Kiskeya, l’île mystérieuse – Emmelie Prophète, Mimi Gabriel et Eddy Cavé


Invités : les auteurs Emmelie Prophète, Mimi Gabriel et Eddy Cavé.

Emmelie Prophète

  • 00:49 – Emmelie Prophète : romancière, poète et directrice de la Direction Nationale du Livre en Haïti [jusqu’en 2011].
  • 01:20 – La DNL est une institution de l’État, qui met en œuvre des bibliothèques publiques et fait la promotion des auteurs haïtiens.
  • 03:07 – Lectures bilingues. Donner des livres aux villages dans toutes les langues. Les livres en français et en créole qui en valent la peine.
  • 05:50 – Comité qui choisit les livres. Beaucoup de livres publiés, mais pas édités (autoédition).
  • 07:35 – Recherche les nouveaux auteurs, de bons livres pas encore publiés. Peu de maisons d’édition en Haïti.
  • 10:23 – Critères pour entrer dans une bibliothèque. Un livre, c’est aussi un objet.
  • 12:24 – Son livre : Le Reste du temps.
  • 12:50 – Le 3 avril 2000: l’assassinat du directeur de la radio Jean Dominique et de son gardien Jean-Claude Louissaint. Traversée du pays et de l’amitié.
  • 14:20 – Le coup d’État 1991 à Port-au-Prince.
  • 15:40 – Personnages de l’étudiant et de Jean Baptiste, bouquiniste au centre ville, un exclu et un rêve de citoyenneté.
  • 17:25 – Parler au nom d’une partie de la population qui n’a pas de voix. Clin d’oeil à l’oeuvre À la recherche de temps perdu de Marcel Proust.

Mimi Gabriel

  • 20:12 – Présentation de Mimi Gabriel. Écrit de l’amour de la sensualité.
  • 21:20 – Offense et Pardon. Prérogative de l’homme de s’offrir d’autres partenaires. La femme qui aime profondément. La trame du livre. Le respect des conjoints.
  • 22:35 – Blague de Moïse et le septième commandement.
  • 23:57 – Mimi Gabriel habite à Hawaï, en Haïti pour Livres en folie. L’histoire est un drame. Décidé d’écrire toutes les sensations qui deviennent un roman.
  • 25:30 – Livre très intime. Ils avaient un long cheminement ensemble. Elle a eu foi en lui.
  • 26:55 – Elle a appris à pardonner, grâce à sa mère, une bonne Chrétienne. Le pardon est nécessaire pour libérer le cœur. Elle a pardonné à son mari, à l’autre femme et à elle-même.
  • 28:11 – Ils vivaient en France pendant deux ans. Elle rencontre un jeune et les rôles sont renversés. Elle a choisi de partager. Rien ne va jamais détruire la relation. Le livre est publié en Haïti pour que d’autres couples bénéficient de leur exemple.
  • 30:00 – Avant de vivre ensemble mariés, ils avaient promis de conférer à l’autre si l’un était amoureux d’une autre personne.
  • 31:00 – L’homme est possessif. Il est injuste qu’un homme puisse le faire et pas la femme.
  • 32:30 – Elle offre la moitié des bénéfices aux écoles de Kenscoff. Elle arrive en Haïti avec un message d’amour.

Eddy Cavé

  • 33:43 – Jérémien d’origine, Eddy Cavé vient du Canada. Anime un atelier sur la correction d’épreuves. Il traduit de l’anglais et l’espagnol au français. De Mémoire de Jérémien : ma ville, ma vie, mon village (chez Imprimeur II).
  • 34:52 – Un Jérémie d’une autre époque. Critique du Docteur Simphar Bontemps.
  • 36:30 – Le besoin que le monde connaisse le vrai visage d’Haïti. Les moustiques, la chaleur, les fatras, mais aussi la convivialité d’Haïti.
  • 38:08 – Le début est une partie autobiographique de l’enfance et de l’adolescence. L’amour de jeunesse. Le quartier Nan Goudron : un lieu superbe. Les années 1950. La partie autobiographique termine.
  • 39:40 – La nouvelle ville de Jérémie (vue après son retour en 2004). Le massacre de 1964. Marcel Numa et Louis Drouin sont exécutés à Port-au-Prince. L’exode des gens qui s’expatrient. Il a quitté Jérémie en 1965, et il a étudié au Chili pendant 3 ans, a travaillé à Port-au-Prince 3 ans puis s’est exilé en 1970. Transporté l’album de photos partout où il allait.
  • 40:54 – Fin 2008, aux funérailles à Montréal de Bòs Benn Jacob, ébéniste, il rencontre des amis d’enfance. Écrit l’article « Jérémie du temps de Bòs Benn Jacob ». Max Dorismond publie le texte sur l’Internet. Des témoins de Jérémie l’encouragent à écrire ses souvenirs.
  • 41:55 – Trouvé un texte qu’il a écrit à propos des amours de jeunesse que Syto Cavé lui avait racontées avec une jeune fille, « La fille en noir ». Puis, il a écrit des chapitres du livre.
  • 42:50 – Il faut parler de la poésie à Jérémie, la musique à Jérémie, les vacances à Jérémie… Le rapport de Jérémie et la mer.
  • 43:08 – La musique de la première phrase, « J’ai cessé de rêver à vingt ans… ». On sent que le texte avance la trame. Il était traducteur, imprimeur, conseilleur en rédaction, et a appris à écrire dans un langage que les gens comprennent.
  • 45:27 – Dans le livre, la dimension de vivre les sentiments et la dimension cérébrale qui est l’expression. Le lyrisme, l’écriture, c’est l’expression du sentiment. Il est plus difficile d’écrire simplement que dans une manière compliquée.
  • 47:33 – La séduction du lecteur, non pas par l’érudition, mais par l’émotion. Ce qu’on appelait en créole « nana » est belle.
  • 48:10 – Il travaillait pour un organisme canadien de juges, le Conseil des tribunaux administratifs canadiens, où il fallait écrire dans un langage clair et simple dans la langue du droit. Conversion de manière d’écrire. Napoléon a dit que la phrase idéale ne contient pas plus que quatorze mots.

Emmelie Prophète, Mimi Gabriel et Eddy Cavé

Emmelie Prophète, Mimi Gabriel et Eddy Cavé

Théard, Marie-Alice. Kiskeya, l’île mystérieuse. Canal Bleu (chaîne 38), Haïti (21 juin 2011), 51 minutes.
Entretien avec Emmelie Prophète, Mimi Gabriel et Eddy Cavé.

Mise en ligne sur YouTube le 15 juin 2013.

Les entretiens sélectionnés de l’émission KISKEYA, l’île mystérieuse sont généreusement offerts au public d’Île en île par Marie-Alice Théard.

© 2013 Marie-Alice Théard / Canal Bleu


Retour:

http://ile-en-ile.org/kiskeya-prophete-gabriel-et-cave/

mis en ligne : 17 novembre 2012 ; mis à jour : 11 novembre 2015