Patrick Chamoiseau

Patrick Chamoiseau, photo prise à l'occasion du Grand Balan à la Maison de L'Amérique latine (Paris) 3 février 2002 © Kathleen Gyssels

photo prise à l’occasion du Grand Balan à la Maison de L’Amérique latine (Paris)
3 février 2002 © Kathleen Gyssels

Patrick Chamoiseau est né le 3 décembre 1953 à Fort-de-France (Martinique). Après des études de droit et d’économie sociale en France, il devient un travailleur social, d’abord dans l’Hexagone, puis en Martinique. Inspiré par l’ethnographie, il s’intéresse aux formes culturelles disparaissantes de son île natale (les djobeurs du marché de Fort-de-France, et les vieux conteurs) et il redécouvre le dynamisme de sa première langue, le créole, langue qu’il a dû abandonner au moment de ses études primaires.

En 1986 il publie son premier roman, Chronique des sept misères, où il raconte l’expérience collective des djobeurs et étale son invention d’un nouveau style linguistique, un langage hybride accessible aux lecteurs de la Métropole qui contient néanmoins les valeurs socio-symboliques du créole, la provocation et la subversion. Par la suite apparaît son deuxième roman Solibo magnifique (1988), livre qui développe les thèmes de la recherche d’une identité martiniquaise par les pratiques culturelles du passé. Il est par son troisième roman pourtant que Chamoiseau éclate sur la scène internationale.
Texaco (1992), grande épopée, raconte les souffrances de trois générations, d’abord sous l’esclavage, puis pendant la première migration vers l’Enville, enfin à l’époque actuelle. Texaco gagne le Prix Goncourt et établit Chamoiseau comme la vedette du mouvement de la créolité.

Pendant qu’il produisait ces trois romans, Chamoiseau travaillait aussi à d’autres projets. Avec Jean Bernabé et Raphaël Confiant, il publie en 1989 Éloge de la créolité, le manifeste de la créolité, et par la suite Lettres créoles avec Confiant, un essai sur la littérature antillaise de 1635 à 1975. De plus il écrit une autobiographie (Une enfance créole – 3 volumes), il édite une collection de contes créoles (Au temps de l’antan) et, en collaboration avec le photographe Rodolphe Hammadi, Guyane: Traces-Mémoires du bagne. L’oeuvre récente de Chamoiseau continue à se développer au carrefour de la théorie et la création artistique : un conte de l’époque esclavagiste L’esclave vieil homme et le molosse (1997), un texte à moitié théorique, à moitié autobiographique, Écrire en pays dominé (1997), et son quatrième roman, Biblique des derniers gestes (2002).

– Roy Caldwell


Oeuvres principales:

Romans:

  • Chronique des sept misères. Paris: Gallimard, 1986.
  • Solibo magnifique. Paris: Gallimard, 1988, 1991.
  • Antan d’enfance. Paris: Hatier, 1990; Gallimard, 1993. Re-publié comme Une Enfance créole I, Antan d’enfance avec une nouvelle préface, Gallimard, 1996.
  • Texaco. Paris: Gallimard, 1992, 1994.
  • Chemin d’école. Paris: Gallimard, 1994. Re-publié comme Une Enfance créole II, Chemin d’école. Gallimard, 1996.
  • L’Esclave vieil homme et le molosse. Paris: Gallimard, 1997.
  • Biblique des derniers gestes. Paris: Gallimard, 2002.
  • À Bout d’enfance. Paris: Gallimard, 2005. Re-publié comme Une Enfance créole III, À bout d’enfance, Gallimard, 2006.
  • Un dimanche au cachot. Paris: Gallimard, 2007.
  • Les Neuf Consciences du Malfini. Paris: Gallimard, 2009.
  • Le déshumain grandiose. Coffret de deux volumes (L’esclave vieil homme et le molosse et Un dimanche au cachot), avec un livret De la mémoire obscure à la mémoire consciente. Paris: Gallimard, 2010.
  • Hypérion Victimaire, Martiniquais épouvantable. Paris: Éditions Labranche, 2013.

Récits:

  • L’empreinte à Crusoé. Paris: Gallimard, 2012.
  • La matière de l’absence. Paris: Seuil, 2016.

Théâtre:

  • Manman Dlo contre la fée Carabosse, théâtre-conte. (texte et illustrations)  Paris: Editions Caribéennes, 1982.

Essais:

  • Eloge de la créolité (avec Jean Bernabé et Raphaël Confiant). Paris: Gallimard, 1989, 1993.
  • Lettres créoles. Tracées antillaises et continentales de la littérature: Haiti, Guadeloupe, Martinique, Guyane: 1635-1975.  (avec Raphaël Confiant) Paris: Hatier, 1991.
  • Martinique. (avec V. Renaudeau)  Richer, 1994.
  • Guyane: Traces-Mémoires du bagne. (avec des photographies de Rodolphe Hammadi)  Paris: CNMHS (Caisse nationale des monuments historiques et des sites), 1994.
  • Ecrire en pays dominé. Paris: Gallimard, 1997.
  • Elmire des sept bonheurs: confidences d’un vieux travailleur de la distillerie Saint-Etienne (avec des photographies de Jean-Luc de Laguarigue). Paris: Gallimard, 1998.
  • Livret des villes du deuxième monde. Paris: Patrimoine, 2002.
  • Quand les murs tombent. L’identité nationale hors-la-loi ? (avec Édouard Glissant). Paris: Galaade, 2007.
  • Les tremblements du monde; écrire avec Patrick Chamoiseau (livre et DVD). Lyon: À plus d’un titre, 2009.
  • L’intraitable beauté du monde. Adresse à Barack Obama (avec Édouard Glissant). Paris: Galaade, 2009.
  • Césaire, Perse, Glissant, les liaisons magnétiques. Paris: Philippe Rey, 2013.
  • Frères migrants. Paris: Seuil, 2017.

Littérature de jeunesse:

  • Emerveilles. Illustrations de Maure. Paris: Gallimard jeunesse, 1998.
  • Le Commandeur d’une pluie, suivi de L’Accra de la richesse. Illustrations de William Wilson. Paris: Gallimard, 2002.
  • Veilles et merveilles créoles; contes du pays Martinique. Illustrations de Georgia Grippo Belfi. Paris: Le Square, 2013.

Conte philosophique:

  • Le papillon et la lumière. Illustrations d’Ianna Andréadis. Paris: Philippe Rey, 2011.

Nouvelles:

  • « Le dernier coup de dent d’un voleur de banane » et « Que faire de la parole? Dans la tracée mystérieuse de l’oral à l’écrit ». Écrire la « parole de nuit » ; la nouvelle littéraire antillaise. Paris: Gallimard (folio, essais), 1994: 29-38; 151-158.

Collection:

  • Au temps de l’antan : contes du pays Martinique. Paris: Hatier, 1988.

Bande-dessinée:

  • Encyclomerveille d’un tueur, Tome 1 : L’orphelin de Cocoyer Grand-Bois. Texte de Patrick Chamoiseau, illustrations de Thierry Ségur. Paris: Delcourt, 2009.

Beaux Livres:

  • Cases des îles Pays-mêlés. Photographies de Jean-Luc de Laguarigue, textes de Patrick Chamoiseau. Paris: Hazan, 2000.
  • Métiers créoles: tracées de mélancolies. Photographies de Jean-Luc de Laguarigue, textes de Patrick Chamoiseau. Paris: Hazan, 2001.
  • Les bois sacrés d’Hélénon (sur l’oeuvre de Serge Hélénon), par Dominique Berthet et Patrick Chamoiseau. Paris: Dapper, 2002.
  • Le Bagne; traces-mémoires du bagne. Photographies de Jean-Luc de Laguarigue, textes de Patrick Chamoiseau. Paris: Éditions Gang, 2011.

Contributions:

  • « Postface » à La baignoire de Josephine, par Raphaël Confiant. Paris: Mille et une nuits, 1996.
  • « Préface » à La prison vue de l’intérieur : Regards et paroles de ceux qui travaillent derrière les murs, ouvrage collectif. Paris: Albin Michel, 2007.
  • « Préface » à L’écologie ou la passion du vivant : Quarante ans d’écrits écologiques, par Garcin Malsa. Paris: L’Harmattan, 2008.
  • « Ouverture » à Allers-retours, sous la direction d’Abdellatif Chaouite et Marie Virolle. Paris: Téraèdre, 2008.
  • « Postface » à Imaginaire interculturel : Dérivations et dérives, par Abdellatif Chaouite. Paris: L’Harmattan, 2011.
  • « Préface » à Les noms de famille de la population martiniquaise d’ascendance servile: origine et signification des patronymes portés par les affranchis avant 1848 et par les « nouveaux libres » après 1848 en Martinique, par Guillaume Durand. Paris: L’Harmattan, 2011.
  • « Introduction » à Martinique: images vue du ciel. Photographies par Anne Chopin. Paris: HC (Hervé Chopin), 2012.
  • « Préface » à Écologie tropicale; de l’ombre à la lumière. Ouvrage collecif dirigé par Pierre-Michel Forget, Martine Hossaert-McKey et Odile Poncy. Paris: Le Cherche Midi, 2015.

Prix et distinctions littéraires:

  • 1992     Prix Goncourt, pour Texaco.
  • 1993     Prix Carbet de la Caraïbe, pour Antan d’enfance.
  • 2002     Prix Spécial du Jury RFO, pour Biblique des derniers gestes.
  • 2008     Prix du Livre RFO, pour Un dimanche au cachot.

Traductions:

in English:

  • Éloge de la créolité/In Praise of Creoleness. (édition bilingue)  (avec Jean Bernabé et Raphaël Confiant). M.B. Taleb-Khyar, trad. Paris: Gallimard, 1993. (traduction publiée d’abord dans Callaloo 13.4 (Fall 1990): 886-909.)
  • Creole Folktales. (Au temps de l’antan : contes du pays Martinique). Linda Coverdale, trad. New York: New Press, 1994; Strange Words. London: Granta, 1998.
  • School Days: Chemin d’Ecole. Linda Coverdale, trad. Lincoln: U. of Nebraska Press, 1997.
  • Texaco. Rose-Myriam Rejouis and Val Vinokurov, trads. New York: Pantheon, 1997.
  • Solibo Magnificent. Rose-Myriam Rejouis and Val Vinokurov, trads. New York: Pantheon, 1998.
  • Childhood: Antan d’Enfance. Carol Volk, trad. Lincoln: U. of Nebraska Press, 1999.
  • Seven Dreams of Elmira: A Tale of Martinique. Mark Polizzotti, trad., photographs by Jean-Luc de Laguarigue. Cambridge: Zoland Books, 1999.
  • Chronicle of the Seven Sorrows. Linda Coverdale, trad. (preface by Edouard Glissant). Lincoln: U. of Nebraska Press, 1999.

in italiano:

  • Cronaca delle sette miserie. Laura Guarino, trad. Milan: Serra e Riva, 1991.
  • Elogio della creolità – Éloge de la créolité (avec Jean Bernabé et Raphaël Confiant). Daniela Marin et Eleonora Salvatori, trad. et éd. Como-Pavia: Ibis, 1999.
  • Texaco. Sergio Atzeni, trad. Turin: Einaudi, 1994; Nuoro: Il Maestrale, 2004.
  • Solibo Magnifique. Yasmina Mélaouah, trad. Turin: Einaudi, 1998.
  • Il vecchio schiavo e il molosso. Paola Ghinelli, trad., note et postface (« La Pietra e la corsa »). Nuoro: Il Maestrale, 2005.

Études sur l’œuvre de Chamoiseau:

livres et monographies:

  • Auzas, Noémie. Chamoiseau ou les voix de Babel. Paris: Imago, 2009.
  • Chancé, Dominique. Patrick Chamoiseau, écrivain postccolonial et baroque. Paris: Honoré Champion, 2010.
  • Constant, Isabelle. Le Robinson antillais; de Daniel Defoe à Patrick Chamoiseau. Paris: L’Harmattan, 2015.
  • Fardin, Liliane. Patrick Chamoiseau, « Le papillon et la lumière », étude critique. Paris: Honoré Champion, 2016.
  • Kassab-Charfi, Samia. Patrick Chamoiseau. Paris: Institut Français / Gallimard, 2012.
  • Knepper, Wendy. Patrick Chamoiseau: A Critical Introduction. Jackson: University Press of Mississippi. 2012.
  • McCusker, Maeve. Patrick Chamoiseau; Recovering Memory. Liverpool: Liverpool University Press, 2007.
  • Milne, Lorna. Patrick Chamoiseau; espaces d’une écriture antillaise. NY/Amsterdam: Rodopi, 2006.
  • Réjouis, Rose-Myriam. Veillées pour les mots; Aimé Césaire, Patrick Chamoiseau et Maryse Condé. Paris: Karthala, 2005.

ouvrage collectif:

  • Kassab-Charfi, Samia, dir. Tracées de Patrick Chamoiseau. Interculturel Francophonies 22 nº spécial (novembre-décembre 2012).

articles sélectionnés:

  • Burton, Richard D. « Debrouya Pa Peche, or Il y a Toujours Moyen De Moyenner: Patterns of Opposition in the Fiction of Patrick Chamoiseau ». Callaloo 16.2 (Spring 1993): 466-481.
  • Campbell, Tanya. « Nous sommes tous poursuivis par un monstre: Postcolonial Hauntologies in the Works of Chamoiseau, Ollivier and Haneke ». International Journal of Francophone Studies 13.1 (June 2010): 79-90.
  • Chancé, Dominique. « De Chronique des sept misères à Biblique des derniers gestes, Patrick Chamoiseau est-il baroque? » Modern Language Notes 118.4 (September 2003): 867-894.
  • Chancé, Dominique. « De la ville antillaise à la ville créole » et « La créolisation de la ville dans Texaco de Patrick Chamoiseau ». La Ville caraïbe : baroque et créolité. Ed. Dominique Diard. Caen: Presses universitaires de Caen, 2003: 55-72, 75-95.
  • Chancé, Dominique. « Texaco de Patrick Chamoiseau, prix Goncourt 1992 ». Les Goncourt dans leur siècle, un siècle de « Goncourt » Ed. Jean-Louis Cabanès, et al. Villeneuve-d’Ascq: Presses Universitaires du Septentrion, 2005: 373-383.
  • Chancé, Dominique. « Patrick Chamoiseau est-il un homme de dialogue ? » Langue et identité narrative dans les littératures de l’ailleurs, Antilles, Réunion, Québec. Ed. Marie-Christine Hazaël-Massieux et Michel Bertrand. Aix-en-Provence: Presses de l’Université de Provence, 2005: 107-125.
  • Chancé, Dominique. « Solibo Magnifique: dans la mangrove policière ». Cahiers de Recherches Afro-américaines Transversalité 2 (Tours, 2005): 79-93.
  • Chancé, Dominique. « Patrick Chamoiseau, entre réel merveilleux et baroque, quelle éthique, quelle lecture ? » Littératures francophones et politique. Ed. Jean Bessière. Paris: Karthala, 2009. 115-132.
  • Chancé, Dominique. « Patrick Chamoiseau: des Nourritures Substantielles aux Sensations Subtiles ». Food in postcolonial and migrant literatures, La nourriture dans les littératures postcoloniales et migrantes. Ed. Michela Canepari et Alba Pessini. Bern: Peter Lang, 2011: 361-377.
  • Chancé, Dominique. « Patrick Chamoiseau, de la « mangrove urbaine » de Texaco à la mangrove immonde de Biblique des derniers gestes ». Ponti/Ponts 11 (2011): 41-61.
  • Chivallon, Christine. « Texaco ou l’éloge de la « spatialité » ». Notre Librairie 127 (juillet-septembre 1996): 88-107.
  • Constant, Isabelle. « Texaco est-il un roman baroque ? » Journal of Haitian Studies 16.1 (Spring 2010): 157-64.
  • Curtius, Anny Dominique. « La Créolité de Chamoiseau: Phénomène nouveau ou continuité d’un détour « négzagonal » ». French Literature Series 29 (2002): 181-96.
  • Dash, J. Michael. « Textual Error and Cultural Crossing: a Caribbean Poetics of Creolization ». Research in African Literatures 25 (Summer 1994): 159-68.
  • Erickson, John. « Creole Identity in Chamoiseau’s Solibo Magnifique and Confiant’s Le meurtre du Samedi-Gloria ». Journal of Caribbean Literatures 4.2 (Fall 2006): 1-15.
  • Gaeta, Jill M. « Reevaluating the « Masculine » and « Feminine »: Patrick Chamoiseau’s « Kosto et ses deux enfants » ». The French Review 84.1 (October 2010): 140-49.
  • Garraway, Doris Lorraine. « Toward a Creole Myth of Origin: Narrative, Foundations and Eschatology in Patrick Chamoiseau’s L’esclave vieil homme et le molosse ». Callaloo 29.1 (Winter 2006): 151-167.
  • Ghinelli, Paola. « Il tempo diffratto: Biblique des derniers gestes di Patrick Chamoiseau come espressione di problemi storiografici ». Silvia Albertazzi, Barnaba Maj et Roberto Vecchi, éds. Periferie della storia. Il passato come rappresentazione nelle culture omeoglotte. Macerata (Italie): Quodlibet, 2004: 269-286.
  • Gyssels, Kathleen. « Du paratexte pictural dans Un plat de porc aux bananes vertes (André et Simone Schwarz-Bart) au paratexte sériel dans Écrire en pays dominé (Patrick Chamoiseau) ». French Literature Series 29 (2002): 197-213.
  • Kemedjio, Cilas. « Performance, Departmentalization, and Detour in the Writing of Patrick Chamoiseau ». French Cultural Studies: Criticism at the Crossroads. Ed. Marie-Pierre Le Hir and Dana Strand. Albany: SUNY Press, 2000: 185-204.
  • Kemedjio, Cilas. « De Ville cruelle de Mongo Beti à Texaco de Patrick Chamoiseau: Fortification, ethnicité et globalisation dans la ville postcoloniale ». Esprit Créateur 41.3 (Fall 2001): 136-50.
  • Knepper, Wendy. « Remapping the Crime Novel in the Francophone Caribbean: The Case of Patrick Chamoiseau’s Solibo Magnifique ». PMLA 122.5 (October 2007): 1431-1446.
  • Kundera, Milan. « Beau comme une rencontre multiple ». L’Infini 34 (été 1991): 50-62; « The Umbrella, the Night World, and the Lonely Moon ». (Trad. David Bellos) The New York Review of Books 38.21 (19 December 1991): 46-50.
  • Lagarde, François. « Chamoiseau: L’Écriture merveilleuse ». Études Françaises 37.2 (2001): 159-79.
  • Maisier, Veronique. « Patrick Chamoiseau’s Novel Texaco and the Picaresque Genre ». Dalhousie French Studies 57 (Winter 2001): 128-36.
  • McCusker, Maeve. « Carnal Knowledge: Trauma, Memory and the Body in Patrick Chamoiseau’s Biblique des derniers gestes ».Postcolonial Violence, Culture and Identity in Francophone Africa and the Antilles.Lorna Milne, éd. New York/Oxford: Peter Lang, 2007.
  • Ménager, Serge Dominique. « Topographie, texte et palimpseste: Texaco de Patrick Chamoiseau ». The French Review 68.1 (October 1994): 61-68.
  • Milne, Lorna. « Sex, Gender and the Right to Write: Patrick Chamoiseau and the Erotics of Colonialism ». Paragraph: A Journal of Modern Critical Theory 24.3 (November 2001): 59-75.
  • Moudileno, Lydie. « Patrick Chamoiseau: se faire « marqueur de paroles » ». L’Écrivain antillais au miroir de sa littérature. Paris:  Karthala, 1997: 83-111.
  • Murdoch, H. Adlai. « Inscribing Caribbean Oraliture: The Polysemic Discourse of Patrick Chamoiseau ». Multiculturalism and Hybridity in African Literatures. Selected Proceedings from the 1998 African Literature Association Conference. Hal Wylie and Bernth Lindfors, eds. Trenton, N.J.: Africa World Press, 2000.
  • Murdoch, H. Adlai. « Postcolonial Peripheries Revisited: Chamoiseau’s Rewriting of Francophone Culture ». French Prose in 1999. Michael Bishop and Christopher Elson, eds. Amsterdam: Rodopi, 2001.
  • Nkunzimana, Obed. « Fragments d’un continent maudit et mythique. L’Afrique dans Biblique des derniers gestes de Chamoiseau ». L’Afrique noire dans les imaginaires antillais. Obed Nkunzimana, Marie-Christine Rochmann, Françoise Naudillon, éds. Paris: Karthala, 2012: 195-215.
  • Nnadi, Joseph. « Mémoire d’Afrique, mémoire biblique: La Congruence des mythes du nègre dans Texaco de Patrick Chamoiseau ». Études Francophones 15.1 (Spring 2000): 75-91.
  • Nne Onyeoziri, Gloria. « Black Women’s Discourse and the Semiology of Cultural Identity: Simone Schwarz-Bart’s Pluie et Vent sur Télumée Miracle and Patrick Chamoiseau’s Texaco ». Journal of Caribbean Literatures 4.2 (Fall 2006): 31-40.
  • N’Zengou-Tayo, Marie-José. « Littérature et diglossie: Créer une langue métisse ou la ‘chamoisification’ du français dans Texaco de Patrick Chamoiseau ». Traduction, Terminologie, Rédaction 9.1 (1996): 155-76.
  • Perret, Arnaud. « Rupture de l’unité chronotope ou l’expression des traumatismes du colonialisme dans Un dimanche au cachot de Patrick Chamoiseau ». The French Review 88.3 (March 2015): 107-119.
  • Perret, Delphine. « La Parole du conteur créole. Solibo Magnifique de Patrick Chamoiseau ». The French Review 67.5 (April 1994): 824-839.
  • Perret, Delphine. La Créolité: espace de création. Matoury: Ibis Rouge, 2001.
  • Seifert, Lewis Carl. « Orality, History, and ‘Creoleness’ in Patrick Chamoiseau’s Creole Folktales ». Marvels & Tales 16.2 (2002): 214-230.
  • Shelly, Sharon L. « Addressing Linguistic and Cultural Diversity with Patrick Chamoiseau’s Chemin-d’école ». The French Review 75.1 (October 2001): 112-26.
  • Tarica, Estelle. « Patrick Chamoiseau’s Creole Conteur and the Ethics of Survival ». International Journal of Francophone Studies 13.1 (June 2010): 39-56.
  • Thomas, Bonnie. « Patrick Chamoiseau: Memory, Relation, and the Creolized Imaginary ». Connecting Histories; Francophone Caribbean Writers Interrogating Their Past. Jackson: University Press of Mississippi, 2017: 76ff.
  • Watts, Richard. « The ‘Wounds of Locality’: Living and Writing the Local in Patrick Chamoiseau’s Ecrire en pays dominé ». French Forum 28.1 (Winter 2003): 111-129.
  • Watts, Richard. « ‘Toutes ces eaux!’: Ecology and Empire in Patrick Chamoiseau’s Biblique des derniers gestes ». Modern Language Notes 118.4 (September 2003): 895-910.

entretiens:

  • Ette, Ottmar et Ralph Ludwig: « En guise d’introduction: Points de vue sur l’évolution de la littérature antillaise. Entretien avec les écrivains martiniquais Patrick Chamoiseau et Raphaël Confiant ». Lendemains (Marburg) 17.67 (1992): 6-16.
  • Gauvin, Lise. « Un rapport problématique ». L’écrivain francophone à la croisée des langues, entretiens. Paris: Karthala, 1997: 35-47.
  • Ghinelli, Paola. « Caos/Mondo. Intervista a Patrick Chamoiseau ». L’Indice (Turin) 22.5 (maggio 2005): 16.
  • Ghinelli, Paola. Archipels littéraires. Entretiens avec Chamoiseau, Condé, Confiant, Brival, Maximin, Laferrière, Pineau, Dalembert, Agnant. Montréal: Mémoire d’encrier, 2005: 15-32.
  • Lincoln, Sarah L. « Conquering City: The Poetics of Possibility in Texaco ». Small Axe 36 (November 2011): 1-21.
  • McCusker, Maeve. « De la problématique du territoire à la problématique du lieu: un entretien avec Patrick Chamoiseau ». The French Review 73.4 (March 2000): 724-733.
  • Morgan, Janice. « Entretien avec Patrick Chamoiseau ». The French Review 80.1 (October 2006): 186-198.
  • Morgan, Janice. « Re-Imagining Diversity and Connection in the Chaos World: An Interview with Patrick Chamoiseau ». Callaloo 31.2 (Spring 2008): 443-453.
  • Pausch, Marion. « « Exprimer la complexité antillaise à l’aide de la tradition orale »: Interview avec Patrick Chamoiseau ». Matatu 12 (1994): 151-58.
  • Plumecocq, Michaël. « Entretien avec Patrick Chamoiseau autour de Solibo Magnifique ». Roman 20-50 27 (juin 1999): 125-135.
  • Réjouis, Rose-Myriam. « A Reader in the Room: Rose-Myriam Réjouis Meets Patrick Chamoiseau ». Callaloo 22.2 (Spring 1999): 346-350.
  • Sankara, Edgard. « Patrick Chamoiseau: The Theatrical Self and a Paradoxical Reception ». Postcolonial Francophone Autobiographies: From Africa to the Antilles. Charlottesville: U. of Virginia Press, 2011: 95-117.
  • Taylor, Lucien. « Créolité Bites: A Conversation with Patrick Chamoiseau, Raphaël Confiant, and Jean Bernabé ». Transition 7.2 (74) (1998): 124-61.
  • Tcheuyap, Alexie. « Creolist Mystification: Oral Writing in the Works of Patrick Chamoiseau and Simone Schwarz-Bart ». Research in African Literatures 32.4 (Winter 2001): 44-60.

Liens:

sur Île en île:

ailleurs sur le web:

entretiens:

études:

divers:


Retour:

http://ile-en-ile.org/chamoiseau/

mis en ligne : 21 août 2002 ; mis à jour : 23 août 2017