Roland Paret

Roland Paret, photo © Béatrice Coron Montréal, 4 juin 2005

photo © Béatrice Coron
Montréal, 4 juin 2005

Roland Paret est né le 26 juillet 1943, au Cap-Haïtien. En 1964, il quitte Haïti pour l’Europe. Après des études de cinéma à l’École Supérieure d’État de cinéma, de théâtre et de télévision (PWSFTiTv) à Lodz, en Pologne, il émigre à Montréal où il vit depuis 1973.

Il a réalisé des émissions à Radio-Québec et des films à Via-le-monde-Daniel Bertolino. De 1978 à 1982, il enseigne le langage visuel à l’Université du Québec à Montréal. Au Département de langue et littérature françaises à l’Université McGill, de 1978 à 1985, il enseigne l’histoire du cinéma français, le théâtre français contemporain et la littérature française.

En 1985, Roland Paret est le lauréat du grand prix du scénario de l’ACCT pour Ikor, scénario qu’il ne réussit pas à produire. En 1986 son film Abakanowicz, une réflexion sur la sculpteure polonaise, obtient une mention spéciale au Festival International du Film sur l’Art (FIFA) de Montréal. Il obtient le prix « Gouverneur de la rosée du livre » du ministère haïtien de la culture en 2002 pour le premier volume de Tribunal des Grands Vents.

Tribunal des Grands Vents est le titre générique que Roland Paret donne à une suite romanesque qui comprendra plusieurs volumes. Trois ont déjà paru : La Convocation des Grands Vents, Les Archives des Grands Vents et L’Assemblée des Grands Vents. Lors de la publication du premier tome, Pierre-Raymond Dumas parle d’« un feu d’artifice, un délice, un carnaval plein d’une chaleur insolente ». Selon Dumas, c’est « un roman d’une invention assez extraordinaire, aux changements de tons constants [… une] performance langagière, [une] scénarisation de l’imagination baroque, de la jubilation sarcastique ». Dumas voit chez Paret « un romancier faussement tragique, fêtard désespéré, archiviste boulimique à qui une curiosité fatale a enseigné le goût des autres et de la mystique, la science et la passion de l’au-delà, l’humour blasphématoire et le pessimisme à la fois pitoyable et terrifiant » (Le Nouvelliste 9 mars 2000).

Depuis 2005, Roland Paret signe une chronique dans le mensuel parisien, Haïti-Tribune, « Aux limites de la mémoire ».


Oeuvres principales:

Romans:

  • Tribunal des Grands Vents.
    • Tome I: La Convocation des Grands Vents (Dieu le père ; Les yeux de la Méduse ; La cité des grands vents). Montréal: CIDIHCA (première édition à tirage limité), 1999; Montréal: CIDIHCA, 2001.
    • Tome II: Les Archives des Grands Vents (Très sage roi Salomon ! Très sage reine de Saba ! ; Le peintre et ses modèles ; Madame ; Le ministère des songes ; Barbelo). Montréal: CIDIHCA, 2001.
    • Tome III: L’Assemblée des Grands Vents. Montréal: CIDIHCA, 2005.

Scénarii:

  • Ikor, 1985, inédit.
  • Toucouleur, 1990, inédit.

Réalisations de films:

  • La Vache et le Paysan, réalisé par Roland Paret, 1971.
  • Et pourtant quel dommage !, réalisé par Roland Paret, 1972.
  • Abakanowicz, réalisé par Roland Paret, 1984.
  • Le neuvième jour de la Création, scénario et réalisation de Roland Paret, Via-le-Monde, Montréal, 1985.
  • Coin d’œil, réalisé par Roland Paret et Carl Lafontant. Vidéo expérimentale, 2000, 12 minutes.
  • Cœur Battant, réalisé par Roland Paret, Production Fanal, 2002
  • Cazal, réalisé par Roland Paret, Production Fanal, 2003.

Réalisations télévision:

  • De 1978 à 1986, réalisation d’une quarantaine d’émissions pour Radio-Québec.

Mises en scène : théâtre et spectacles:

  • Caligula d’Albert Camus, Lodz, Pologne, 1970.
  • Ubu-Roi, McGill University, Montréal, 1970.
  • Vingt Ans de Duvalier, c’est assez !, salle Pollack, Montréal, 1977.
  • Spectacle Martha Jean-Claude,par la Compagnie artistique Nicole Arcelin Inc., Place des Arts, Montréal, février 1986.
  • « D’Îles en Île », spectacle de poésie, Salle Paul-Gérin-Lajoie, Montréal, 1992.

Nouvelles:

  • Le supplice de Marsyas. Montréal: Plume & Encre, 2006.
  • « Le poète et l’architecte ». Une journée haïtienne, textes réunis par Thomas C. Spear. Montréal: Mémoire d’encrier / Paris: Présence Africaine, 2007: 163-172.

Prix et distinctions littéraires et au cinéma:

  • 1985     Prix du scénario de l’Agence de Coopération Culturelle et Technique (ACCT) pour Ikor, scénario inédit.
  • 1986     Première mention spéciale (vidéo d’art) au troisième Festival International du Film sur l’Art (FIFA), pour Abakanowicz.
  • 2000     Boursier du Conseil des Arts du Québec.
  • 2003     Prix Gouverneur de la Rosée du Livre et de la Littérature, Ministère de la culture, Haïti, pour son œuvre artistique.
  • 2005     Boursier du Conseil des Arts du Canada.

Sur Roland Paret:

  • Chemla, Yves. « Rendre aux histoires leur saveur ». Haïti-Tribune 34-35 (mai-juin 2006): 1, 20.
  • Dumas, Pierre-Raymond. « Paret : un carnaval », compte-rendu du Tribunal des Grands Vents. Le Nouvelliste (9 mars 2000): 8.

Liens:

textes de Roland Paret sur Île en île:

  • « Edmond-la-Panique », extrait de La Convocation des Grands Vents.
  • « Monsieur Antonius », extrait de L’Assemblée des Grands Vents.
  • « Nicolas », extrait des Archives des Grands Vents.
  • « Les Yeux de méduse », extrait de La Convocation des Grands Vents.
  • icon_video Roland Paret, 5 Questions pour Île en île, entretien vidéo, prochainement disponible.

ailleurs sur le web:

  • « Au diable les dieux! » Compte-rendu du Tribunal des grands vents par Christophe Wargny. Le Monde diplomatique 583 (octobre 2002): 34.

Retour:

Dossier Roland Paret préparé par Thomas C. Spear

http://ile-en-ile.org/paret/

mis en ligne : 23 août 2006 ; mis à jour : 26 novembre 2015