Kettly Mars

Kettly Mars, photo © Katiana M. Pierre Miami, août 2003

photo © Katiana M. Pierre
Miami, août 2003

Kettly Pierre Mars est née le 3 septembre 1958 à Port-au-Prince (Haïti). Après ses études classiques, elle reçoit une formation en administration ; depuis vingt-cinq ans, elle travaille comme assistante administrative. Passionnée dès son plus jeune âge de lecture et de poésie, elle commence à écrire au début des années 1990.

C’est par la poésie que Kettly Mars exprime ses premiers élans créateurs. Poésie de départ : tout est patience et fluidité, érotisme et passion. Elle passe ensuite à l’écriture de la nouvelle et reçoit en 1996 le premier prix du Concours Jacques-Stephen Alexis de la Nouvelle. Cette distinction l’encourage à s’engager dans la voie littéraire; elle a écrit depuis poèmes, nouvelles et romans.

Poète intimiste, Kettly Mars peint par de petites touches sensuelles les émotions que lui inspirent l’amour, la beauté de la nature, les objets du quotidien. Dans ses nouvelles, l’auteur campe avec réalisme et vivacité des tableaux une société déchirée par ses profonds antagonismes économiques et politiques. Elle tente quelques questionnements sur les droits des femmes, et montre le désarroi d’un peuple toujours en quête d’identité.

Son premier roman, Kasalé (2003), entraîne le lecteur dans un voyage en pays profond et soulève le débat de l’ambivalence spirituelle d’une grande majorité du peuple haïtien en « scrutant les horizons de la modernité à partir d’états subjectifs ancestraux qui n’ont pas encore trouvé de traductions dans des dispositions mentales porteuses d’avenir ».

Tout dans le roman L’heure hybride (2005) se passe en l’espace de quatre heures. À l’approche de ses 40 ans, le personnage principal du roman, Jean François Éric L’Hermite, dit Rico L’Hermite, fait un bilan de sa vie en se réveillant après une soirée particulièrement torride et mouvementée passée avec ses amis de « la gigolaille » de Port-au-Prince, fêtards de musique, d’alcool et de sexe. L’heure hybride du titre évoque l’équivoque, l’entre-deux et le moment où la journée se transforme en crepuscule, moment de métamorphose et de réflexion pour la faune de nuit comme Rico. Bête à plaisir, sauvage, beau et charmeur, Rico est également un solitaire qui n’aime, en fait, qu’une seule femme : sa mère prostituée, simple, digne et regrettée. « Je ne sais à quel critère évaluer sa moralité, [dit-il,] mais si elle fut amorale, elle le fut avec distinction ». Comme elle et « Avec elle, le sexe et le plaisir habitaient [son] quotidien au même titre que le vent, le soleil ou la mer ». L’heure hybride est objet d’une réception mitigée en Haïti où l’un des articles critiques – qui révèle un élément clé de l’intrigue – reproche à l’auteure de trop s’identifier avec un personnage moralement « pourri ». Bien reçu en France (Kettly Mars fait partie des auteurs invités en tournée pour le Festival Francophone en France en 2006), L’heure hybride est un roman où l’on trouve une « douce angoisse » et une « violente tendresse ».

Roman-feuilleton, Kool-Klub paraît en 2007 après avoir paru dans Ticket, le supplément hebdomadaire du quotidien haïtien, Le Nouvelliste ; la popularité du texte se renouvelle l’année suivante, avec la publication de la suite, Kool-Klub, le temps des loups.

Kettly Mars participe à de nombreuses activités culturelles de son pays. Elle travaille avec l’écrivaine Paulette Poujol Oriol à l’élaboration d’une anthologie couvrant deux siècles d’écriture féminine en Haïti. Elle est membre du jury du prix littéraire Henri Deschamps.

En 2008, Kettly Mars publie Fado, présenté par les Éditions Mercure comme un roman « plein de sensualité et de mélancolie, baigné d’un bout à l’autre par la belle musique portugaise, [un roman qui] offre le portrait de deux femmes écorchées par la vie et pourtant débordantes de passion ».

– Joëlle Vitiello et Thomas C. Spear


Oeuvres principales:

Romans:

  • Kasalé. Port-au-Prince: Imprimeur II, 2003; La Roque d’Anthéron (France): Vents d’Ailleurs, 2007.
  • L’heure hybride. La Roque d’Anthéron: Vents d’Ailleurs, 2005.
  • Fado. Paris: Mercure, 2008.
  • Saisons sauvages. Paris: Mercure, 2010.
  • Le prince noir de Lillian Russell (avec Leslie Péan). Paris: Mercure, 2011.
  • Aux frontières de la soif. Port-au-Prince: Société du Rhum Barbancourt, 2012; Paris: Mercure, 2013.
  • Bredjenn Blues. Port-au-Prince: L’Imprimeur II, 2014.
  • Je suis vivant. Paris: Mercure, 2015.
  • Bredjenn Blues; bons baisers de Santo Domingo. Port-au-Prince: L’Imprimeur II, 2016.

Romans-feuilleton:

  • Kool-Klub. Port-au-Prince: L’Imprimeur II, 2007.
  • Kool-Klub, le temps des loups. Port-au-Prince: L’Imprimeur II, 2008.

Nouvelles:

  • Un parfum d’encens. Port-au-Prince: Imprimeur II, 1999.
  • Mirage-Hôtel. Port-au-Prince: Imprimerie Caraïbe, 2002.
  • Et tant pis pour la mort. Pétion-Ville: C3 Éditions, 2014.
  • Laquelle de nous était Eurydice ? (Nouvelles jeunesse). Pétion-Ville: C3 Éditions, 2014.

Poésie:

  • Feu de miel. Port-au-Prince: Imprimeur II, 1997.
  • Feulements et sanglots. Port-au-Prince: Imprimeur II, 2001.

Poésie parue dans des recueils:

  • « Les faiseurs de rêve ». Cultura (hors série, Voyage à l’intérieur de nous-mêmes, mars 1998).
  • Anthologie de la poésie haïtienne contemporaine (1945-1999): textes français et créoles. Raymond Philoctète, éd. Montréal: CIDIHCA, 1998, 2000.
  • « Je n’ai de droits que si tu m’aimes », texte paru dans l’ouvrage commémoratif du 50ème anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’homme, UNESCO Haïti, 2001.
  • « La mer au seuil de la chambre » et « Espace » (tirés de Feulements et sanglots). Anthologie de la littérature haïtienne: Un siècle de poésie, 1901-2001. Georges Castera, Claude Pierre, Rodney Saint-Éloi et Lyonel Trouillot, éds. Montréal: Mémoire d’encrier, 2003: 272.
  • La poésie antillaise, poèmes choisis par Morgane Enjalbert, illustrés par Ricardo Mosner. Paris: Mango, 2006.
  • Choix de poèmes. Terres de femmes, 150 ans de poésie féminine en Haïti. Paris: Bruno Doucey, 2010: 173-181.
  • Cinq poèmes. Anthologie de poésie haïtienne contemporaine, dirigée et présentée par James Noël. Paris: Points, 2015: 175-180.

Textes et nouvelles dans des ouvrages collectifs:

  • Le prince noir (extrait). La Nouvelle Revue Française 576 (janvier 2006): 186-189.
  • « Mon Roumain à moi ». Mon Roumain à moi. Port-au-Prince: Presses Nationales d’Haïti, 2007: 185-189.
  • « Lobo ». Nouvelles d’Haïti (Collectif). Paris: Magellan & Cie, 2007: 11-33.
  • « Le dernier des touristes ». Une journée haïtienne, textes réunis par Thomas C. Spear. Montréal: Mémoire d’encrier / Paris: Présence africaine, 2007: 17-19.
  • « L’Auberge du Paradis ». Haiti noir. Textes présentés par Edwidge Danticat. Paris: Asphalte, 2012: 47-64.
  • « Le requiem des marteaux-piqueurs ». …des maux et des rues, collectif. Delmas: Legs, 2014: 51-56.
  • « Fiche signalétique d’une dissidente ». En amour avec Marie, collectif (dirigé par Emmelie Prophète). Port-au-Prince: L’Imprimeur II, 2016: 134-140.
  • « Celui après qui je viens ». Une enfance haïtienne. Textes recueillis par Guy Régis Jr. Paris: Gallimard: 2017: 67-78.

Prix et distinctions littéraires:

  • 1996     Prix Jacques-Stephen Alexis de la nouvelle, pour « Soleils Contraires ».
  • 2006     Prix Senghor de la Création littéraire, pour L’Heure hybride.
  • 2011     Bourse Barbancourt.
  • 2011     Prix Prince Claus, pour cette « écrivaine émouvante et énergique, avec sa vision incisive de la réalité et son portrait fascinant de la société haïtienne ».
  • 2015     Prix Ivoire pour la littérature Africaine d’expression francophone, pour Je suis vivant.

Sur l’oeuvre de Kettly Mars:

  • Jean-Charles, Régine Michelle. « À travers l’Atlantique noire : L’imagerie de l’eau dans les textes des femmes haïtiennes ». Écrits d’Haïti: Perspectives sur la littérature haïtienne contemporaine (1986-2006). Nadève Ménard, éd. Paris: Karthala, 2011: 163-176.
  • Magniez, Michel. « Le héros homosexuel dans les récits en Haïti ». Écrits d’Haïti: Perspectives sur la littérature haïtienne contemporaine (1986-2006). Nadève Ménard, éd. Paris: Karthala, 2011: 213-228.
  • Péan, Leslie. « La volupté de l’écriture de Kettly P. Mars. » Journal of Haitian Studies 11.1 (Spring 2005): 164-166.
  • Saint-Éloi, Rodney. « Kettly Mars ou la nécessaire présence du désir ». Cultures Sud 166 (juillet-septembre 2007).
  • Victor, Gary. « Kettly Mars dit la vie, de mieux en mieux ». Notre Librairie 158 (avril-juin 2005).
  • Vitiello, Joëlle. « Douceurs et violences dans l’écriture de Kettly Mars ». Écrits d’Haïti: Perspectives sur la littérature haïtienne contemporaine (1986-2006). Nadève Ménard, éd. Paris: Karthala, 2011: 367-383.

Traductions:

en danois:

  • « Lobo » (nouvelle). Rosita (Noveller og digte fra Haiti = compilation de nouvelles haïtiennes). Trad. Ingegerd Nissen Petersen. Copenhagen: Udgivelsesdato, 2002.

auf Deutsch:

  • Fado. Trad. Antje Tennstedt. Kehl (Allemagne): Litradukt, 2010.
  • Wilde Zeiten. Trad. Ingeborg Schmutte. Kehl (Allemagne): Litradukt, 2012.

in English:

  • From Kasalé (chapters 1 and 9), excerpts translated by Jeanine Herman. Bomb magazine 90 (Winter 2004-2005): 100-103.
  • « Paradise Inn ». Trans. David Ball. Haiti Noir. Edwidge Danticat, éd. New York: Akashic, 2011: 50-70.
  • Savage Seasons. Trans. Jeanine Herman. Lincoln: U. of Nebraska, 2015.

in italiano:

  • L’Ora ibrida.Trad. Paola Ghinelli. Milano: Epoché edizioni, 2007.

en japonais:

  • « Anna et la mer » et « Les pigeons romains » (nouvelles). Recueil de nouvelles haïtiennes. Tokyo: Kokusho-Kankokai, 2003.

in het Nederlands:

  • Wrede seizoenen. Trad. Marianne Kaas. Breda: De Geus, 2011.

Liens:

textes de Kettly Mars en ligne sur Île en île et Boutures:

ailleurs sur le web:


Retour:

Dossier Kettly Mars préparé par Thomas C. Spear

http://ile-en-ile.org/mars/

mis en ligne : 3 décembre 2003 ; mis à jour : 21 avril 2017