Kiskeya, l’île mystérieuse – Marie-Alice Théard


Invitée : Marie-Alice Théard, historienne de l’art et écrivain. 

  • 00:25 – Présentée par Jacqueline Denis. Fille du vent, de la vague et de l’espace – septième génération de deux généraux : Théard et Toureau. Mère de trois enfants ; grand-mère. Historienne de l’Art, écrivain, poète et romancière. L’écriture est son mode d’expression et sa raison d’être. Elle déclare « mes enfants sont mes œuvres d’art aboutis.
  • 01:40 – Spécialisation en relations publiques. Rencontre avec Michel Philippe Lerebours, de la Sorbonne, qui devient son professeur à l’Institut français d’Haïti où elle étudie l’histoire de l’art et d’esthétique.
  • 05:04 – 18 livres publiés, dont un best-seller à « Livres en folie ». D’autres sont des publications collectives. Nombreux articles sur l’art publiés dans les journaux.
    Premier livre : Au pays des doubles (poèmes). La poésie renvoie à la création. Domaine de l’art, dialogue entre soi et l’autre et musicologie entremêlés. On considère la poésie comme un parent pauvre de la littérature, mais qu’elle ne peut pas s’en défaire. Sa poésie parle, et avant tout : de ses états d’âme.
  • 09:22 – « Je ne sais pas faire dans l’imaginaire ». Elle « témoigne ». Famille de référence où on « lit l’avenir dans les cartes » ! Référence dans un de ses textes à Alice, sa mère biologique qui est Alice Théard. Dans la hiérarchie des entités qu’elle respecte, il y a Dieu, Jésus, le Saint-Esprit et son père. Enfant, ses parents ont respecté son libre arbitre. Elle reçoit une éducation très libre.
  • 12:30 – Alice : personnage central de sa vie. Culte du beau. Indifférence à l’appât du gain.
  • 14:25 – L’écriture autobiographique  est destinée à un public, c’est une thérapie. Cycle de la terre : poésie ou histoire ? Amis auxquels on se confie – États d’âme et sincérité.
  • 16:20 – Le public : On pense d’abord à ce qu’on a besoin d’exprimer, qui devient public. Nombreux paramètres en ligne de compte. Le public est l’ami d’un moment à qui on va se confier, et à qui l’on doit la sincérité.
  • 18:45 – État d’esprit : Pas une passion, mais l’évocation d’êtres supérieurs.  Perte de sa propre maîtrise, la connaissance des règles  est automatique. Certains  écrivent dans la douleur, elle c’est une  écriture de plaisir, dans le bonheur et la sincérité.
  • 20:27 –  Livre témoignage : YAM L’amour réincarné. Vies antérieures. Histoire d’amour dans la vérité. Retrouvailles d’un homme aimé il ya deux mille ans a.v. J.C. ici à Port-au-Prince. Évocation de La Genèse, Bonaparte, Charlemagne, réincarnations, La Bible, plusieurs vies. Appel à la mémoire. Par hypnose, on peut remonter dans des vies antérieures. Expérience vécue de reconnaissances partagées, de lieux déjà connus avant.
  • 25:25 – Plaisir – désir de retrouver Yam , entrecoupé de quelques désillusions. Rêve et réalité se chevauchent. Possibilité d’une vie antérieure ? Aimer. Existence de Dieu. Renaissance. Évocation de Constantinople. Réincarnation ? –
  • 34:46 – Troisième livre : Zéro tolérance (évocation de ses fils, ayant motivé son inspiration). Livre dédié précisément et nommément à Luigi, narre le calvaire des parents de toxicomanes. Don maximum. Amour inconditionnel – amour total – le rejet extérieur, la honte, la clandestinité. C’est un témoignage.
  • 41:30 – Livres présentés à « Livres en folie », parmi plus de mille titres. Hommage à la poésie. Ateliers d’écriture. Exemple du Boléro de Ravel qui fut décrié à l’origine : « La critique est très mauvaise conseillère. Moi, je me méfie de la critique ». Invitation à « Livres en folie ».

Marie-Alice ThéardThéard, Marie-Alice. Kiskeya, l’île mystérieuse. Canal Bleu (chaîne 38), Haïti (22 mai 2012), 47 minutes.
Interviewée par Jacqueline Denis.

Mise en ligne sur YouTube le 13 novembre 2015.
Notes de transcription : Ségolène Lavaud.

Les entretiens sélectionnés de l’émission KISKEYA, l’île mystérieuse sont généreusement offerts au public d’Île en île par Marie-Alice Théard.

© 2012 Marie-Alice Théard / Canal Bleu


Retour:

http://ile-en-ile.org/kiskeya-theard/

mis en ligne : 13 novembre 2015 ; mis à jour : 16 novembre 2015