Suzanne Dracius

Suzanne Dracius, photo © Anne-Marie Jacquemin Fort-de-France, janvier 1995

photo © Anne-Marie Jacquemin
Fort-de-France, janvier 1995

Suzanne Dracius est née à Fort-de-France (Martinique). Elle a passé son enfance entre ses Terres-Sainville natales et les hauteurs de Balata (Martinique), puis à Sceaux, en France hexagonale.

Professeur de Lettres Classiques, après des études à la Sorbonne, elle exerça d’abord à Paris. Depuis son retour à la Martinique en 1982, elle vit à Fort-de-France où elle enseigna à l’Université des Antilles-Guyane (Campus de Schoelcher) jusqu’en 1996 et entreprit, en Lettres et Civilisation Caribéennes, une recherche sur les villes de Saint-Pierre et Pompéi.

« Calazaza », Suzanne Dracius revendique ses ancêtres africains, européens, indiens, caraïbes et chinois. Elle est mère d’un fils qui vit à Paris.

Elle se consacre à la littérature, avec plusieurs projets en voie d’achèvement.


Oeuvres principales:

Roman:

  • L’Autre qui danse. Paris: Seghers, 1989; Paris: Le Serpent à Plumes, 2007.

Recueil de nouvelles:

  • Rue Monte au Ciel. Fort-de-France: Desnel, 2003.

Nouvelles parues dans des ouvrages collectifs:

  • « De sueur, de sucre et de sang ». Le Serpent à Plumes 15 (printemps 1992): 35-38;  1995: 111-127.
  • « La Virago ».  Diversité; la nouvelle francophone à travers le monde.  Sous la direction de Valérie Budig-Markin et James Gaasch. Boston: Houghton Mifflin, 1995: 70-81.
  • « La Montagne de feu ». Diversité; la nouvelle francophone à travers le monde. (2e édition)  Sous la direction de Valérie Budig-Markin et James Gaasch.  Boston: Houghton Mifflin, 2000: 64-76.
  • « La langue de Molière sauce chien ». Les identités francophones, anthologie didactique sous la direction d’Aurélien Boivin et de Bruno Dufour. Québec: Les Publications Québec français, 2008: 86-92.
  • « DOM : Départements à part entière ou entièrement à part ? ». International Journal of Francophone Studies 11.1-2 (September 2008): 229-238.
  • « In Search of Suzanne Césaire’s Garden ». Research in African Literatures 41.1 (Spring 2010): 155-165.
  • « Chocolater son petit corps ». Voix du Monde, nouvelles francophones. Bordeaux: Presses universitaires de Bordeaux, 2011.
  • « Caribéenne en littérature », « Nous finirons tous métis » et « Le racisme est soluble dans l’encre noire ». Plumes rebelles. Fort-de-France: Desnel, 2011: 9-52.
  • « La couleur du béké goyave » et « La langue de Molière sauce chien ». Partir sans passeport. Fort-de-France: Desnel, 2012: 7-17 et 73-96.

Poésie:

  • Exquise déréliction métisse. Fort-de-France: Desnel, 2008.
  • Déictique féminitude insulaire. Paris: Idem, 2014.
  • Scripta manent. Paris: Idem, 2016.

Poésie dans des ouvrages collectifs:

  • « Nègzagonal » et « Moun le Sid », poèmes en créole avec traduction française. MicRomania 3 (1992) et 5 (1993). Bruxelles: Édition de Traditions et Parlers populaires de Wallonie.
  • « Aux horizons du Sud », « De rue d’Enfer à la rue Monte au Ciel » et « Urgentes turbulences ». Hurricane, cris d’insulaires. Fort-de-France: Desnel, 2005: 41-48.
  • « Prosopopées suburbaines » et « Anamnésie propitiatoire ». Prosopopées urbaines, Anthologie poétique d’inédits, coordonnée par Suzanne Dracius. Fort-de-France: Desnel, 2006: 73-83.

Théâtre:

  • Lumina Sophie dite Surprise, fabulodrame historique (héroïque fantaisie). Fort-de-France: Desnel, 2005. Première représentation à la Préfecture de Fort-de-France lors de la Marche Mondiale pour la Femme, le 17 octobre 2000.

Direction d’ouvrages:

  • Hurricane, cris d’insulaires. Ouvrage collectif coordonnée par Doriane Suicard (Suzanne Dracius). Fort-de-France: Desnel, 2005.
  • Prosopopées urbaines, Anthologie poétique d’inédits, coordonnée par Suzanne Dracius. Fort-de-France: Desnel, 2006.
  • « Memories », anthologie poétique : Jacques Roumain, Nicolas Guillén, Langston Hughes. Fort-de-France: Desnel, 2007.
  • Pour Haïti. Fort-de-France: Desnel, 2010.

Essai:

  • La Vallée des papillons. Habitation Anse Latouche (beau-livre, en collaboration avec Pierre Pinalie). Le Carbet: Hugues Hayot, 1994.
  • La crise de l’Outre-mer français ; Guadeloupe, Martinique, Réunion (avec Jean-François Samlong et Gérard Théobald). Paris: L’Harmattan, 2009.

Prix et distinctions littéraires:

  • 2003     Membre Honoraire de l’American Association of Teachers of French (AATF).
  • 2004     Membre Honoraire de la Foreign Language Honor Society de l’Ohio University, U.S.A.
  • 2005     Prix Fètkann ! Poésie, pour Hurricane, cris d’insulaires.
  • 2006     Médaille d’Honneur de Schoelcher, pour Lumina Sophie dite Surprise.
  • 2009     Prix Fètkann ! Poésie, pour Exquise déréliction métisse.
  • 2010     Prix Jacques-Raphaël Leygues (de la Société des Poètes français), pour l’ensemble de son oeuvre.

Sur Suzanne Dracius:

  • Confiant, Raphaël. « Trois regards féminins sur la Martinique ». Antilla (avril 1989): 25-28.
  • Dorcé, Mylène. « Déconstructions de l’imaginaire mythique dans En attendant le bonheur de Maryse Condé et L’autre qui danse de Suzanne Dracius ». L’Afrique noire dans les imaginaires antillais. Obed Nkunzimana, Marie-Christine Rochmann, Françoise Naudillon, éds. Paris: Karthala, 2012: 131-152.
  • Edwards, Carole. Les dramaturges antillaises; Cruauté, créolité, conscience féminine. Paris: L’Harmattan, 2008.
  • Edwards, Carole. « Entretien avec Suzanne Dracius : La Kalazaza gréco-latine ». Women in French Studies 19 (2011): 120-132.
  • Helm, Yolande, éd. Métissages & marronnages dans l’oeuvre de Suzanne Dracius, ouvrage collectif. Paris: L’Harmattan, 2009.
  • Jahn, Jennifer. « Femmes, féminitude, féminisme: An afternoon with Suzanne Dracius ». International Journal of Francophone Studies 11.3 (2008): 417-450.
  • Lionnet, Françoise. « Inscriptions of Exile: The Body’s Knowledge and the Mythe of Authenticity in Myriam Warner-Vieyra and Suzanne Dracius-Pinalie ». Postcolonial Representations:  Women, Literature, Identity. Ithaca:  Cornell University Press, 1995: 87-100.
  • Morgan, Janice. « « A Woman Who Falls in Never without Hope »: Interview with Suzanne Dracius ». New Mango Season 1.1 (2007): 11-26.
  • Murdoch, H. Adlai. « L’Autre qui danse: The Modalities and Multiplicities of Métissage ». Creole Identity in the French Caribbean Novel. Gainesville: University Press of Florida, 2001: 142-196.
  • Murdoch, H. Adlai. « Negotiating the Metropole: Patterns of Exile and Cultural Survival in Gisèle Pineau and Suzanne Dracius-Pinalie ». Immigrant Narratives in Contemporary France. Susan Ireland and Patrice J. Proulx, eds. Greenwood Press, 2001.
  • Rinne, Susanne B. « L’Impossibilité de vivre l’Afrique: Suzanne Dracius » et « Entretien par correspondance avec Suzanne Dracius ». Elles écrivent des Antilles (Haïti, Guadeloupe, Martinique), Suzanne Rinne et Joëlle Vitiello, éds. Paris: L’Harmattan, 1997: 361-366; 367-372.
  • Vété-Congolo, Hanétha. « Suzanne Dracius’ Creole Bovarysm or Emma B.’s Triumphant Feminist Marronnage in « De sueur, de sucre et de sang » ». Wadabagai, A journal of the Caribbean Diaspora 10.1 (Winter 2007): 73-97.

Traductions:

In English:

  • « The Virago ». Doris Y. Kadish et Jean-Pierre Piriou, trads. Callaloo 19.1 (Winter 1996): 143-147.
  • « Sweat, Sugar, and Blood ». Doris Y. Kadish, trad. The Ancestral House: The Black Short Story in the Americas and Europe . Charles H. Rowell, ed. Boulder, Co.: Westview Press (HarperCollins), 1995: 156-163. Rpt: The Whistling Bird: Women Writers of the Caribbean. Elaine Campbell et Pierrette Frickey, eds. Boulder, Co.: Three Continents Press, 1998: 193-201.
  • Climb to the Sky. Trad. James Davis. Charlottesville: University of Virginia Press, 2012.

in italiano:

  • L’altra che danza. Trad. Leonarda Oliveri. Milano: Giovanni Tranchida, 2010.

In het Nederlands:

  • « De Virago ». Marijke Koekoek, trad. De komst van de slangenvrouw. Sous la direction de Lucia Nankoe. Amsterdam: Van Gennep, 1998: 95-102.

Liens:

sur Île en île:

ailleurs sur le web:


Retour:

Dossier Suzanne Dracius préparé par Thomas C. Spear

http://ile-en-ile.org/dracius/

mis en ligne : 21 février 2001 ; mis à jour : 19 octobre 2016