Édouard Glissant

Édouard Glissant, photo © Jacques Sassier

photo © Jacques Sassier

Docteur ès lettres, Edouard Glissant « l’un des plus grands écrivains contemporains de l’universel » (Jacques Cellard, Le Monde) est né à Sainte-Marie (Martinique) le 21 septembre 1928. Formé au lycée Schoelcher de Fort-de-France, il poursuit des études de philosophie à la Sorbonne et d’ethnologie au Musée de l’Homme.

Ses premiers poèmes (Un champ d’îles, La terre inquiète et Les Indes) lui valent de figurer dans l’Anthologie de la poésie nouvelle de Jean Paris. Il joue un rôle de premier plan dans la renaissance culturelle négro-africaine (congrès des écrivains et des artistes noirs de Paris en 1956 et de Rome en 1959) et collabore à la revue Les Lettres nouvelles. Le prix Renaudot, remporté en 1958 pour son premier roman, La Lézarde, consacre sa renommée. Co-fondateur avec Paul Niger en 1959 du Front antillo-guyanais et proche des milieux intellectuels algériens, il est expulsé de la Guadeloupe et assigné à résidence en France. Il publie en 1961 une pièce de théâtre, Monsieur Toussaint, et en 1964, un second roman, Le Quatrième Siècle.

Rentré en Martinique en 1965, il fonde un établissement de recherche et d’enseignement, l’Institut martiniquais d’études, et une revue de sciences humaines, Acoma. Son oeuvre ne cesse de croître en ampleur et en diversité : une poursuite du cycle romanesque avec Malemort, La Case du commandeur et Mahagony ; un renouvellement de la poétique avec Boises, Pays rêvé, pays réel et Fastes ; et un épanouissement de la pensée avec trois essais majeurs, L’Intention poétique, Le Discours antillais et Poétique de la relation.

De 1982 à 1988, il est Directeur du Courrier de l’Unesco. En 1989, il est nommé « Distinguished University Professor » de l’Université d’Etat de Louisiane (LSU), où il dirige le Centre d’études françaises et francophones. Depuis 1995, il est « Distinguished Professor of French » à la City University of New York (CUNY).

De nombreux colloques internationaux lui ont été consacrés en des lieux divers : Université de Porto (Portugal), Louvain (Belgique), Université de l’Oklahoma (Norman), Guadeloupe, Martinique, Parme (Italie), Paris et à CUNY (New York).

* * *

Mort à Paris le 3 février 2011, Édouard Glissant laisse une oeuvre monumentale, une Relation tissée avec un Tout-Monde qui ne cesse de s’en inspirer. De nombreux hommages, dans la presse et lors de cérémonies à Paris et en Martinique, ont précédé son inhumation au cimetière du Diamant en Martinique. Le site officiel, Édouard Glissant, « Une pensée archipélique », est de nouveau opérationnel, et rend compte de la vie et de l’oeuvre de l’écrivain.

Île en île vous offre un nouvel enregistrement d’un extrait de son recueil de poésie, Les Indes, interprété par Sophie Bourel.
(Pour les enregistrements de textes lus par l’auteur, voir les liens en bas de page).


Oeuvres principales:

Essais:

  • Soleil de la conscience. (1956)  (Poétique I) Nouvelle édition, Paris: Gallimard, 1997.
  • Le Discours antillais. (1981)  Paris: Gallimard, 1997.
  • Poétique de la Relation. (Poétique III)  Paris: Gallimard, 1990.
  • Discours de Glendon. Suivi d’une bibliographie des écrits d’Edouard Glissant établie par Alain Baudot. Toronto: Ed. du GREF, 1990.
  • Introduction à une poétique du divers. (1995) Paris: Gallimard, 1996.
  • Faulkner, Mississippi. Paris: Stock, 1996; Paris: Gallimard (folio), 1998.
  • Traité du Tout-Monde. (Poétique IV) Paris: Gallimard, 1997.
  • La Cohée du Lamentin. (Poétique V) Paris: Gallimard, 2005.
  • Une nouvelle région du monde. (Esthétique I) Paris: Gallimard, 2006.
  • Mémoires des esclavages (avec un avant-propos de Dominique de Villepin). Paris: Gallimard, 2007.
  • Quand les murs tombent. L’identité nationale hors-la-loi ? (avec Patrick Chamoiseau). Paris: Galaade, 2007.
  • La terre magnétique : les errances de Rapa Nui, l’île de Pâques (avec Sylvie Séma). Paris: Seuil, 2007.
  • L’intraitable beauté du monde. Adresse à Barack Obama (avec Patrick Chamoiseau). Paris: Galaade, 2009.
  • Philosophie de la Relation. Poésie en étendue. Paris: Gallimard, 2009.
  • La terre, le feu, l’eau et les vents, une anthologie de la poésie du Tout-Monde. Paris: Galaade, 2010.
  • 10 mai: Mémoires de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions. Paris: Galaade / Institut du Tout-monde, 2010.

Poésie:

  • La Terre inquiète. Lithographies de Wilfredo Lam. Paris: Éditions du Dragon, 1955.
  • Le Sel Noir. Paris: Seuil, 1960.
  • Les Indes, Un Champ d’îles, La Terre inquète. Paris: Seuil, 1965.
  • L’Intention poétique. (1969)  (Poétique II) Nouvelle édition, Paris: Gallimard, 1997.
  • Boises; histoire naturelle d’une aridité.  Fort-de-France: Acoma, 1979.
  • Le Sel noir; Le Sang rivé; Boises. Paris: Gallimard, 1983.
  • Pays rêvé, pays réel. Paris: Seuil, 1985.
  • Fastes. Toronto: Ed. du GREF, 1991.
  • Poèmes complets. (Le Sang rivé; Un Champ d’îles; La Terre inquiète; Les Indes; Le Sel
    noir
    ; Boises; Pays rêvé, pays réelFastes; Les Grands chaos). Paris: Gallimard, 1994.
  • Le Monde incréé: Conte de ce que fut la Tragédie d’Askia; Parabole d’un Moulin de Martinique; La Folie Célat. Paris: Gallimard, 2000.

Romans:

  • La Lézarde. (1958)  Nouvelle édition, Paris: Gallimard, 1997; Port-au-Prince: Presses Nationales d’Haïti, 2007.
  • Le Quatrième Siècle. (1964)  Paris:  Gallimard, 1997.
  • Malemort. (1975). Nouvelle édition, Paris: Gallimard, 1997.
  • La Case du commandeur. (1981)  Nouvelle édition, Paris: Gallimard, 1997.
  • Mahagony. (1987)  Nouvelle édition, Paris: Gallimard, 1997.
  • Tout-Monde. Paris: Gallimard, 1995.
  • Sartorius: le roman des Batoutos. Paris: Gallimard, 1999.
  • Ormerod. Paris: Gallimard, 2003.

Théâtre:

  • Monsieur Toussaint. (1961) Nouvelle édition: Paris: Gallimard, 1998.

Prix et distinctions:

  • 1958     Prix Théophraste Renaudot, pour La Lézarde.
  • 1965     Prix Charles Veillon (prix du meilleur roman de langue française), pour Le Quatrième Siècle.
  • 1989     Docteur Honoris Causa, York University (Toronto).
  • 1989     Puterbaugh Foundation Biennial Prize, pour l’ensemble de son oeuvre.
  • 1991     Prix Roger Caillois de poésie, pour Poétique de la relation.
  • 1993     Docteur Honoris Causa, West Indies University (Trinidad).
  • 1998     Prix de Poésie du Mont Saint-Michel.
  • 2004     Laurea ad Honorem de l’Université de Bologne en Langues et Littératures Étrangères (Italie).
  • Membre de l’Ordre des Francophones d’Amérique (Québec) depuis 1986.
  • Président honoraire du Parlement International des Écrivains depuis 1993.

Sur Glissant:

Ouvrages collectifs:

  • CARF, numéro spécial « Edouard Glissant », 10 (avril 1983).
  • Louvain, numéro spécial « Colloque Edouard Glissant ». 5.1-2 (mai 1986): 9-109.
  • Carbet, numéro spécial « Cheminements et Destins dans l’oeuvre d’Edouard Glissant » (1989).
  • World Literature Today, numéro spécial « Edouard Glissant, The New Discourse of the Caribbean ». 63.4 (Fall 1989): 557-648.
  • Horizons d’Edouard Glissant. Actes réunis par Yves-Alain Favre et Antonin Ferreira de Brito. Biarritz: J. & I. Editions, 1992.
  • Du Pays au Tout-monde, écritures d’Edouard Glissant, Actes du colloque de Parme du 18 mai 1995, réunis et introduits par Elena Pessini. Parma: Istituto di Lingue e Letterature Romanze, 1998.
  • Poétiques d’Edouard Glissant. Sous la direction de Jacques Chevrier. Paris: Presses de L’Université de Paris-Sorbonne, 1999.
  • Rêver le monde, Écrire le monde, Théorie et narrations d’Edouard Glissant. Carminella Biondi et Elena Pessini, éds. Bologna: CLUEB, 2004.
  • Autour d’Édouard Glissant – Lectures, épreuves, extensions d’une poétique de la Relation. Loïc Céry, Samia Kassab-Charfi et Sonia Zlitni-Fitouri, éds. Pessac: Presses Universitaires de Bordeaux, 2008.
  • Entours d’Édouard Glissant, numéro spécial 309 (janvier-mars 2013) de la Revue des Sciences Humaines dirigé par Valérie Loichot.
  • Callaloo, Edouard Glissant, a special issue 36.4 (Fall 2013).

Études sur l’oeuvre d’Édouard Glissant:

  • Anderson, Debra L. Decolonizing the Text: Glissantian Readings in Caribbean and African-American Literatures. New York: P. Lang, 1995.
  • Barbaro Damato, Diva. Edouard Glissant: Poética e Politica. Sao Paulo: Annablume Editora, 1996.
  • Baudot, Alain. Bibliographie annotée d’Edouard Glissant. Toronto: Éditions du GREF, 1993.
  • Britton, Celia. Edouard Glissant and Postcolonial Theory: Strategies of Language and Resistance.
    Charlottesville, Va.: University Press of Virginia, 1999.
  • Cailler, Bernadette. Conquérants de la nuit nue: Edouard Glissant et l’Histoire antillaise. Tübingen: Gunter Narr Verlag, 1988.
  • Chancé, Dominique. Poétique baroque de la Caraïbe. Paris: Karthala, 2001.
  • Chancé, Dominique. Édouard Glissant: Un « traité du déparler ». Paris: Karthala, 2002.
  • Chancé, Dominque. Les Fils de Lear: É. Glissant, V.S. Naipaul, J. E. Wideman. Paris: Karthala, 2003.
  • Crosta, Suzanne. Le Marronage créateur: dynamique textuelle chez Edouard Glissant. Sainte-Foy, Québec: GRELCA, 1991.
  • Dash, Michael. Edouard Glissant. London: Cambridge University Press, 1995.
  • Kassab-Charfi, Samia. « Et l’une et l’autre face des choses »; La déconstruction poétique de l’Histoire dans Les Indes et Le Sel noir d’Édouard Glissant. Paris: Honoré Champion, 2011.
  • Kemedjio, Cilas. De la Négritude à la Créolité; Édouard Glissant, Maryse Condé et la malédiction de la théorie. Hamburg: Lit Verlag, 1999.
  • Loichot, Valérie. Orphan Narratives: The Postplantation Literatures of Faulkner, Glissant, Morrison, and Saint-John Perse. Charlottesville: University of Virginia Press, 2007.
  • Madou, Jean-Pol. Edouard Glissant: de mémoire d’Arbres. Amsterdam: Rodopi, 1996.
  • Ménil, Alain. Les Voies de la créolisation, essai sur Édouard Glissant. Grenoble: De l’incidence, 2011.
  • Radford, Daniel. Edouard Glissant. Paris: Seghers (Poètes d’aujourd’hui), 1982.
  • Rano, Jonas. Édouard Glissant, rives créoles et dérives opaques. Paris: alfAbarre, 2015.
  • Rumeau, Delphine. Chants du Nouveau Monde: épopée et modernité (Whitman, Neruda, Glissant). Paris: Classiques Garnier, 2009.
  • Webb, Barbara J. Myth and History in Caribbean Fiction; Alejo Carpentier, Wilson Harris, and Edouard Glissant. Amherst: University of Massachusetts Press, 1992.

Entretiens:

  • Artières, Philippe. « Solitaire et solidaire », entretien avec Édouard Glissant. Pour une littérature-monde, sous la direction de Michel Le Bris et Jean Rouaud. Paris: Gallimard, 2007: 77-86.
  • Brossat, Alain et Daniel Maragnes [temoignages recueillis par]. Les Antilles dans l’impasse: des intellectuels antillais s’expliquent. (Edouard Glissant, Laurent Farrugia, Yves Leborgne, Roland Suvelor…[etc.]). Paris: l’Harmattan, 1981.
  • Corio, Alessandro et Francesca Torchi. « Une nouvelle manière de lire, entretien avec Édouard Glissant ». Notre Librairie 161 (2006): 112-115.
  • Dash, Michael and Quincy Troupe. « Interview with Edouard Glissant, March 22, 2006 ». Hillina Seife, trad. Black Renaissance / Renaissance Noire 6.3/7.1 (2006): 49-56.
  • Glissant, Édouard. L’imaginaire des langues. Entretiens avec Lise Gauvin (1989-2009). Paris: Gallimard, 2010.
  • Leupin, Alexandre, avec Edouard Glissant. Les entretiens de Baton Rouge. Paris: Gallimard, 2008.
  • Martin, Patrice. « Edouard Glissant, entretien ». Riveneuve Continents 2 (printemps 2005): 51-59.
  • Miampika, Landry-Wilfrid. « Migrations et Mondialité, Entretien avec Édouard Glissant ». Africultures 54 (mars 2003).
  • Perez, Avner. « De la Poétique de la Relation au Tout-Monde », interview avec Edouard Glissant. Atalaia 1-2 (hiver – inverno 1995): 37-46.

Articles sélectionnés:

  • Biondi, Carminella. « La « visione profetica del passato » di Édouard Glissant ». Silvia Albertazzi, Barnaba Maj et Roberto Vecchi, éds. Periferie della storia. Il passato come rappresentazione nelle culture omeoglotte. Macerata (Italie): Quodlibet, 2004: 247-268.
  • Britton, Celia. « Opacity and transparence: conceptions of history and cultural difference in the work of Michel Butor and Edouard Glissant. » French Studies 49.3 (July 1995): 308-322.
  • Chancé, Dominique. « Édouard Glissant, La Case du commandeur, 1981″. Poétique baroque de la Caraïbe. Paris: Karthala, 2001: 155-249.
  • Dash, J. Michael. « No Mad Art: The Deterritorialized Déparleur in the work of Edouard Glissant ». Paragraph 24.3 (November 2001): 105-116.
  • Demulder, Thomas. « Littératures francophones d’Afrique et des Antilles. Prolégomènes à l’affirmation d’un « Tout-monde » partagé ». L’Afrique noire dans les imaginaires antillais. Obed Nkunzimana, Marie-Christine Rochmann, Françoise Naudillon, éds. Paris: Karthala, 2012: 217-236.
  • Gannier, Odile. « D’Un champ d’îles aux Indes d’Édouard Glissant : ‘ce que le Chant dira’ ». Les poésies de langue française et l’Histoire au XXe siècle. Laure Michel et Delphine Rumeau, dirs. Rennes: Presses Universitaires de Rennes, 2013: 147-158.
  • Gyssels, Kathleen. « Du « guerrier de l’imaginaire » aux auteurs virtuels : libertés et limites de l’internet pour les auteurs antillais ». Africultures 54 (mars 2003).
  • Hallward, Peter. « Edouard Glissant Between the Singular and the Specific ». Yale Journal of Criticism 11.2 (Fall 1998): 441-464.
  • Hitchcock, Peter. « Antillanité and the Art of Resistance. (Space and Language in the Work of Caribbean writer Edouard Glissant). » Research in African Literatures 27.2 (Summer 1996): 33-53.
  • Paris, Jean. « Liminaire », Anthologie de la poésie nouvelle. Monaco: Du Rocher, 1956: 9­56.
  • Rochmann, Marie-Christine. « L’Afrique dans l’œuvre romanesque Édouard Glissant ». L’Afrique noire dans les imaginaires antillais. Obed Nkunzimana, Marie-Christine Rochmann, Françoise Naudillon, éds. Paris: Karthala, 2012: 41-64.
  • Watts, Richard. « Glissant, Lopes, and the Ambivalence of the Postcolonial Paratext ». Packaging Post/Coloniality; the Manufacture of Literary Identity in the Francophone World. Lanham: Lexington Books, 2005: 119-137.

Traductions:

in English:

  • Monsieur Toussaint. Trad. Joseph G. Foster & Barbara A. Franklin. Washington, DC: Three Continents Press, 1981.
  • The Ripening (La Lézarde). Trad. Michael Dash. London:  Heinemann, 1985.
  • Caribbean Discourse: Selected Essays. Trad. Michael Dash. Charlotte: U. Press of Virginia, 1989.
  • The Indies (édition bilingue). Trad. Dominique O’Neill. Toronto:  Editions du GREF, 1992.
  • Poetics of Relation. Trad. Betsy Wing. Ann Arbor: U. of Michigan Press, 1997.
  • Black Salt: Poems. Trad. Betsy Wing. Ann Arbor: U. of Michigan Press, 1999.
  • Faulkner, Mississippi. Trad. Barbara Lewis & Thomas C. Spear.
    New York: Farrar Straus Giroux, 1999; Chicago: U. of Chicago Press, 2000.
  • The Fourth Century. Trad. Betsy Wing. Lincoln: U. of Nebraska Press, 2001.
  • Monsieur Toussaint; a play. Trad. J. Michael Dash. Boulder, Colorado: Rienner, 2005.
  • The Collected Poems of Édouard Glissant. Trad. and with Introduction by Jeff Humphries. Minneapolis: U. of Minnesota Press, 2006.
  • Poetic Intention. Trans. Nathalie Stephens with Anne Malena. Callicoon, NY: Nightboat Books, 2010.
  • The Overseer’s Cabin. Trans. Betsy Wing. Lincoln: U. of Nebraska Press, 2011.

en español:

  • El lagarto. La Habana: Editorial Arte y Literatura, 1980.
  • El lagarto. Trad. M. Christine Chazelle et Jaime del Palacio. Barcelona: Ediciones del Bronce, 2001.
  • Introducción a una poética de lo diverso. Trads. Pérez Bueno et Luis Cayo. Barcelona: Ediciones del Bronce, 2002.
  • Fastos y otros poemas. Nancy Morejón (selección y traducción). La Habana: Casa, 2002.
  • Faulkner, Mississippi. Trad. Matilde París. Madrid : Turner, 2002.
  • Tratado del todo-mundo. Trad. María Teresa Gallego Urrutia. Barcelona: El Cobre Edicions, 2006.

in italiano:

  • Poetica del diverso. Trad. Francesca Neri. Roma: Meltemi, 1998.
  • Il quarto secolo. Trad. Elena Pessini. Roma: Edizioni Lavoro, 2003.
  • Poetica della Relazione.Trad. Enrica Restori. Macerata: Quodlibet, 2007.

an kréyol:

  • Lézenn / Les Indes, édition bilingue. Trad.Rodolf Etienne. Paris: Le Serpent à Plumes, 2005.

L’œuvre d’Edouard Glissant est également traduite en allemand, bulgare, italien, japonais, vietnamien…


Liens:

sur Île en île et à CUNY:

ailleurs sur le web:

L’Oeuvre d’Edouard Glissant est actuellement publiée aux Editions Gallimard, qui présentent l’auteur sur leur site web.


Retour:

http://ile-en-ile.org/glissant/

mis en ligne : 23 octobre 1998 ; mis à jour : 5 juillet 2016