Saint-John Kauss

Saint-John Kauss, photo © Eberth Pierre-Louis 2008

photo © Eberth Pierre-Louis
2008

Saint-John Kauss, nom de plume de John Nelson, est né le 21 septembre 1958 à Hinche (Haïti). Il est le fils du Major Luc Nelson et de Mathilde Pierre-Antoine, née Bastien, et l’aîné d’une famille de cinq garçons.

Saint-John Kauss publie son premier recueil de poèmes, Chants d’homme pour les nuits d’ombre, en 1979 aux Éditions Choucoune. Il rentre en 1977 à la Faculté de médecine de Port-au-Prince, puis part à Montréal retrouver sa mère, dont il est éloigné depuis longtemps. Il obtient un baccalauréat en biologie de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM) en 1984, puis entreprend des études de maîtrise. Durant cette période, caractérisée par la chute de la dictature du régime duvaliériste et une succession de coups d’états (1986-2004), Saint-John Kauss ne retournera pas en Haïti. Il poursuit alors des études avancées en recherches médicales à la faculté de médecine de l’Université de Montréal et obtient son doctorat ès sciences (Ph.D.) en 1993. Depuis la maîtrise, Kauss a été l’assistant de célèbres chercheurs canadiens, dont les docteurs Hugues Beauregard, Eugenio Rasio, Ijaz Aslam Qureshi et Guy Chouinard. Kauss travaille pour la firme Excelsior Scientific Research et pour une clinique d’arthrite aux États-Unis.

Partageant son temps entre la recherche scientifique et la littérature, Saint-John Kauss se considère d’abord comme un poète. Il est l’un des deux membres fondateurs du Surpluréalisme, mouvement littéraire, créé en 1980, dont le but est de visualiser le monde dans tous ses univers. Kauss écrit en français et en créole, et a publié plusieurs ouvrages (poésie, essai, critique, anthologie). Sa poésie, traduite en plusieurs langues (anglais, espagnol, roumain, portugais et allemand), fait aussi l’objet de nombreux travaux universitaires. Elle est étudiée à Port-au-Prince, à Montréal, à Paris, à Bucarest, au Luxembourg, au Mexique, en Italie et aux États-Unis.

Saint-John Kauss est le PDG des Éditions Kauss & Kauss, membre du Comité de direction des Éditions Pages Folles et co-fondateur de la revue Prestige et du journal Présence. Il est le co-fondateur et PDG des Éditions Conel et membre du Comité de direction de JCKomuniK, une société de communication. Il est également membre de plusieurs institutions littéraires, dont l’Union des Écrivaines et des Écrivains Québécois (UNEQ), la Société littéraire de Laval, l’Association des Auteurs des Laurentides, la Société des Écrivains Canadiens (SEC) et le PEN Club International. Il est membre correspondant de l’Académie Européenne des Sciences, des Arts et des Lettres, et secrétaire général de l’Association Haïtienne des Écrivains (AHE).

Kauss est l’auteur de plus d’une centaine d’articles critiques et d’une vingtaine de publications. Il a été collaborateur culturel et littéraire pour plusieurs publications, telles que Prestige, Haïti Observateur, Haïti en Marche et Le Nouvelliste. Il travaille présentement à la publication de plusieurs anthologies, essais et dictionnaires littéraires. Son œuvre est marquée par l’exil, le pays, la famille, la tendresse et l’errance. Paroles de traversier dans le temps et l’espace, elle est enracinée dans la mémoire. Son œuvre lui a valu plusieurs distinctions et prix littéraires.

– Joelle Constant et Mylène Dorcé


Oeuvres principales:

Poésie:

  • Chants d’homme pour les nuits d’ombre. Port-au-Prince: Choucoune, 1979.
  • Autopsie du jour. Port-au-Prince: Choucoune, 1979.
  • Hymne à la survie et deux poèmes en mission spéciale. Port-au-Prince: Éditions Damour, 1980.
  • Ombres du Quercy. Montréal: Éditions Nelson, 1981.
  • Au filin des cœurs. Montréal: Nelson, 1981.
  • Zygoème ou Chant d’amour dans le brouillard. Montréal: Kauss Éditeurs, 1983.
  • Twa Degout, poèmes créoles. Port-au-Prince: Choucoune, 1984.
  • La danseuse exotique précédée de Protocole Ignifuge. Port-au-Prince: Choucoune, 1987.
  • Pages fragiles. Montréal: Humanitas, 1991.
  • Testamentaire. Montréal: Humanitas, 1993.
  • Territoires. Montréal: Humanitas, 1995.
  • Territoire de l’enfance, éditions bilingues (français-roumain). Trad. Andrei Stoiciu. Montréal: Humanitas / Bucarest: Éditions Libra, 1996. Oradea (Roumanie): Editura Cogito, 1997.
  • Le livre d’Orphée, poème. Montréal: Éditions Présence, 1998.
  • Paroles d’homme libre. Montréal: Humanitas, 2005.
  • Le manuscrit du dégel. Montréal: Humanitas, 2006.
  • Hautes Feuilles. Montréal: Humanitas, 2007.
  • Poèmes exemplaires. Montreuil-sous-bois (France): Éditions Joseph Ouaknine, 2007.
  • Florides. Montréal: Éditions Conel, 2012.
  • Déluges. Montréal: Éditions Conel, 2013.

Essais:

  • Entre la parole et l’écriture. Montréal: Nelson, 1981.
  • Pour une nouvelle littérature: Le manifeste du Surpluréalisme. Montréal: Présence, 1998.
  • L’Archidoxe poétique. Montréal: Humanitas, 2008.

Pamphlet:

  • Tel Quel. Port-au-Prince: Choucoune / Montréal: Kauss, 1986.

Anthologie:

  • Poésie haïtienne contemporaine, anthologie présentée par Saint-John Kauss. Montréal: Passerelle, 2009, 2011.

Entretiens:

  • Bogart, Jeanie. Éloge de l’Interlocuteur : Esthetiques sur la psychologie des poetes et écrivains: Dialogues avec Saint-John Kauss. Montreuil: Joseph Ouaknine, 2011.
  • Domond, Marie Flore. Écrivain en résidence (douze entretiens avec Saint-John Kauss). Montréal: Humanitas, 2004.

Séléction de poésie publiée dans des ouvrages collectifs:

  • « Notes ». Poésie-USA 2.4 (1979).
  • « Poème en derive ». L’Esplumoir 2.7 (1980).
  • « Poème de l’airosphère » Conjonction 172 (1987).
  • « New York ». Libération (10 janvier 1987).
  • « Le tarot divinatoire » Passages 12 (printemps-été 1987).
  • « Africa Blues ». Le Littéraire de Laval 3.6 (1988).
  • « ADN ». Passages 15 (printemps-été 1988).
  • « Poème de l’airosphère ». Humanitas Littéraire 2 (été-automne 1989).
  • « Poème de l’Amérique ». Humanitas Littéraire 3 (été 1990).
  • « Poème de l’Amérique » Trois (Laval) 7.2-3 (1992): 179-87.
  • « Éloges ». Brèves Littéraires 7. 1-2 (1992): 38.
  • « Ma femme aux yeux de brocart » (extrait). Callaloo 15.3 (Summer 1992): 703-04.
  • « Carte postale pour un poème d’été » (fragment). Sapriphage 22 (été-automne 1994): 70.
  • « Carte postale pour un poème d’été » (autre fragment). Encres vagabondes 3 (1994).
  • « Les heures brèves ». Les saisons littéraires 1 (hiver 1994-1995): 461-81.
  • « Territoire de l’enfance ». Les saisons littéraires 3 (été 1995): 327-31.
  • « Paroles d’homme libre » (fragment). Estuaire 80-81 (mars 1996): 144.
  • « Ma terre sienne de ciel brûlée ». Les Écrits 111 (août 2004): 103-09.
  • « Poème du 11 septembre ». Les Écrits 116 (avril 2006): 83-86.
  • « Totem ». Cahiers de Poésie 8 (hiver 2006): 159-61.
  • « Mes dits manichéens ». Hauteurs 19 (mars 2006): 15-23.
  • « Lieu de ma naissance ». Alter Texto 17 (janvier 2007).
  • « Lieu de ma naissance ». Cahiers de la poésie 9 (printemps 2007): 133-41.
  • « Voiles », « Palmes » et « Naissances ». Passerelle 1.2 (printemps 2007): 68.
  • « Sermons » et « Solitude que fut celle de la poétesse ». Cahiers de Poésie 12 (hiver 2007): 119-24.
  • « Poème du Pacifique ». Cahiers de Poésie 13 (printemps 2008): 81-87.
  • « Chants d’amour dans le brouillard » et « Poète funambule ». Cahiers de Poésie 14 (été 2008): 77-86.
  • « Divagations autour de toi », « Dédicaces » et « Grimoires des infidèles ». Passerelle (Montréal) 1.5 (automne 2008): 33.
  • « Chiffres ». Reflets (Elmhurst, NY) 40 (automne 2008): 11-12.
  • « Divagations autour de toi » et « Dédicaces ». Cahiers de Poésie 15 (automne 2008): 69-74.
  • « Poème du grand Nord » et « Quartiers ». Cahiers de Poésie 16 (hiver 2008): 77-85.
  • « Inventaire du poète à son fils endormi ». Brèves 78 (2009): 27-29.
  • « Gestuelle » et « Motifs ». Cahiers de Poésie 18 (été 2009).
  • « Villes », « Lieu de ma naissance » et « Archipel des Antilles ». Délit de Poésie 33 (juillet 2009).
  • « Sentinelles ». Point Barre 7 (automne 2009): 8-9.
  • « Gestuelle » et « Lieu de ma naissance ». Haïti, numéro spécial 8 des Cahiers de la RAL,M (Revue d’Art et de Littérature, Musique), 2009: 202-217.
  • « Cantique des deux villes ». Haiti par monts et par mots (Atlas littéraire). Port-au-Prince: Étonnants Voyageurs, 2009: 59-64.
  • « Inventaire du poète à son fils endormi ». Brèves (Laval) 78 (2009): 27-29.
  • « Écrits » et « Chiffres ». Cahiers de Poésie 17 (printemps 2009): 55-61.
  • « Gestuelle » et « Motifs ». Cahiers de Poésie 18 (été 2009): 65-70.
  • « Sentinelles ». Point Barre 7 (automne 2009): 8-9.
  • « Naissances » et « Palmes ». Cahiers de Poésie 19 (automne 2009): 73-79.
  • « Souffle » et « Vierges ». Cahiers de Poésie 20 (hiver 2009): 55-62.
  • « Crépusculaire », « Formulaires » et « Recueillements ». Cahiers de Poésie 21 (printemps 2010): 133-139.
  • « Dédicaces et « Promesses secrètes ». Cahiers de Poésie 22 (été 2010): 51-56.
  • « Visages, Trophées et Triomphes ». Cahiers de Poésie 23 (automne 2010): 51-59.
  • « Lieu de ma naissance ». Cahiers de Poésie 24 (hiver 2010): 63-72.
  • « Cahier de l’Ile noire ». The Caribbean Writer 25 (2011).
  • « Ce que la nuit dit au matin, Chèress, Fétiches de l’antilope bipenne ». Cahiers de Poésie 25 (printemps 2011): 59-70.
  • « Gestuelle » et « Cahier de l’île noire ». Cahiers de Poésie 26 (été 2011): 7-14.
  • « Passages » et « Pistes ». Cahiers de Poésie 27 (automne 2011): 47-52.
  • « Carnets » et « Chiffres ». Cahiers de Poésie 28 (hiver 2011): 89-97.
  • « Mes dits manichéens » et « Poème du Pacifique ». Cahiers de Poésie 30 (été 2012): 23-40.
  • « Poèmes consulaires ». Cahiers de Poésie 32 (automne 2012): 53-83.

L’oeuvre de Saint-John Kauss dans des anthologies:

  • Dotoli, Giovanni. La poésie québécoise contemporaine (anthologie des poètes nés après 1940). Paris: Schena Editore et Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, 2006.
  • Dumas, Pierre-Raymond. Panorama de la littérature haïtienne de la diaspora. Port-au-Prince: Imprimeur II, 1996: 65-68.
  • Guérin, Marc-Aimé et Réginald Hamel. Dictionnaire des poètes d’ici (de 1606 à nos jours). Montréal: Guérin, 2001: 940.
  • Kauss, Saint-John. Poésie haïtienne contemporaine. Montréal: Passerelle, 2009, 2011: 134-145.
  • Philoctète, Raymond. Anthologie de la poésie haïtienne contemporaine (1945-1999). Montréal: CIDIHCA, 2000.
  • Rivière, Sylvain. 101 poètes en Québec. Montréal: Guérin, 1995.
  • Shishmanian, Dana et Khal Torabully. Poètes pour Haïti. Paris: L’Harmattan, 2011: 102-104.

Sélection de textes critiques publiés par Saint-John Kauss:

  • « Le Spiralisme ». Étincelles 2 (octobre-novembre) 1982.
  • « Entre ciel et terre » (sur la poésie de Serge Legagneur). Collectif Paroles 24 (juillet / août 1983).
  • « Penser au Surréalisme ». Le Matin (18 avril 1985).
  • « Le mulâtrisme culturel ». Le Matin (3 juillet 1985).
  • « Portrait du Surpluréalisme » Le Nouveau Monde (22 octobre 1985).
  • « Pour parler de Max Dorsinville et du « Pays Natal » » Le Matin (6 novembre 1985).
  • « Hors du soleil, la débauche identitaire – près du tunnel, l’épopée du poème ». Libération 31 (mars 1989).
  • « Littérature haïtienne en diaspora: Jean-Richard Laforest, poète surréaliste au langage indicatif ». Le Nouvelliste (13 juillet 1989).
  • « Littérature haïtienne en Diaspora: Gérard Vergniaud Étienne ou le poète des cris déchirants ». Le Nouvelliste (14-16 juillet 1989).« Le Jensénisme: une dimension idéologique ». Prestige 1.1 (janvier-février 1994).
  • « Tito Alvarado, écrivain chilien ». Prestige 1.1 (janvier-février 1994).
  • « Premier manifeste du mouvement surpluréaliste ». Prestige 1.1 (janvier-février 1994).
  • « Le Pluréalisme de Gérard Dougé ». Haïti en Marche 9.51 (31 janvier 1996).
  • « L’invasion surréaliste en Haïti (Magloire Saint-Aude: avril 1912-mai 1971) ». Haïti en Marche 10.6 (20 mars 1996).
  • « Un poète: Davertige ». Haïti en Marche 10.7 (27 mars 1996).
  • « Poésie d’Haïti, dossier-anthologie ». Espaces de la Parole 2.2 (avril-mai-juin 1996).
  • « Jean-Max Calvin et Josaphat Robert Large, deux poètes d’une même génération ». Haïti en Marche 10.12 (1er mai 1996).
  • « Alix Damour, écrivain haïtien et théoricien du surpluréalisme ». Haïti en Marche 10.17 (5 juin 1996).
  • « Ruben François, poète ; Antonio Vieux, le brave poète ». Haïti en Marche 10.24 (24 juillet 1996).
  • « Jean de Montreux, poète en Utah ». Haïti en Marche 10.28 (21 août 1996).
  • « Rééditer Etzer Vilaire ». Haïti en Marche 10.29 (28 août 1996).
  • « Paul Laraque alias Jacques Lenoir ». Haïti en Marche 10.29 (28 août 1996).
  • « Multiplicité de l’artiste ». Haïti en Marche 10.30 (4 septembre 1996).
  • « Roland Morisseau, l’incorrigible poète ». Haïti en Marche 10.32 (8 septembre 1996).
  • « Jan Mapou ou la grâce de la poésie créole » Haïti en Marche 10.47 (31 décembre 1996).
  • « Carl Brouard, le diable des poètes ». Haïti en Marche 11.1 (12 février 1997).
  • « Emmanuel Sanon, impressionner l’adversaire ». Présence 1.4 (août 1997).
  • « Réflexions sur quelques poètes haïtiens d’aujourd’hui ». Présence 2.9 (janvier 1998).
  • « La poésie haïtienne contemporaine ». Haïti en Marche 12.52 (4 février 1998).
  • « Poètes maudits des littératures ». Présence des Îles, Montréal. A.103 (6 mai – 12 mai 1998).
  • « Le spiralisme de Frankétienne ». Présence 4.2002 (décembre 2000).
  • « La race des grands poètes ». Présence 2.2031 (juillet 2003).
  • « Libérer l’écriture de ses tabous (entretien avec Grégoire Bédard) ». Le Nouvelliste (27 janvier 2005).
  • « Jean-François Brierre ou le grand barde de l’Indigénisme ». Haïti-Observateur 40.18 (6-13 mai 2009).
  • « La vierge noire et autres curiosités ». Haïti-Observateur 40.45 (11-18 novembre 2009).
  • « La poésie haïtienne d’expression créole ». Le Nouvelliste (21 octobre 2010).
  • « Aimé Césaire ou l’extrême mélancolie du nègre fondamental ». Regards sur la poésie du XXe siècle (Tome II). Namur: Presses Universitaires de Namur, 2011.
  • « Pourquoi je suis écrivain ? ». Haïti-Observateur 42.10 (26 octobre-2 novembre 2011): 4-5.
  • « Anthony Phelps, la mémoire contre l’oubli ». Haïti-Observateur 42.11 (2-9 novembre 2011): 4-5.
  • « Trois nouvelles poétesses haïtiennes ». Haïti-Observateur 42.12 (9-16 novembre 2011): 15.
  • « Aimé Césaire ou l’extrême mélancolie du nègre fondamental ». Haïti-Observateur 42. 13 (16-23 novembre 2011): 4 & 8.
  • « Haiti ou le drame des occupations sectorielles et étrangères ». Haïti-Observateur 42.15 (30 novembre-7 décembre 2011): 3-5.
  • « La Poésie de Gérard Verginaud Étienne ». Haïti-Observateur 42.17 (14-21 décembre 2011): 3 et 5.
  • « René Depestre, l’opportuniste sans Dieu ». Haïti-Observateur 42.35 (2-9 mai 2012): 4.
  • « La race des grands poètes (revisité) ». Cahiers de Poésie 29 (printemps 2012): 169-85.
  • « Frankétienne ou les lieux de la spirale ». Haïti-Observateur 42.50 (15-22 août 2012): 16.
  • « Nouveau manifeste du surpluréalisme : Théories d’ensemble ». Haïti-Observateur 42.59 (31 octobre-7 novembre 2012): 4-5, 9, 15.

Traductions:

in English:

  • « My Wife With the Brocade Eyes ». Trad. Carrol F. Coates. Callaloo 15.3 (Summer 1992): 701-02.

en español:

  • « Para una nueva literatura, el manifiesto del Surplurealismo ». Trad. Tito Alvarado. SUR 2.10 (1996): 19-22.
  • « Lugar de mi nacimiento » (Lieu de ma naissance, poème). Trad. Alfredo Fressia. La Otra (Mexico, janvier 2010): 6-19.

Sélection de textes publiés sur l’oeuvre de Saint-John Kauss (en ordre chronologique):

  • Batraville, Dominique. « Saint-John Kauss en kaléidoscope ». Revue des Écoliers 37 (juin 1979).
  • Charles, Christophe. « Jeune poésie haïtienne: Y a-t-il de l’espoir ? » Le Nouveau Monde 86.6 (1980).
  • Dolcé, Jacquelin. « La poésie: instrument de perception ». Le Petit Samedi soir 320 (12-18 janvier 1980).
  • Thadal, Roland. « Saint-John Kauss ou le plaisir de l’imagination ». Le Nouveau Monde (24 janvier 1980).
  • Leroy, Pierre Rudolph. « Saint-John Kauss ou l’autopsie d’un poète ». Les Griots 236 (15 février 1980).
  • Damour, Alix. « Saint-John Kauss: L’autre creuset du surpluréalisme ». Le Nouveau Monde (4 novembre 1982).
  • Laraque, Paul. « Nouvelle poésie de l’exil ». Haïti Progrès (8-14 mai 1985).
  • Laroche, Maximilien. « L’avènement de la littérature haïtienne ». Sainte-Foy (Québec): GRELCA, 1987.
  • Laferrière, Dany. « La danseuse exotique précédé de Protocole Ignifuge ». Libération 2 (juillet 1987).
  • Étienne, Gérard. « Les figures savantes de la diaspora haïtienne: Maître John Nelson ». Haïti-Observateur (8-15 avril 1992).
  • Blanchard, Yvon. « Saint-John Kauss – Pages Fragiles ». Brèves Littéraires 8.1 (automne 1992).
  • Large, Josaphat. « Jalons d’une écriture moderne ». Haïti en Marche 7.39 (10 novembre 1993).
  • Charlier, Ghislaine. « Un poète haïtien, médecin et chercheur » Haïti en Marche 8.8 (6 avril 1994).
  • Séguin, Marcel. « L’opulente poésie du « Testamentaire » ». Trois  10.1 (automne 1994).
  • Felx, Jocelyne. « Apport étranger (ces poètes venus d’ailleurs…) ». Lettres Québécoises 80 (1995): 33-34.
  • Saint-Eloi, Rodney. « Tracés et projections ». Le Nouvelliste (30 décembre 1994 – 2 janvier 1995): 14-15.
  • Bel-Ami, Jean de Montreux. « Territoires: Saint-John Kauss se révèle grand prêtre de la poésie du genre surpluréaliste ». Haïti en Marche 9.19 (21 juin 1995).
  • Thévenin, Joseph. « Saint-John Kauss, une voix qui impose désormais son autorité littéraire ». Haïti-Observateur (6-13 septembre 1995).
  • Le Vaillant, Adolphe B. « Dr. John Nelson : Bons baisers scientifiques ». Haïti-Observateur (6-13 mai 1998).
  • Crosley,  Réginald O. « Saint-John Kauss, poète, métaphysicien et critique littéraire ». Haiti-Observateur (5-12 mai 1999).
  • Ferdinand, Joseph J. « Doctrines littéraires et climats politiques sous les Duvalier ». Écrire en pays assiégé – Haïti – Writing under siege. Eds. Marie-Agnès Sourieau et Kathleen M. Balutansky. Amsterdam/New York: Rodopi, 2004: 193-230.
  • Ireland, Susan et Patrice J. Proulx. Textualizing the immigrant experience in contemporary Quebec. Westport (Connecticut): Greenwood Publishing Group, 2004.
  • Crosley, Réginald O. « Saint-John Kauss : Poète honoraire, Poète exemplaire ». Le Nouvelliste (22 avril 2005).
  • Ferdinand, Joseph. « La carrière poétique de Saint-John Kauss ». Le Nouvelliste (8 juillet 2005).
  • Constant, Jean André. « Saint-John Kauss, deux recueils pour dire le cœur battant du poème ». Le Matin (2 août 2007).
  • Domond, Marie Flore. « Saint-John Kauss ou le poète de l’art intégral et surpluréel ». Haïti-Observateur (11-25 avril 2012).

Liens:

ailleurs sur le web :

  • Saint-John Kauss, dossier d’auteur sur le site Potomitan, avec de nombreux poèmes, textes critiques, entretiens, bibliographies et traductions.
  • Le Nouvelliste, rechercher dans les archives du quotidien haïtien pour des articles de Saint-John Kauss.
  • Anciennes Familles de Fort-Liberté, Haïti, généalogie des descendants des familles de Fort-Liberté, dont les Nelson.

Retour:

Dossier Saint-John Kauss préparé par Mylène Dorcé

http://ile-en-ile.org/kauss/

mis en ligne : 23 janvier 2012 ; mis à jour : 25 novembre 2015