Michèle Montantin

Michèle Montantin, photo © Léa de Saint-Julien Sainte-Rose, novembre 2003

photo © Léa de Saint-Julien
Sainte-Rose, novembre 2003

Michèle Montantin est née le 30 août 1943 à Basse-Terre en Guadeloupe, d’un père guadeloupéen, professeur de Lettres Classiques, et d’une mère parisienne. Elle fait sa scolarité à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, ainsi qu’en France (Paris, Perpignan) et passe son bac au Congo.

Elle poursuit des études universitaires (Licence de Lettres à l’université de la Sorbonne, Paris III) qui la destinent à l’enseignement, tandis que l’apprentissage du théâtre (divers centres culturels et le Centre Universitaire International de Formation et de Recherches Dramatiques de Nancy) la pousse vers la scène. C’est à Nancy qu’elle suit les cours de Michèle Kokosowski, qui devient son maître à penser et l’initie à la méthode de Grotowski. Au début des années 1970, elle accompagne son mari, acteur slovaque, en Tchécoslovaquie, au lendemain du Printemps de Prague, et devient chanteuse et compositeur dans un groupe rock.

Revenue en Guadeloupe en 1973 et devenue enseignante en collège, Michèle Montantin est sollicitée en 1982 par le Ministre de la Culture pour diriger le Centre d’Action Culturelle de la Guadeloupe. Montantin produira notamment la pièce de Simone Schwartz-Bart, Ton beau capitaine, mise en scène par Syto Cavé. Elle organise des événements importants qui marqueront le paysage culturel en Guadeloupe, parmi lesquels « Les Rencontres Caribéennes de Théâtre » en co-diffusion avec la Scène Nationale de Martinique, les rencontres autour du créole « Téyat et kréyol », de la culture ka avec le groupe carnavalesque « Waka », les concours d’écritures romanesques et de bandes dessinées.

En 1989, elle crée sa propre entreprise de communication et de gestion artistique et culturelle et contribue à la création de l’association « Livres en l’île » et du Salon du Livre de la Guadeloupe.

Michèle Montantin commence alors à écrire pour le théâtre : en 1991, elle met en scène sa première pièce Vie et mort de Vaval. D’autres pièces suivront, dont Le Chemin des Petites Abymes créée en Martinique au Théâtre Municipal de Fort de France par Michèle Césaire, et La nuit de la comète écrite en résidence à la Chartreuse de Villeneuve lèz Avignon.

Aujourd’hui chef d’entreprise, Michèle Montantin continue de s’investir dans la vie théâtrale antillaise en tant que présidente du Comité d’Experts pour le Théâtre de la D.R.A.C. (Direction Régionale des Affaires Culturelles) et de l’association « Textes en paroles » qui a pour objectif de promouvoir la diffusion de textes de théâtre caribéens inédits destinés à des lectures publiques.

– Stéphanie Bérard


Oeuvres principales:

Théâtre:

  • Vie et Mort de Vaval (1989), association Chico-Rey, Pointe-à-Pitre, Guadeloupe, publiée avec l’aide à l’édition du Conseil régional de Guadeloupe, 1991. Mise en scène par Michèle Montantin au Centre des Arts et de la Culture de Pointe-à-Pitre en avril 1991 et à Nantes en novembre 1991.
  • Dididambam (inédit, 1992).
  • Chemin des Petites Abymes, ou Sans amour on est rien du tout (inédit, 1999). Mise en scène par Michèle Césaire au Théâtre Municipal de Fort-de-France en Martinique en 1999.
  • La nuit de la comète (inédit, 2002). Mise en lecture au C.M.A.C. (Centre Municipal artistique et Culturel) à Fort-de-France, Martinique en mai 2004, et au Centre des Arts et de la Culture de Pointe-à-Pitre, Guadeloupe en juin 2004.

Mises en scène par Michèle Montantin:

  • Léonce et Lena de Georg Büchner (C.U.I.F.E.R.D., Nancy), 1970.
  • La fin de Satan, montage poétique à partir de poèmes de Victor Hugo, Rimbaud… (Centre des Arts et de la Culture, Ponite-à-Pitre, Guadeloupe), 1985.
  • Vie et Mort de Vaval (Centre des Arts et de la Culture, Pointe-à-Pitre, Guadeloupe, et Nantes), 1991.

Liens:

sur Île en île:

ailleurs sur le web:

  • Michèle Montantin, présentation sur le site du Répertoire théâtral antillais (LAMECA).

Retour:

Dossier Michèle Montantin préparé par Stéphanie Bérard.

http://ile-en-ile.org/montantin/

mis en ligne : 9 juillet 2004 ; mis à jour : 26 novembre 2015