Lenous Suprice (Nounous)

Lenous Suprice, photo © Gregory Jean-Baptiste Montréal, 2009

photo © Gregory Jean-Baptiste
Montréal, 2009

Lenous Suprice, dit Nounous, est né à Fond-des-blancs (Haïti). Il fait ses études primaires dans des écoles d’État à Port-au-Prince et ses études secondaires en Haïti (aux lycées Toussaint-Louverture, Alexandre-Pétion et au Centre d’Études Senghor) et au Québec (Polyvalente Pierre-Dupuy). Il effectue des études pré-universitaires au Cégep du Vieux-Montréal. Il vit à Montréal depuis 1976.

Après des études à l’Université du Québec à Montréal (baccauréat canadien [licence] en enseignement du français, avec des certificats en alphabétisation et en création littéraire), Lenous Suprice acquiert son brevet d’enseignement en 1992. Avec une pause entre 1996 et début 2002, il enseigne, depuis 1986, à l’éducation aux adultes à la Commission scolaire de Montréal.

Nounous publie son premier recueil de poèmes en français, Rêverrant, en 1990. Bwamitan, publié en 1993, est composé de poèmes écrits en créole. Dès le premier recueil, ses lecteurs de poèmes parus dans des publications de la diaspora haïtienne, tel Haïti-Progrès, reconnaissent le poète qui « interpelle au tréfonds du quotidien, misant sur la constante ouverture du cœur à la poésie ». Suivront d’autres recueils, surtout en français, du poète à l’aise dans les deux langues. Dans Faits divers (1994), Pierre Raymond Dumas signale l’« émotion rouge vive », l’audace, l’élégance et la sensibilité du poète, connu comme auteur humoristique, ce qui serait ignorer, selon Dumas, le « jeu subtil du langage et de la dérision qu’il cultive avec un art consommé ». Dumas décrit le poète en termes élogieux : farouche, honnête, déconcertant, sarcastique, idéaliste.

« La poésie de Nounous est une sorte de kaléidoscope où les mots embouchent avec désinvolture la trompette de son répertoire : analphabétisme, dictature, impasse, inégalable détour, jeux aériens, compromission, suspicion… » écrit Edgard Gousse, à la sortie du recueil, En enjambant le vent (1997), « Poésie obsédante, où l’activité du poète se résume en un jeu d’observation démasquant le silence complice ».

Les poèmes de Nounous sont publiés dans des revues et journaux divers, tels Brèves littéraires, Chemins critiques, Entre Parenthèses, Envol, Haïti Progrès et Haïti en marche, Le Lien, Muse en île, LittéRéalité, Le Sabord et Tanbou.

Impliqué dans les relations interculturelles et dans l’aide aux immigrants, Lenous Suprice est actif, comme intervenant communautaire, au Bureau de la Communauté haïtienne de Montréal (1988-2002). Il anime des ateliers littéraires au CREP et au Centre Gabrielle-Roy (CSDM), et des ateliers de lecture et d’écriture du créole au centre d’alphabétisation N A Rive de Montréal.

Lenous Suprice a participé à plusieurs événements artistiques et littéraires, notamment à La Nuit de la Poésie (2003), le Festival International de poésie de Trois-Rivières (2004) . Il est membre de l’Union des écrivaines et des écrivains québécois et de l’association des Écrivains francophones d’Amérique.


Oeuvres principales:

Poésie:

  • Rêverrant (poèmes) suivi de, Journalintime. Montréal: Édition Lagomatik, 1990.
  • Bwamitan (poèmes en créole). Montréal: Edisyon Lagomatik, 1993.
  • Faits divers. Montréal: CIDIHCA, 1994.
  • En enjambant le vent: poèmes, 1990-1995. Brossard (Québec): Humanitas, 1997.
  • L’île en pages: poèmes, 1994-1996. Brossard: Humanitas, 1998.
  • Rouge cueillaison. Brossard: Humanitas, 2000.
  • Pawoli (poèmes en créole). Montréal: CIDIHCA, 2003.
  • Fictive Andalouse en ma mémoire: poèmes, 1999-2006. Brossard: Humanitas, 2006.
  • Ruminations. Montréal: CIDIHCA, 2009.
  • Lettres à mes ombres. Montréal: Dédicaces, 2011.

Séléction de poèmes publiés dans des revues et des ouvrages collectifs:

  • Poèmes publiés dans Le Lien (revue de l’Association des Enseignants Haïtiens du Québec [Montréal]) :
    • « Moments fugaces » et « À ma payse ». 3.3-4 (janvier-mars 1992): 50-51.
    • « Sensualitude », « Dégradation », « Rencontre » et « Lettre à ma lectrice ». 4.2 (décembre 1992): 47, 55, 60, 61-62.
    • « Flux et mépris » et « La part du loin ». 4.1 (juin 1992): 43, 45.
    • « Confidentialitude » et « Meurtrissure ». 4.3 (juin 1993): 36-38, 43.
    • « Tu me caresses ». 5.2 (juin 1994): 44.
    • « La part du loin ». 5.3 (février 1995): 53.
  • Poèmes publiés dans Muse en île (Montréal) :
    • « Soir en fa majeur » 2 (mars 1992): 2.
    • « Emprise ». 3 (avril 1992): 7.
    • « Correspondance nocturne ». Numéro spécial 4-5 (mai-juin 1992): 20.
    • « Lettre à ma lectrice ». 6-7-8 (juillet-août-septembre 1992): 10-11.
  • Poèmes dans Brèves littéraires, revue de la société Littéraire de Laval (Québec) :
    • « Flux et mépris ». 8.1 (automne 1992): 57-58.
    • « Paysages d’hiver ». 8.2 (hiver 1993): 79.« Flux et mépris ». Chemins critiques 2.4 (décembre 1992): 209.
  • « Pluréalité » et « Sensualitude ». Chemins critiques 3.12 (décembre 1993): 374.
  • Pages triangulaires (poésie). Textes de Dary Jean-Charles, Mozart-F. Longuefosse et Lenous Suprice. Montréal: Éditions des Intouchables, 1994: 145 pages.
  • « Ponctuelle errance ». Entre-Parenthèses (Aylmer, Québec) 1.5 (janvier 1996): 11.
  • « Rêve ». Envol (Ottawa) 4.3-4 (1996): 66.
  • « Heure donnant accès à ta lumière » et « Épilogue ». Envol 5.1-2 (1997): 64-65.
  • « Analphabétisme », « Au vent du bon gré mal gré », « Torpillage » et « Renversements » (poèmes extraits du recueil En enjambant le vent). Haïti Progrès 15.42 (7-13 janvier 1998): 13.
  • « Mouchoir de basilic ». Envol 6.4 (1998): 54.
  • « Mémorial », « Sonatine d’ailes » et « Soir de campagne ». LittéRéalité 10.1 (printemps-été 1998): 147-149.
  • Istwa pwezi kreyòl Ayiti. Michel-Ange Hyppolite, éd. Coconut Creek (Florida): EducaVision, 2000.
  • « Gerçure encore ». Le Sabord (Trois-Rivières, Québec) 73 (mars 2006): 52.
  • Poésie du monde Monde de la poésie. Bordeaux: Les dossiers d’Aquitaine, 2008.
  • « Siyifikasyon 17-Oktòb pou noumenm Ayisyen » et huit poèmes en français. Les voix du Soleil : anthologie des écrivains haïtiens publiés dans la revue Tanbou / Voices of the Sun: The Anthology of Haitian Writers Published in the Review Tanbou / Vwa Solèy pale : Antoloji ekriven ayisyen ki pibliye nan jounal Tanbou. Tontongi, éd. Cambridge (Massachusetts): Trilingual Press, 2009: 97-99, 310-13.
  • « L’Île en jeu » et « Des mots et des chiens ». Riveneuve Continents 13 (Printemps 2011): 62-66, 207-211.

Présentation de Nounous dans des anthologies et dictionnaires:

  • Benjamin, Franz et Rodney Saint-Éloi, dirs. « Sauvages Blackberries ». Montréal vu par ses poètes. Montréal: Mémoire d’encrier, 2006: 85-86.
  • Charles, Christophe.Pawòl kreyòl: literati kreyòl an Ayiti, 1750-2000 / La littérature haitienne d’expression creole, 1750-2000, histoire et anthologie. Port-au-Prince: Choucoune, 2000.
  • Chartier, Daniel. Dictionnaire des écrivains émigrés au Québec (1800-1999). Québec: Nota Bene, 2003.
  • Daoust, Jean-Paul, dir. « Le dernier poème du millénaire ». Estuaire (le poème en revue, Montréal) 99 (1999): 179.
  • Dumas, Pierre-Raymond. Panorama de la littérature haitienne de la diaspora (anthologie et critique). Port-au-Prince: L’Imprimeur II, 2000.
  • Guérin, M.-A. et Réginald Hamel, rédacteur. Dictionnaire des poètes d’ici: de 1606 à nos jours. (2001) Montréal: Guérin (2e édition, revue, corrigée et augmentée), 2005.
  • Laraque, Paul and Jack Hirschman, éds. « Konsta » (« Result of an Observation »), « Ti Bo Lanmou » (« Little Love Kiss ») et « Si W-Vle » (« If You Want ») (trois poèmes en créole, avec traduction en anglais). Open Gate; an Anthology of Haitian Creole Poetry.Willimantic, Connecticut:Curbstone Press, 2001: 162-167.
  • Pierre, Claude C. Randevou (Antoloji kreyòl, pwezi d Ayiti). Montréal: CIDIHCA / Pétion-Ville: Pleine Page, 2000.
  • « Rêverrant de Nounous : Pour l’amour de la poésie ». L’Objectif (Montréal, du 2 au 8 août 1990): 7.
  • Ruelland, Jacques G., dir. La Moisson littéraire (anthologie de la société des écrivains canadiens, section de Montréal). Montréal: Publications Proteau, 1993.

Participation à des événements à caractère culturel ou poétique au Québec:

  • Les dimanches littéraires (plusieurs participations aux activités de ce groupe dans les années 1990 à Montréal).
  • De l’autre côté du pont (événement culturel et artistique organisé par l’artiste Guy Giard dans les années 1990 à Montréal).
  • Rencontre annuelle de la poésie (plus de 50 poètes invités), lancement du numéro 13 de la revue Ruptures, café Sarajevo, Montréal, décembre 1997.
  • Une présence à partager (2e édition), événement présenté par un collectif d’organismes communautaires haïtiens montréalais, Montréal, février 2001.
  • Passages (nuit de poésie produite par l’UNEQ et les Maisons de la culture), sous la direction artistique de M. Pascal Contamine, à la Maison de la culture Frontenac, Montréal, mars 2003.
  • Un air d’ailleurs (dans le cadre de la journée mondiale de poésie), une production de « Société des paroles », Montréal, mars 2004.
  • Quinzaine de la poésie (Maison de la culture Rivière-des-Prairies), mars 2004.
  • Festival International de poésie de Trois-Rivières (20e anniversaire), octobre 2004.
  • Trois pas d’épices, un soir d’automne, l’ex-île, soirée de poésie réalisée par Société paroles et la Maison de la culture Rivière-des-Prairies, Montréal, octobre 2005.
  • Écrivain public (dans le cadre des Journées de la culture), Bibliothèque Rivière-des-Prairies, Montréal, octobre 2005.

Sur Nounous (Lenous Suprice):

  • Carducci, Lisa. (présentation du recueil En enjambant le vent). Envol (revue de poésie, Ottawa) 6.2 (1998): 82-83.
  • Corriveau, Hugues. « L’arbre est dans ses feuilles… ». Lettres Québécoises 93 (printemps 1993): 38-39.
  • Dumas, Pierre-Raymond. « Suprice : un sacré poète! ». Le Nouvelliste (31 mai 1995): 14.
  • Gousse, Edgard (présentation de Bwamitan). Ruptures (Montréal) 4 (octobre-décembre 1993): 141.
  • Gousse, Edgard (présentation d’En enjambant le vent). Ruptures 13 (octobre 1997-mars 1998): 271-272.
  • Hyppolite, Michel-Ange (Kaptenn Koukouwouj). « Yon rèv grenn pwonmennen ». Le Lien (Montréal) 3.3-4 (janvier-mars 1992): 37-38.
  • Hyppolite, Michel-Ange et Jean-Robert Placide (Kaptenn Koukouwouj ak Jan Wobè Plasid). « Yon Bwamitan siwolin ». Le Lien 5.1 (décembre 1993): 50-52.
  • Ilis, Jemima. « Bwamitan : Yon vwayaj nan van, nan lafimen ». Revi Libète 76 (7-13 jiyè 1993): 7.
  • Jean-Gilles, Gesler. « D’encre et de vent (ou la rencontre de Dary Jean-Charles et de Lenous Suprice) ». Haïti en marche 1.22 (9 juillet 1997): 11-12.
  • Jean-Pierre, Julio. « Rêverrant de Nounous : Pour l’amour de la poésie ». L’objectif (Montréal, 2-8 août 1990): 7.
  • Julien, Jean-Camille. « Trois poètes du Centre N A Rive ». Haïti en marche 11.46 (23 décembre 1997): 11.
  • Komite travay Sosyete koukouy. « Kanada, Lomeyans pou Nounous ». Haïti en marche 4.1 (21-27 février 1990): 19 (1e partie); 4.2 (28 février-6 mars 1990): 19 (2e partie).
  • Latour, Fanfan. « Les « Faits divers » de Nounous », avec une sélection de poésie. Haïti Progrès 12.45 (1er-7 février 1995): 16-17.
  • Mapou, Jan. (présentation de Faits divers). Haïti en marche (15 fevrier 1995): 19.
  • Mapou, Jan. (présentation de Fictive Andalouse en ma mémoire). Haïti en marche (25 juillet 2006).
  • Préval, Guerdy. « Aïbobo pou Samba Nounous ». Ilan Ilan (Montréal, septembre-octobre 1993): 12-13.

Liens:

sur Île en île:

ailleurs sur le web:

  • Lenous Suprice, portrait d’auteur et références sur le site de littérature québécoise (UNÉQ).
  • Lenous Suprice [Nounous], présentation de l’auteur (en créole), « Nounous : pwezi kreyòl ap chanje figi » et une sélection de poèmes, REKA (Rezo entènèt kreyolis ayisyen).
  • Poèmes de Nounous parus dans la revue Tanbou :
    • « Woulawoup », poème (en créole) et une sélection de Poèmes de Nounous en français : « Semelles d’ailleurs », « Un tout simple clin d’œil », « Toujours en porte-à-faux », « Hormis pourtant nos cavaliers », « Brise qui se fait miroir », « Aux abords des vents » et « Arpège dans la nuit », Tanbou (hiver-printemps 2004).
    • « Faussaire », Tanbou (été 2006).
    • « Sauvages blackberries », poème extrait de l’anthologie Montréal vu par ses poètes, Tanbou (printemps-été 2007).
  • « Si W-Vle », poème de Nounous, avec une traduction en anglais (« If You Want »). (R A L P H,
    The Review of Arts, Literature, Philosophy and the Humanities).

Retour:

Dossier Lenous Suprice (Nounous) préparé par Thomas C. Spear

http://ile-en-ile.org/suprice/

mis en ligne : 7 mars 2008 ; mis à jour : 27 novembre 2015