Nestor Rabearizafy

Nestor Rabearizafy

photo © Dominique Ranaivoson
Antananarivo, avril 2008

Nestor Rabearizafy est né le 16 juin 1949 à Ambohimanga Alaotra, Madagascar. Marié, il est père de deux enfants. Il a obtenu son doctorat en Littérature et Civilisation française à l’université de Montpellier III. Sa thèse : « Lecteur implicite et lecture virtuelle dans la poésie lyrique au XIXe siècle » a été publié par l’Atelier National de Reproduction des Thèses, Lille III en 2000.

Maître de Conférences à la Faculté des Lettres et Sciences Humaine de l’Université d’Antananarivo, il a été directeur du Département d’Études Françaises de 2003 à 2010. En tant que critique littéraire, il a publié un grand nombre d’articles dans les périodiques francophones à Madagascar.

Remarqué pour son travail littéraire lors de la 6e édition du Printemps des Poètes, il a publié dans la foulée le recueil La Sève des jours aux éditions Rumeur des âges (2004). Auparavant, il a fait paraître Nocturne pour un dire aux Éditions Grand Océan en 2003.

Écrivant peu, il a besoin « d’un aiguillon tout-puissant pour produire » et ne court pas après les succès ou les reconnaissances. Il part du principe que « chaque poème que l’on écrit constitue une aventure du langage, d’un dire qui se cherche, comme un organe vivant qui secrète à chaque fois les enzymes engendrant sa propre énergie. Écrire, c’est créer une énergie poétique communicable, qui institue un échange de feu, une circulation de plaisir. Et cette énergie se crée dans le choc barbare des mots, le pouvoir irradiant des forces mélodiques développées dans une synergie du rythme et des sonorités, l’éclatement transgressif des images ». Il ne cherche pas une écriture « culturellement marquée », quitte à y perdre « l’appartenance aux îles » ou l’indiaocéanité.

Passeur infatigable lors de ses années d’enseignement, désormais à la retraite, il se consacre davantage à l’écriture.

– Raharimanana


Oeuvres principales:

Théâtre:

  • Lumière noire, drame en 5 actes. 1999.

Poésie:

  • Nocturne pour un dire. Saint-Denis (La Réunion): Éditions Grand Océan, 2003.
  • La Sève des jours. La Rochelle: Rumeur des Âges, 2004.
  • Les Mots comestibles. Saint-Denis: Éditions Grand Océan, 2004.

Inédits:

  • Loko sy Bika, poèmes en prose en langue malgache, 1977.
  • Les yeux fermés, recueil de nouvelles, 1984.
  • Les Mots comestibles, poésie, 2003.

Distinction littéraire:

  • 1999     Mention spéciale du Jury au Prix Littéraire de l’Océan Indien, pour Les enfants de la colère (premier titre de Lumière noire).

Liens:

ailleurs sur le web:


Retour:

Dossier Nestor Rabearizafy préparé par Raharimanana

http://ile-en-ile.org/rabearizafy/

mis en ligne : 9 décembre 2020 ; mis à jour : 9 décembre 2020