Naivo

Naivo

photo D.R. Ramamonjisoa, 2015

Naivoharisoa Patrick Ramamonjisoa, dit Naivo, est né à Madagascar en 1960 et grandit dans différents pays dont la France, l’Allemagne, le Kenya et Israël avec son père diplomate. Sa mère est Charlotte Rafenomanjato, une autre grande écrivaine malgache (1936-2008). Il fait ses études supérieures à l’université d’Antananarivo, où il fait une maîtrise en sciences, et à l’université Pierre et Marie Curie, en France, où il obtient un Diplôme d’études approfondies en 1991. Il fait également un Master of Arts en traductologie à l’université York, au Canada, en 2005, avec une thèse qui s’intitule « La traduction du hainteny, une ‘poésie’ traditionnelle malgache ». Il exerce les métiers d’enseignant en mathématiques dans le secondaire, à Paris, et de journaliste politique à Madagascar.

Il ne commence à écrire un peu sérieusement que dans les années 1990. Une de ses nouvelles, Dahalo, obtient un prix lors d’un concours RFI/ACCT en 1996. L’écriture de son premier roman, Au-delà des rizières, qui parait en 2012, est motivée en grande partie par l’intérêt qu’il porte aux chocs de cultures, et sa redécouverte du hainteny, une forme de parole poétique malgache. Il est passionné d’une manière générale par toute ce qui touche à l’histoire de Madagascar et la culture et la société malgache, de près ou de loin. Son recueil de nouvelles Madagascar entre poivre et vanille, paru en septembre 2015, reprend en fiction son expérience de journalisme de terrain à Madagascar.

Avec Au-delà des rizières, Naivo fait une hybridation entre les façons françaises et malgaches de raconter un conte. C’est bien un roman d’apprentissage, d’amour, d’aventure ; c’est bien un roman politique, culturel, historique ; mais c’est aussi une chanson à la malgache, un poème à la hainteny, une histoire du peuple. Il emprunte les proverbes de malgache aussi bien que les façons de voir le monde, de penser de soi-même. C’est lui aussi le premier écrivain à oser entreprendre la question taboue de l’esclavage, une partie barbare de l’histoire des malgaches, pour lequel il reçoit pas mal d’éloges.

Naivo travaille comme traducteur et rédacteur dans un grand groupe de presse au Canada, où il vit (à Ottawa) depuis 2002. Il publie aussi sur son blog Fenitra une série d’essais qui tentent d’articuler les idées intuitives à l’origine de l’écriture de ces nouvelles.

– Allison M. Charette


Oeuvres principales:

Roman:

  • Au-delà des rizières. Paris: Sépia, 2012, 2014.

Nouvelles:

  • Madagascar entre poivre et vanille; petits portraits à plume débridée (recueil de nouvelles). Paris: Sépia, 2015.

Prix littéraire:

  • 1996     Prix RFI/ACCT, pour « Dahalo ».

Traduction:

In English:

  • Beyond the Rice Fields. Trad. Allison M. Charette. New York: Restless Books, 2017.

Liens:

ailleurs sur le web:


Retour:

Dossier Naivo préparé par Allison M. Charette

http://ile-en-ile.org/naivo/

mis en ligne : 10 novembre 2017 ; mis à jour : 12 novembre 2017