Denis Pourawa, Entre voir : les mots des murs

(extraits)

Témoin
Chacun l’a vécue
Une histoire de terre revendiquée
De rêve désemparé
D’habitation carbonisée
D’effort blessé

* * *

Rosée du chemin
Quand tu lèches le grand matin
Gonfle nos vies entre tes mains
Nous t’aimons libre

Rosée du chemin
Sans cesse tu renais
Dans la magie d’un monde aîné
Amour et longue nuit

Xwi xwâî rè ngêê pa dopua
Kè va fa xëtë têpe rè nèjâârèköö
Mè ngêê nöö va xwèrii rö

* * *

Crache ton venin sur ces murs de béton
Frappe du poing et que gicle ton sang
Tiens-toi debout, à genoux sur ton ombre
Respecte le danger et ne souffre jamais

Le premier respire avec dignité
Le second renifle sa fierté
Le troisième cherche

Trouve
Chaussure à son pied
Dans cette terre plus qu’ailleurs
Respecte et ne doute jamais


Ces trois textes sont extraits d’Entre voir : les mots des murs, par Denis Pourawa, publié pour la première fois dans une co-édition à Nouméa aux Éditions L’Herbier de Feu et aux Éditions Grain de Sable en 2006 (pages 38, 86 et 92).

© 2006 Denis Pourawa


Retour:

http://ile-en-ile.org/denis-pourawa-entre-voir-les-mots-des-murs/

mis en ligne : 9 juin 2007 ; mis à jour : 16 novembre 2015