Denizé Lauture

Denizé Lauture, photo © Thomas C. Spear Le Bronx, novembre 2001

photo © Thomas C. Spear
Le Bronx, novembre 2001

Denizé Lauture (Denize Lotu) naît le 11 mai 1946 à la Montagne de Jacmel (Haïti). Fils aîné de petits paysans avec treize enfants, Denizé Lauture quitte Haïti en 1968. N’ayant pas encore terminé ses études secondaires, il travaille comme soudeur à Harlem tout en suivant des cours le soir au City College de New York pour obtenir d’abord une licence (B.A.) en sociologie, ensuite une maîtrise (M.S.) en pédagogie bilingue. Quelques années après, dans une autre faculté de CUNY (City University of New York), Lehman College, il fait une deuxième maîtrise en lettres espagnoles.

Il écrit en créole, français et anglais. Ses poèmes ont paru dans de nombreuses revues dont Black American Literature Forum (African American Review), Bomb, Callaloo, Drumvoices Revue, Litoral (Espagne), LittéRéalité, Présence Africaine et Tanbou.

Denizé Lauture réside dans Le Bronx et enseigne le français et l’espagnol à Saint Thomas Aquinas College, à Sparkill, New York. Souvent invité à donner des lectures publiques de ses textes, le poète polyglotte anime avec passion de nombreuses salles dans les universités, écoles, musées et bibliothèques, et dans les festivals de poésie.

When the Denizen Weeps est « une œuvre de souffrance – le poète pleure vraiment – des larmes multipliées mille et une fois, des larmes d’une multitude d’immigrants frustrés, déçus et bons travailleurs mais dont la vie ne mène nulle part » – Michael Roberts (Carib News, 18 April 1989).

« L’écriture de Lauture se balance de rythmes paisibles et sans hâte » – Publishers Weekly (28 décembre 1992).

« La poésie de Lauture est simple et éloquente, traduisant de façon superbe la joie et la satisfaction » – Multicultural Review 2.1 (1993).

Denizé Lauture est un « jeune écrivain plein de talent, d’énergie et d’espoir, qui a du vague à l’âme et du style. La poésie au service de la créolité, seule version authentique de l’actualité et de la postérité. […]  C’est une poésie pleine de gouffres et de cieux, d’énigmes qu’il ne dévoile jamais. […] L’art de Denizé est donc anti-académique par excellence, vu son style extrêmement dépouillé, un style claquant. Un style varié, des thèmes recherchés, des sentiments à imiter, de quoi réveiller l’enfant qui est en nous, et rêver pendant toute une vie d’homme. […]  Il est ce qui m’attire le plus au monde: un indépendant ». – Pierre-Raymond Dumas, Panorama de la littérature haïtienne de la diaspora (Port-au-Prince: L’Imprimeur II, 2000: 303-306).

« Sa poésie, d’un lyrisme simple et beau, s’imprègne souvent d’images qui parfois charment, parfois choquent ». – Sergio Viliani, LittéRéalité 13.1 (printemps/été 2001).


Oeuvres principales:

Poésie en créole:

  • Boula Pou Yon Metamòfoz Zèklè. New York: Bohyo Enterprises, 1987.
  • Madichon Sanba Dlo Nan Sensè a. Illustrations de Frantz Balthazar. Kearney (Nebraska): Morris Publishing (Koleksyon Liv Tanbou Liberasyon), 2003.

Poésie en français:

  • Poèmes de feu et de soleil. ClicNet, 1998.
  • Deux douzaines de lunes d’or. Ottawa: Vermillon, 2013.
  • Les Dards empoisonnés du denizen, poèmes écrits entre 1970 et 1980. Préface: Frantz-Antoine Leconte. Cambridge, Massachusetts: Trilingual Press, 2015.
  • Les lunes d’or du cactus, poèmes. Cambridge: Trilingual Press, 2017.

Poésie en anglais:

  • When the Denizen Weeps. New York: Denizenism Editions, 1989.
  • The Black Warrior, and Other Poems. New York: SubPress, 2006.
  • Denizens of Hope. Translated by Jack Hirschman, Boudiba and the author. Berkeley: CC. Marimbo, 2013.

Littérature pour la jeunesse:

  • Father and Son. Illustrations de Jonathan Green. New York: Putnam and Grosset, 1993; New York: Philomel Books (Penguin), 2009.
  • Running the Road to ABC. Illustrations de Reynold Ruffins. New York: Simon and Schuster, 1996; Aladdin Paperbacks, 2000.
  • Mother and Daughters. Illustrated by Vladimir Cybil Charlier. Coconut Creek (Floride): Educa Vision, 2004.

Nouvelles:

  • Stories from the Bottom of my Heart. Coconut Grove, Florida: EducaVision, 2011.

Poésie parue dans des ouvrages collectifs (sélections):

  • « A Green Star for the Bard », « The Gift of Creativity » et « Necropsying », Black American Literature Forum 20.3 (Autumn, 1986): 251-253.
  • « Vèvè », poème en deux versions, anglaise et créole. Callaloo 15.3 (Summer 1992): 639-642.
  • « Chair et astres » et « La Prunelle de mes yeux ». LittéRéalité 10.1 (Printemps/Été 1998): 145-146.
  • « Kout poud desounen » (« Zaps of Zombifying Powder »), « Kout kreyon granmoun » (« Strokes of an Adult’s Pencil ») et « Desten nou » (« Our Destiny »). Open Gate: An Anthology of Haitian Creole Poetry. Laraque, Paul et Jack Hirshman, eds.  (traductions en anglais par Jack Hirschman and Boadiba). Willimantic, Connecticut: Curbstone Press, 2001: 182-189.
  • « Song of Two Lands » (extraits) et « The Stink Generation ». Bomb 90 (Winter 2004/2005): 92-94.
  • « Kout Manch », « Pilon », « Non » et « Mitan Sèvèl ». Pour Haïti. Suzanne Dracius, éd. Fort-de-France: Desnel, 2010: 306-324.

D’autres textes dans des ouvrages collectifs:

  • « Franck Laraque, author ». Interview by Denizé Lauture (in English), May 26, 2008. Artist and Influence (New York) 28 (2009): 90-103.

Distinctions littéraires:

  • 1993    NAACP (National Association for the Advancement of Colored People) Image Awards, pour Father and Son.
  • 1997    Running the Road to ABC, choisi par la bibliothèque Donnell, New York City Public Library, comme l’un des « Cent livres à lire et à partager » (One Hundred Books for Reading and Sharing).

Liens:

sur Île en île:

ailleurs sur le web:


Retour:

http://ile-en-ile.org/lauture/

mis en ligne : 2 février 2002 ; mis à jour : 1 juin 2017