Raymond Chassagne

Raymond Chassagne, photo © Thomas C. Spear Montréal, 12 octobre 2003

photo © Thomas C. Spear
Montréal, 12 octobre 2003

Raymond Chassagne naît le 13 février 1924 à Jérémie (Haïti). Il fait des études secondaires au Collège de Port-au-Prince Henri Odéide. En mai 1957, il démissionne de l’Armée d’Haïti et part pour l’exil après un procès politique et un emprisonnement de neuf mois, dans les prisons du dictateur François Duvalier.

Chassagne séjourne aux États-Unis de 1959 à 1966, et ensuite au Canada où il obtient un diplôme de maîtrise à l’université McGill en 1975, avec un mémoire portant sur l’œuvre poétique d’Aimé Césaire. Il poursuit ses études à l’université de Montréal et obtient, avec une thèse sur l’œuvre d’Édouard Glissant en 1979, un doctorat de lettres. Il enseigne la littérature au Québec jusqu’en 1979 quand il rentre en Haïti.

Depuis son retour en Haïti, Chassagne dispense des cours de littérature et de méthodologie à l’Université d’État, collabore à différentes revues et anime des émissions de radio et de télévision. En compagnie d’Anthony Phelps et de Syto Cavé, il participe aux soirées littéraires du club Batofou.

Depuis 1994, il s’installe à Port-Salut au sud d’Haïti où il fonde une bibliothèque, encadre les professeurs et prend une part active à la vie communautaire du village. Dans ce lieu de retranchement, il entame un véritable travail d’écriture et de réflexions.

Il revient vivre à Montréal en 2007.

L’œuvre de Raymond Chassagne couvre aussi bien la prose analytique que l’écriture poétique. Le point nodal de son œuvre est la poignance de l’aventure haïtienne, qu’il définit comme un « parcours chargé de défis : la dénaturation de la création d’un pays, les subséquences mythiques et les difficultés rencontrées dans la construction d’une véritable citoyenneté ».

La poétique de Chassagne – tout comme ses réflexions – vise à l’avènement d’un vivre-ensemble en Haïti.

– Rodney Saint-Éloi

Le poète, essayiste et professeur Raymond Chassagne s’éteint à Longueuil (Québec) le 27 mai 2013 à l’âge de 89 ans. Le service des funérailles aura lieu samedi le 1er juin à Saint-Lambert. Dans les liens ci-dessous, nous rajouterons des références aux hommages et témoignages de la presse ; vous en trouverez déjà sur la page Facebook des éditions Mémoire d’encrier. Les liens vous renvoient également à la vidéo de Boris Chassagne (1992) lisant trois poèmes, et aux enregistrements sonores : cinq poèmes de Raymond Chassagne dits par Anthony Phelps et un poème dit par Boris Chassagne, le fils du regretté poète.


Oeuvres principales:

Poésie:

  • Mots de passe. Sherbrooke: Naaman, 1976.
  • Incantatoire. Illustrations de Patrick Vilaire. Port-au-Prince: Éditions Regain, 1996.
  • Carnet de bord. Montréal: Mémoire d’encrier, 2004.
  • Éloge du paladin. Montréal: Mémoire d’encrier, 2012.

Essais:

  • « Les contradictions dans l’œuvre d’Aimé Césaire ». (Mémoire de maîtrise, McGill University, 1973) 1974.
  • « Singularité et rupture idéologique dans l’oeuvre d’Edouard Glissant ». (Thèse de doctorat, Université de Montréal) mai 1979.
  • Le gré de force: (manifeste solitaire). Port-au-Prince: Raymond Chassagne, 1998; Port-au-Prince: Éditions Reed, 1999.
  • Petit manuel du citoyen / Yon ti liv pou tout sitwayen (bilingue), livre didactique vers la formation citoyenne. Port-au-Prince: Raymond Chassagne et Fonds des Droits Humains (Fon Dwa Moun), 1999.
  • L’errance haïtienne, échecs et perspectives. (en préparation).

Textes parus dans des ouvrages collectifs:

  • « Entre glace et corail » (poème). Conjonction 160 (janvier 1984): 79-82.
  • « Contraires et pourtant mêmes » (prose). Une journée haïtienne, textes réunis par Thomas C. Spear. Montréal: Mémoire d’encrier / Paris: Présence africaine, 2007: 117-119.
  • De nombreuses publications dans les revues Optique et Conjonction.

Enregistrements sonores:

  • Raymond Chassagne: dit par Anthony Phelps. (disque 33 tours, poèmes tirés de Mots de passe) Musique de transition de Claude Dauphin. Montréal: Éditions Naam, 1976.
  • Incantatoire, poèmes dits par: Anthony Phelps et Boris Chassagne. Réalisé par Anthony Phelps; musique d’Oswald Durand. Montréal/Port-au-Prince: Productions Caliban, 2003, PC-115.
  • « Blues à Madame », poème de Raymond Chassagne dit par Pierre Brisson sur son disque À voix basse (volume 1). Port-au-Prince: Productions Batofou, 2004.

Liens:

poésie de Raymond Chassagne en ligne sur Île en île:

poésie en ligne ailleurs:

  • « Les mots qui saignent » (extrait d’Incantatoire) de Raymond Chassagne. Sapriphage 22 (juillet 1994).
  • Raymond Chassagne, présentation de l’auteur sur le site des Éditions Mémoire d’encrier.

Retour:

Dossier Raymond Chassagne préparé par Rodney Saint-Éloi

http://ile-en-ile.org/chassagne/

mis en ligne : 19 février 2004 ; mis à jour : 23 novembre 2015