Alain Lorraine

Alain Lorraine

photo © collection privée
Saint-Denis de La Réunion, août 1991

Alain Lorraine est né le 2 novembre 1946 à Saint-Denis de La Réunion, l’année de la départementalisation de l’île. Il décède à Paris le 18 mai 1999.

À l’âge de 12 ans, il part pour Bordeaux avec ses parents, son frère et ses deux soeurs. Il rentre à La Réunion à l’occasion de son service militaire. Il retourne ensuite à Paris où il suit des études de journalisme. Le va et vient entre ces deux territoires que sont La Réunion et la France est déterminant dans son oeuvre.

Alain Lorraine devient journaliste d’abord à Croix Sud puis à Témoignage Chrétien de La Réunion, comme directeur de la rédaction, jusqu’en 1981 avant de diriger un hebdomadaire, Fanal. Le quartier du « Portail » à Saint-Leu où il a habité, est un lieu récurrent dans ses nouvelles.

Parallèlement, Alain Lorraine écrit des poèmes. Son premier recueil, Tienbo Le Rein suivi de Beaux visages cafrines sous la lampe, paraît en 1975 aux Éditions L’Harmattan après une première édition locale publiée en 1974 par le groupe TCR à La Réunion. Le recueil est réédité avec quelques modifications en 1998 par le Conseil Général de La Réunion – Océan Editions. La poésie de Lorraine est engagée politiquement tout en reflétant sa foi chrétienne. La dédicace du recueil en donne le ton : « Aux z’enfants la misère de ce pays qui naît ». Les diverses cultures qui tissent La Réunion (« le camp des tamouls », « Les comptoirs du Chinois », « des hommes […] jetés hors du Mozambique […], hors du Coromandel […], hors des récifs de Bretagne » réfléchissent l’identité unique et souveraine de La Réunion ici revendiquée :

Au coeur de l’immense cicatrice bleue de l’océan
Si verte, tu es, île
jeune mariée violée à tous les fruits de
l’esclavage
sur la roche écrite de tes
réveils même le soleil
demande pardon
Il fait nuit et brouillard depuis le premier noir

Le pays Archipel – Maloya – Savannah est revendiqué et l’histoire coloniale passée au crible de la vie quotidienne. Le recueil obtient le Prix des Mascareignes en 1976.

En 1979, Lorraine publie un livre, Les Chrétiens du désordre, sur les Chrétiens de gauche engagés.

Lorraine devient adjoint culturel à la municipalité de Sainte-Marie en 1983. Il organise des conférences, des expositions, et met en valeur l’héritage multiculturel de La Réunion.

En 1990 paraît le recueil de poésie Sur le Black aux Éditions Page Libre. Ce recueil marque une rupture avec ses précédents ouvrages ; il se tourne vers une écriture de l’inconscient.

Dehors est un grand pays paraît en 1993. La critique Brigitte Croisier décrit cet ouvrage poétique autobiographique comme un « labyrinthe géographique et surréel ».

De 1994 à 1998, Alain Lorraine est conseiller de rédaction à Présence Réunionnaise à Paris. Il publie également dans plusieurs journaux et magazines de l’époque dont Demain L’Afrique.

Il donne ses lettres de noblesse au maloya, musique traditionnelle de La Réunion.

Tantôt appelé « Poète journaliste » comme le décrit Alain Gili, Alain Lorraine donne ses contours à « l’indianocéanie ». Il explore sans cesse les divers aspects de la culture indianocéane dans ce qu’elle a de populaire, à la fois de multiple et d’unique. Brigitte Croisier mentionne son concept de « culture de la nuit » pour souligner le doublage en quelque sorte, le marronnage ou la présence dissimulée des aspects culturels ethniques (« le fénoir »), populaires, liés à l’histoire de la colonisation dans la vie quotidienne. Selon Anne Cheynet, poète, écrivaine, actrice et amie, Alain Lorraine a eu une grande influence sur les jeunes poètes et artistes : « nous sommes tous des héritiers d’Alain Lorraine » (préface à Alain Lorraine, Un homme de mille parts de Brigitte Croisier.) Pour Anne Cheynet, Alain Lorraine était avant tout un « militant de l’existence ».

– Joëlle Vitiello


Oeuvres principales:

Poésie:

  • Tienbo le rein et beaux visages cafrines sous la lampe, poèmes. (1974) Paris: L’Harmattan, 1975; Saint-Denis: Conseil général de La Réunion / Saint-André: Océan Éditions, 1998.
  • Sur le Black, 1. Dieu des ravines, récit et poèmes. Saint-Denis: Page libre, 1990.
  • Dehors est un grand pays, récit-poème. Vénissieux: Paroles d’aube, 1993.

Nouvelles:

  • Jeamblon ou les petites libertés. Paris: Karthala / Saint-Denis: Grand Océan, 1996.

Essais:

  • Les Chrétiens du désordre, essai et entretiens. Paris: Calmann-Lévy, 1979.
  • Une communauté invisible; 175 000 Réunionnais en France métropolitaine (avec Wilfred Bertile et le Collectif Dourdan), Paris: Karthala, 1996.

D’autres récits:

  • La Part de l’eau. La Réunion: sne, 1977.
  • « Une littérature de la frontière ». Ekzot (ASPRED) 0.5 (1982): 136-141.
  • Po-aime. Sainte-Clotilde: ADER, 1982.
  • « Lansiv, un geste encore, pour casser l’isole » et « La vie vagabond mo pa kité ». Lansiv 1 (1984): 8-9; 47-51.
  • Poètes de la Réunion = Fon n’ Kézér La Réunion, Axel Gauvin, Henri Deluy, Conseil de la Culture, de l’éducation et de l’environnement (Région). Action poétique 107-108 (1987).
  • « La Réunion entre le marronnage et la modernité », conférence-débat avec Alain Lorraine, Centre pour le développement et la promotion sociale (Saint-Louis, La Réunion), CDPS, 1987.
  • « Alain Lorraine ». Grand livre d’or de la poésie réunionnaise d’expression française : des origines à nos jours, anthologie. Gilbert Aubry, Michel Beniamino, Agnès Gueneau, Jean-Claude Carpanin Marimoutou…[et al.] ; [publié par le] Conseil général de la Réunion, Éd. Réunion, 1990: 302-312.
  • Ter tout’ Kouler = poème pour la terre multicolore, recueil de poésie, ADMV, 1992.
  • « J’habite les Hauts Champs, puisque je viens d’ailleurs », chronique. Aube Magazine (1995).
  • Une communauté invisible: 175000 Réunionnais en France métropolitaine, avec Wilfrid Bertile, essai, Éditions Karthala, 1996.
  • Cette voix de nos années terribles: hommage à Alain Lorraine, soirée poétique. Médiathèque de Saint-Pierre, vendredi 18 juin 1999, Mélanges et hommages; textes d’Alain Lorraine, Anne Cheynet, Firmin Viry, Hélène Corré et al. 1999.

Théâtre:

  • Histoires de silence. Production Théâtre de Haute Provence, 1998 (pièce inédite).

Enregistrement sonore:

  • Le devoir de mémoire. Le Code noir et son application à La Réunion la contribution du monde noir à la Réunion. Voix d’Hubert Gerbeau, Dominique Ramassamy et d’Alain Lorraine. Paris: Association Réunionnaise communication et culture (Les dossiers de l’ARCC), 1998; 2007 (47 minutes).

Beaux livres:

  • Eric Pongérard: sculptures; textes d’Alain Lorraine, Laurent Segelstein et Jacques Kuyten. Office départemental de la Culture, catalogue de l’exposition tenue à l’espace Culturel de Champ-Fleuri du 8 octobre au 15 novembre 1992.
  • La Réunion, île de mille parts. Textes d’Alain Lorraine; photographies de Philippe Dupuich. Arles: Actes Sud, 2001.

Distinction littéraire:

  • 1975     Lauréat du Prix des Mascareignes décerné par l’Association des écrivains de langue française (ADELF), pour Tienbo le rein.

Sites portant son nom à La Réunion:

  • 2001     École élémentaire publique Alain Lorraine. 91, allée des Tulipes, 97490 Saint-Denis.
  • 2005     École primaire publique Alain Lorraine. 106, chemin Boeuf mort, 97419 La Possession.
  • 2010     Bibliothèque Intercommunale Alain Lorraine (BIAL). 1, Allée des pierres de lune, 97400 Saint-Denis.

Sur l’oeuvre d’Alain Lorraine:

  • L’Archiviste, Jérôme. « Lorraine Alain ». 1000 célébrités de la Réunion: et 150 personnalités des îles de l’océan Indien. Sainte-Clotilde: Orphie, 2009: 465-466.
  • Croisier, Brigitte. Alain Lorraine, un homme de mille parts. Le Port: Éditions MDA (Maison des Associations), 2014.
  • Hélias, Frédérique. « Les nouvelles formes de la poésie réunionnaise : le dire est venu ». Francofonia 53 (Autunno 2007): 89-99.
  • Hélias, Frédérique. Lékritir Alain Lorraine. Ille-sur-Têt: K’A, 2018.

Liens:

sur Île en île:

ailleurs sur le web:


Retour:

Dossier Alain Lorraine préparé par Joëlle Vitiello

http://ile-en-ile.org/lorraine/

mis en ligne : 5 janvier 2021 ; mis à jour : 5 janvier 2021