sur le web:

textes et photos d’Elsie Suréna en ligne:


Retour:

Dossier Elsie Suréna préparé par Thomas C. Spear

http://ile-en-ile.org/surena/

mis en ligne : 27 août 2010 ; mis à jour : 27 février 2017