Mario Malivert

Mario Malivert

photo © Garlène André
Pétion-Ville, 2019

Poète, romancier et critique littéraire, Mario Malivert naît à Port-au-Prince (Haïti) le 13 avril 1963. Dès ses études classiques au Collège Saint Pierre, il manifeste un penchant pour les activités littéraires et les cours de littérature. Ses professeurs l’admirent pour sa forte passion pour la lecture et l’écriture. C’est pour cette raison que le poète et éditeur Christophe Charles (Éditions Choucoune) va d’ailleurs publier en 1982 son premier recueil de poèmes, Arène Noire.

Malgré son goût particulier pour les sciences naturelles et la chimie, il réserve toujours du temps pour griffonner quelques vers rapidement, ce qui fait déjà de lui sur les bancs de l’école, un poète en devenir. Il lit et fréquente souvent les bibliothèques du Centre-ville telles la Bibliothèque Nationale d’Haïti et celle des Pères Saint-Esprit pour aller lire ou terminer un bouquin qu’il n’a pas pu finir la vielle. Il prend aussi son temps à parcourir les librairies du Soleil la plupart présentes à même les trottoirs où il guette les dernières publications sur la médecine, l’art et surtout la littérature.

À partir de 1983, il poursuit des études médicales à l’Université d’État d’Haïti, sans pour autant abandonner sa bourgeonnante carrière littéraire. Il publie en effet en 1989, pendant sa dernière année à la faculté de médecine, son deuxième recueil de poèmes, Vin Aigre, qui a été bien accueilli par la critique.

De 1991 à 2001, il s’établit aux États-Unis. Il y profite pour approfondir ses études universitaires, il obtient une maîtrise en Santé Publique à Boston University School of Public Health et une autre maîtrise en Administration et Leadership à Emmanuel College. Entretemps, il perfectionne sa maîtrise de la langue anglaise en publiant des poèmes et récits dans des magazines anglophones dont The Caribbean Writer, Tanbou et The Cartier Street Review. En 2006, il revient aussi à la poésie en publiant De la mort à la vie, puis La tête chauve des mornes en 2011.

De 2011 à nos jours, il entretient une collaboration étroite avec JEBCA Éditions, où il publie ses deux romans : Jeunes gens de mon pays (2017) et L’agonie de ton absence (2019).

Mario Malivert est médecin. Il vit en Haïti avec sa famille, où il partage son temps entre la médecine et la littérature.

– Mirline Pierre


Oeuvres principales:

Poésie:

  • Arène Noire. Port-au-Prince: Choucoune, 1982.
  • Vin Aigre. Port-au-Prince: Éd. des Antilles, 1989; Boston: JEBCA, 2018.
  • De la mort à la vie. Boston: sne, 2006.
  • La tête chauve des mornes. Paris: Le chasseur abstrait, 2011; Boston: JEBCA, 2015.

Romans:

  • Jeunes gens de mon pays. Boston: JEBCA, 2017.
  • L’agonie de ton absence. Boston: JEBCA, 2019.

Préfaces:

  • Lebeau, Frantz. Mes Mots. Préface de Mario Malivert. Boston: JEBCA, 2014: 3-6.
  • Jean Baptiste, Frantz. La diaspora, enjeux et débats. Préface de Mario Malivert. Boston: JEBCA, 2013: 9-11.
  • Jean Baptiste, Frantz. Haïti, lève-toi et marche. Préface de Mario Malivert. Boston: JEBCA, 2020: 15-17.

Sur l’oeuvre de Mario Malivert:

  • Charles, Christophe. « Arène Noire de Mario Malivert ». Conjonction 160 (janvier 1984): 87-91.
  • Satyre, Joubert. « Vin Aigre de Mario Malivert ». L’Union (19 avril 1989).
  • Saint-Éloi, Rodney. « Vin Aigre, poème ». Le Nouvelliste (2 avril 1989).
  • Voir aussi les liens ci-dessous.

Liens:

ailleurs sur le web:

Articles de Mario Malivert parus dans Le Nouvelliste :


Retour:

Dossier Mario Malivert préparé par Mirline Pierre

http://ile-en-ile.org/malivert/

mis en ligne : 6 janvier 2021 ; mis à jour : 6 janvier 2021