Roger Gaillard

Roger Gaillard

photo © Jean-François Chalut
Port-au-Prince, 1992

Né à Port-au-Prince le 10 avril 1923, Roger Gaillard est un essayiste, journaliste, professeur et historien haïtien. Fils d’Eugénie Viard et de Jean Sumner Gaillard, il est une grande figure de l’intelligentsia haïtienne du vingtième siècle. Toute sa vie, il se consacre à la recherche historique et se spécialise plus précisément en histoire contemporaine d’Haïti. Homme de gauche progressiste doublé d’un esprit humaniste, il se définit plutôt comme un « historien tardif » ou un « chroniqueur du passé ».

En 1945, il obtient une bourse de l’Institut français en Haïti et se rend en France pour des études de lettres et de philosophie à la Sorbonne à Paris. Par la suite, il part enseigner à Sofia, en Bulgarie, où il fait la connaissance de sa seconde épouse Hedwig Kradekova. De cette union naissent trois enfants : Diki, Micha et Gusti.

Auteur de plus d’une dizaine de volumes sur l’histoire de l’occupation américaine d’Haïti (1915-1934) et des troubles politiques qui l’ont précédée, il fonde en 1954 le parti démocratique haïtien. Chroniqueur et critique littéraire au journal gouvernemental Le Nouveau Monde et aux quotidiens Le Soir, Le Matin, Le Nouvelliste, il est nommé Membre de la Commission nationale haïtienne de coopération avec l’UNESCO en 1976. L’année précédente, il a rejoint le jury du prix littéraire Henri Deschamps à titre de président. Il est également président de la Société haïtienne d’Histoire et de Géographie, et délégué d’Haïti au Haut Conseil de la francophonie. Après la chute de la dictature des Duvalier en 1986  il occupe le poste de recteur de l’Université d’État d’Haïti (du 2 avril 1986 au 14 mai 1987).

Il meurt le 25 mai 2000, à l’âge 77 ans, d’une défaillance cardiaque dans un hôpital de Port-au-Prince.

L’année suivante, la Fondation Roger Gaillard (FORG) est créée par sa famille pour rendre hommage à la patience et au courage de l’historien et du chercheur, en plus d’appuyer la recherche historique sur le 20e siècle haïtien.

– Dieulermesson Petit Frère


Oeuvres principales:

Essais:

  • Cette Amérique où nous vivons. 
    • Tome 1 : Mexique, Équateur, Guatémala. Port-au-Prince: Imprimerie Œdipe, 1967.
    • Tome 2 : Chez les nègres des États-Unis, les Canadiens, un peuple uni par les querelles. Port-au-Prince: Imprimerie Centrale, 1975.
  • Etzer Vilaire, témoin de nos malheurs. Les Dix hommes noirs. Port-au-Prince: Presses nationales, 1972.
  • La Destinée de Carl Brouard (essai accompagné de documents photographiques, d’un choix de textes et d’une suite chronologique). Port-au-Prince: Deschamps, 1966, 1984.
  • L’Univers romanesque de Jacques Roumain. Port-au-Prince: Deschamps, 1965.

Chronique de mœurs:

  • Charades haïtiennes. Port-au-Prince: Éditions de l’An 2000, 1972.

Histoire:

  • La République exterminatrice.
    • Tome I: Le Cacoïsme bourgeois contre Salnave. Port-au-Prince: Le Natal, 2003 (œuvre posthume).
    • Tome II: Une modernisation manquée (1880-1896). Port-au-Prince: Le Natal, 1984.
    • Tome III: L’état vassal (1896-1902). Port-au-Prince: Le Natal, 1988.
    • Tome IV: La déroute de l’intelligence (mai-juillet 1902). Port-au-Prince: Le Natal, 1992.
    • Tome V: La guerre civile, une option dramatique (juillet-décembre 1902). Port-au-Prince: Le Natal, 1993.
    • Tome VI: Le Grand Fauve (1902-1908). Port-au-Prince: Le Natal, 1995.
    • Tome VII: Antoine Simon ou la Modification. Port-au-Prince: Le Natal, 1998.
  • Les Blancs débarquent.
    • Tome I. Port-au-Prince: Le Natal, 1974.
    • Tome II: Les Cent Jours de Rosalvo Bobo ou une mise à mort politique (1914-1915). Port-au-Prince: Le Natal, 1974.
    • Tome III: Premier écrasement du cacoïsme (1915). Port-au-Prince: Le Natal, 1981.
    • Tome IV: La République autoritaire (1916-1917). Port-au-Prince: Le Natal, 1981.
    • Tome V: Hinche mise en croix (1917-1918), 1982. Port-au-Prince: Le Natal, 1982.
    • Tome VI: Charlemagne Péralte le Caco (1918-1919). Port-au-Prince: Le Natal, 1982.
    • Tome VII: La Guérilla de Batraville (1919-1934). Port-au-Prince: Le Natal, 1983.

Articles sélectionnés:

  • « Adhésion. Sur Jets lucides, d’Hamilton Garoute ». Le Soir (8 octobre 1945).
  • « La Voie royale. Sur Récolte de Félix Morisseau-Leroy ». Le Soir (1er avril 1946).
  • « René Depestre : Gerbes de sang ». Conjonction (6 décembre 1946): 21-23.
  • « Pour tresser des lauriers à un poète ». Le Nouvelliste (12 décembre 1962).
  • « II y a vingt ans mourait Jacques Roumain ». Le Matin (18 août 1964).
  • « Une pièce jeune jouée par des jeunes, Feux verts dans la nuit, de Franck Fouché ». Le Matin (18-19 juillet 1965).
  • « Le Théâtre. Éternelle jeunesse de Gouverneurs de la rosée de Jacques Roumain. À propos de l’adaptation théâtrale de Camillo Bonanni ». Le Nouvelliste (29-30 juillet 1967).
  • « Déclin du français en Haïti ». Le Monde diplomatique (octobre 1967).
  • « Une jeune femme témoigne, ou le saisissement d’être vu. Sur Le Mal de vivre de Nadine Magloire ». Le Nouveau Monde (6 novembre 1967).
  • « Destin de la présence française en Haïti ». Conjonction 106 (janvier 1968): 47-53.
  • « Demesvar Delorme, sagace doctrinaire ou rhéteur étincelant ? ». Le Nouveau Monde (19 septembre 1968).
  • « Demesvar Delorme, ou la vénération de l’intelligence ». Le Nouveau Monde (27 septembre 1968).
  • « Fin du purgatoire pour Etzer Vilaire ? ». Le Nouveau Monde (décembre 1970).
  • « Débat sur le destin du français en Haïti ». Conjonction 116 (1971) : 63-69.
  • « Le Ficus de Rassoul Labuchin et Micaëlle Lafontant », Le Nouveau Monde (24 décembre 1971).
  • « Frankétienne, ou l’extermination des cloportes ». Le Nouveau Monde (6 décembre 1972).
  • « De la poésie et des faux poètes ». Le Nouveau Monde (13 mars 1973).
  • « Le Fatras de nos Orontes ». Le Nouveau Monde (26 avril 1973).
  • « Réflexions sur le style. Sur Le Drapeau en berne d’Alix Mathon ». Le Nouveau Monde (5 juin 1974).
  • « Sexualité des personnages et érotisme du romancier Fernand Hibbert ». Conjonction 122-123 (1974): 41-65.
  • « Mon ami que revoici. Sur Et moi je suis une île d’Anthony Phelps ». Le Nouveau Monde (10 octobre 1974).
  • « Commentaire d’un poème créole. Sur Machouè gonflé de Georges Sylvain ». Le Nouveau Monde (24 décembre 1974).
  • « Lettre à Marguerite Deschamps sur la critique littéraire haïtienne ». Le Nouveau Monde (24 février 1975).
  • « Gouverneurs de la rosée de Jacques Roumain, un roman ‘réformiste’ ? ». Le Nouveau Monde (12 mars 1975).
  • « Sur Chambre 26 et Cinq chéris. Deux pièces de Mona Guérin ». Le Nouveau Monde (2 juin 1975).
  • « Nouvelle mise à mort de Manuel ». Le Nouveau Monde (10 juillet 1975).
  • « Frankétienne, créateur et voyant ». Le Nouveau Monde (3 octobre 1975).
  • « Sur un roman de Félix Courtois : Scènes de la vie port-au-princienne ». Le Nouveau Monde (octobre 1975): 22-27.
  • « Monsieur de Vastey et la canaille. Sur Monsieur de Vastey de René Philoctète ». Le Nouveau Monde (27-28 décembre 1975).
  • « Frankétienne, créateur et voyant ». Le Petit Samedi soir 118 (18-24 octobre 1975): 10-12.
  • « L’Afrique des rois, de Roger Dorsinville ». Conjonction (13 septembre 1976): 73-80.
  • « Indigénisme haïtien, négritude et internationalisme ». Le Nouveau Monde (6 mai 1979).
  • « L’indigénisme haïtien et ses avatars ». L’Indigénisme. Conjonction 197 (1993): 9-26.

Liens:

sur Île en île:

ailleurs sur le web:


Retour:

Dossier Roger Gaillard préparé par Dieulermesson Petit Frère

http://ile-en-ile.org/gaillard/

mis en ligne : 8 août 2020 ; mis à jour : 9 août 2020