Kiskeya, l’île mystérieuse – Daly Valet


Invité : Daly Valet, journaliste, éditorialiste, politologue.

    • début – Présentation de textes, de CDs et de DVDs : August Rush ; Lang Lang ; Yundi Li (pianiste) ;Mao Tsé-Toung, Le Pouvoir du dernier empereur ; Le Grand Charles (de Gaulle) par Bernard Stora ; The Great Debaters (avec Denzel Washington) ; Le Saxophone de Kenny G ; Le Saxophone de Branford Marsalis ; Ainsi parla l’oncle de Jean Price-Mars (texte et textes critiques) ; L’Affaire de l’esclave Furcy par Mohammed Aissaoui ; Le Code Henry du roi Christophe.
    • 07:12 – Panégyrique de Daly Valet : journaliste (presse écrite et radio), éditorialiste, directeur de la rédaction, Le Matin. Conseil à la Radio Vision 2000, fondateur de C-Medias, politologue, un « surdoué », psychologue analyste, visionnaire.
    • 09:51 – Valet s’affirme observateur, « diseur de vérités ». Poète depuis l’adolescence, et rédacteur d’un journal de jeunesse à Jérémie ; devenu éditorialiste.
    • 13:00 – Politiquement engagé : rédacteur du Matin. Comme dit Césaire, il faut être rebelle de quelque chose, insurgé. Critique du pays actuel – la crise, la misère, la déforestation, la mal-gouvernance – très différent de celui de son enfance il y a 40 ans. Il fait de la politique par sa plume.
    • 15:00 – Les cent premiers jours de Martelly. Textes regroupés de 14 auteurs : critiques constructives irrégulières. Valet parle de la « solitude du pouvoir », exprime ses émotions et espoirs sur l’avenir d’Haïti.
    • 20:10 – Visionnaire frondeur rebelle. Éditoriaux inter-communicatifs. Bataille personnelle pour les valeurs conservatrices et progressistes sans dogmatisme. Martelly parle de mettre l’homme au centre du débat. Respect pour Pierre Trudeau, humaniste chrétien (catholique) comme lui.
    • 26:10 – Conférence donnée à Jacmel : la jeunesse haïtienne devant ses responsabilités. Attente du réveil citoyen : refondation du pays. Visionnaire ?
    • 32:45 – Chance et malchance pour René Préval d’être en place pendant le séisme, dont il n’a pas su se servir : pas de redressement, pas de rassemblement ; échec de refondation ; pas de révision de la constitution ou de réappropriation de la culture et de l’identité haïtiennes. Besoin de recherches dans ce sens : re-création des valeurs, du respect mérité et de la fierté de son appartenance.
Daly Valet

Daly Valet

  • 36:20 – Fidélité à ce qu’il est, Valet n’est pas « achetable ». Citation du Journal des années noires (Guéhenno), récits sous l’Occupation allemande de Paris : l’essentiel est de rester fidèle à soi-même. Il n’est pas corruptible.
  • 41:10 – Ses doutes sur le pays : vœux de nettoyer le fatras de la rue. Plus d’enfants errants. Besoin de dirigeants dignes. Bilan actuel négatif ; les dirigeants ne sont pas des « citoyens » qui pensent aux autres, au pays ; impossible d’être fier d’eux. Le film Lumumba de Raoul Peck, on voit les Congolais divisés, mais Lumumba disait que le Congo n’était pas trop grand pour eux, mais qu’ils devaient, politiciens, se hisser au niveau nécessaire pour diriger positivement le pays et non pas à leur propre bénéfice.
  • 47:15 – Contrairement à l’actualité, urgence de gérer sur le long terme, réhabilitation de l’engagement citoyen, possibilité d’espérer. Reconstruction psychique, intellectuelle et culturelle du pays – en aval – pour préparer le futur. Faire honneur à Dessalines et Christophe pour qu’Haïti renaisse. Priorité d’étudier, d’être positifs, de développer la pensée universelle. Pas une affaire de chance, mais une question de choix. Dépasser le clivage des origines et des différences. Le désir de démocratisation doit se développer. Actuellement : un manque de repères, le choc du séisme les a « fissurés ».
  • 55:20 – Marque de respect, pour des raisons différentes : F. Castro, N. Mandela, B. Obama, D. Estimé, J.-J. Dessalines, M. Jordan, V. Poutine. Il aime les « bâtisseurs de temples ».


Daly Valet (deuxième émission)

  • début – Citation de Manly Hall. Présentation de Victor Hugo par la biographie de Max Gallo, et des films des Misérables et de Notre Dame de Paris. Livres : Une vie (Simone Veil), Serge Raffy sur Fidel Castro et La face cachée du Che (Jacobo Machover). DVD : Twelve Angry Men (avec Henry Fonda). CD : Piano Bar, de Patricia Kaas.
  • 09:10 – Daly Valet. Questions des téléspectateurs : Comment devient-on journaliste/éditorialiste ? Métier qui s’apprend. Jeune, Valet lisait les éditoriaux de Pierre Clitandre du Petit Samedi Soir. Par la suite, lectures influentes de : Denis Jeambar du Point ; Jean Daniel du Nouvel Observateur ; Jacques Julliarddans Liration ; Claude Julien du Monde diplomatique. Rebelles contestataires. Le 18 brumaire de Karl Marx dont il s’inspire. Le journaliste qui « flagelle ». Recherche à comprendre les faits. Cascadeur à risques.
  • 13:15 – Les déceptions ? Frustrations des projets non réalisés ni aboutis aux répétitions en cascade, dans la continuité.
  • 14:55 – Éditorialiste/spécialiste : savoir synthétiser les pensées, les adapter à un cadre fixe. Artisanal, mais technique et intellectuel. Canevas des règles des poésies de l’enfance générant la fluidité. Incidence de ses propres personnalité et sensibilité liées à la technique ; résultat : production informelle. Écriture au lit.
  • 19:40 – Comment changer ce pays ? Hiatus culturel entre les mentalités des gens et l’aspiration à la modernité.
  • 21:30 – Patrimoine culturel. Il y a un besoin de réappropriation, de palier au manque d’idées, de directives. Amendement constitutionnel de 1987 (voir Souvenirs d’un constituant par Georges Michel) mal fait par Préval. Mais le texte adopté doit être publié. On parle de « révision ».
  • 29:55 – Construction de la société ; Haïti dans la conjecture actuelle ? Logique de survie, perpétuelle mutation. Cf. Benedict Anderson : la nation est une communauté imaginée, en perpétuelle révision. Construction imaginée et désirée, avec la notion formelle d’être haïtien. Projet de société intemporel.
  • 33:00 – Haïti n’a pas d’armée. Comment voir l’armée avec la coopération avec les forces étrangères au pays ? La MINUSTAH est une négation de l’armée. Vide à combler. Importation d’armées étrangères : absurdité. Ambiguïté du rôle de l’armée qui jouait celui de la police, d’où l’incohérence due à la mixité avec le peuple. Responsabilité qui incombe aux Américains qui ont créé la gendarmerie (force policière qui réprime). Dénaturation dès le départ : hybridité. Besoin de décoder et clarifier la situation. Armée faite pour tuer, Police faite pour protéger.
  • 36:58 – Coups d’État en chaine, commandités peut-être par de grandes puissances ? 2004, Aristide renversé sans armée haïtienne. Interférence mixte contre la démocratie. Rapport au pouvoir à restaurer et à redéfinir.
  • 39:29 – Est-ce prématuré pour avoir à nouveau une armée ? Un pays doit se protéger ! Comment l’institutionnaliser, pour qu’elle soit dirigée par des civils ? Les militaires se prennent pour maîtres. Nécessité d’avoir une indépendance nationale. Ça ne peut pas être une affaire personnelle de Martelly, avec une armée de « petits copains », ce qui ne pourrait perdurer.
  • 42:52 – Réaction personnelle aux acteurs en place ? Les ONPI [« Objets Politiques Non Identifiés »] existent en Haïti aussi : politiciens non valables. Calculs du bas-ventre. Espoir dans les jeunes : débats, nouvelles informations et idées. Bannir l’improvisation au bénéfice de réelle planification essentielle.
  • 48:12 – Compilation de ses éditoriaux ? prématurée. Appel de la fiction dans ses futurs écrits. Tant d’écrivains et d’artistes en Haïti : la meilleure façon de dire le pays est par la fiction ! Retour incontournable au « merveilleux ». Sa seule peur secrète : ne pas voir une autre Haïti. Daly Valet n’a pas peur de la mort, mais de ne pas voir un « renouveau » du pays.

Daly Valet

Daly Valet

Théard, Marie-Alice. Kiskeya, l’île mystérieuse. Canal Bleu (chaîne 38), Haïti (émissions du 27 septembre et du 4 octobre 2011), 57 et 53 minutes. Deux Entretiens avec Daly Valet.

Mise en ligne sur YouTube le 7 juin 2014.
Notes de transcription : Fred Edson Lafortune.

Les entretiens sélectionnés de l’émission KISKEYA, l’île mystérieuse sont généreusement offerts au public d’Île en île par Marie-Alice Théard.

© 2011 Marie-Alice Théard / Canal Bleu


Retour:

http://ile-en-ile.org/kiskeya-valet/

mis en ligne : 7 juin 2014 ; mis à jour : 30 avril 2017