Syto Cavé

Syto Cavé, photo © Thomas C. Spear Port-au-Prince, 24 octobre 2002

photo © Thomas C. Spear
Port-au-Prince, 24 octobre 2002

Syto Cavé est né le 7 août 1944 à Jérémie (Haïti). Après les études au Petit Séminaire-Collège Saint-Martial et au lycée Pétion à Port-au-Prince, il hésite entre des études de droit et de sciences économiques. Influencé par Gabriel Imbert, Cavé s’inscrit de préférence au Conservatoire d’Arts dramatiques à Port-au-Prince. Il y reste quatre ans où il fait ses premiers pas dans les arts dramatiques. Avec Charles-Alexandre Abellard et François Latour, Cavé fonde la Société des Messagers de l’Art, un groupe qui fait des lectures de poésie et du théâtre (français et haïtiens), sur scène et à la radio.

En 1968, Syto Cavé s’exile aux États-Unis avec sa femme, l’écrivaine et peintre Yanick Jean, et s’installe à New York où il reste jusqu’en 1982. Les années newyorkaises sont marquées par plusieurs activités professionnelles. Il occupe, parmi d’autres, un poste dans le programme d’éducation bilingue de la ville. Avec d’autres Haïtiens en exil – Georges Castera, Jacques Charlier, Hervé Denis, Daniel Huttinot, Josaphat-Robert Large et Jean-Marie Roumer – il fonde la troupe de théâtre Kouidor. Pendant une dizaine d’années, cette troupe expérimentale et politisée fera des mises en scène dans diverses universités et salles (e.g., Columbia University, Brooklyn Academy of Music), jouant un répertoire allant de Brecht à Kateb Yacine, d’Ionesco à Césaire. Kouidor est présente à de nombreux festivals, en Martinique, Guadeloupe, France, au Canada et au Festival Latino-américain – participant avec, parmi d’autres, le Living Theatre, Augusto Boal et Gato Barbieri. La troupe explore de nouvelles formes de théâtre.

Syto Cavé est de retour en Haïti en 1982, rejoignant sa deuxième épouse, Régine Charlier. Avec Cayotte Bissainthe, Hervé Denis, Lyonel Trouillot et Pierre-Richard Narcisse, Cavé fonde l’Atelier des Arts et Spectacles (ADASA) à Port-au-Prince en 1983. En 1989, il fonde la compagnie théâtrale Vigie, avec Toto Bissainthe.

Syto Cavé a en son nom plus d’une douzaine de pièces pour la scène, en créole et en français. Elles continuent à être jouées en Haïti, aux États-Unis, en France, en Martinique et en Guadeloupe. En plus d’écrire et de mettre en scène ses propres pièces, il réalise des mises en scènes des œuvres d’autres auteurs, tels que Simone Schwarz-Bart (Ton beau capitaine, 1985-86), Ina Césaire (Rosanie-Soleil, 1987-88) et Claude Innocent (Ce fou d’empereur, 2000). Il vit à Pétion-Ville, où il continue à se consacrer au théâtre et à l’écriture.


Oeuvres principales:

Nouvelles:

  • Le singe du dormeur, récits. Port-au-Prince / Montréal: Editions Regain / Éditions du CIDIHCA, 1999.
  • Van Cortland Club.New York: Rivarticollection, 2004.
  • Une rose rouge entre les doigts, récits. Léchelle (France): Zellige, 2011.

Théâtre en français:

  • Mémoires d’un balai, 1971. Mise en scène par Hervé Denis.
  • La parole des grands fonds, 1973. Mise en scène par Jacques Charlier.
  • Le chiffre sept. 1974.
  • Quelle mort tua l’empereur, 1975. Mise en scène par Jacques Charlier.
  • Les chants de Mélanie, 1977. Mise en scène par l’auteur.
  • Théodora. 1977.
  • Telcide et Duréna (Telcide ak Duréna), écrite en collaboration avec Régine Charlier, 1978. Mise en scène par l’auteur.
  • L’Amiral. Mise en scène par Hervé Denis.
  • Maître Carré. 1989.
  • Songe que fait Sarah, 1990. Mise en scène par l’auteur.
  • On m’a volé mon corps, 1994. Mise en scène par l’auteur.

Théâtre en créole:

  • Kavalye polka, 1984.
  • Brakoupe, 1987. Pièce publiée dans Conjonction 207 (2002): 56-73.
  • Mèt Katye. 1998.
  • Brakoupe, plis de lòt pyès teyat kreyòl: Mèt Katye ak Kayvalye Pòlka. Prefas: Lyonel Trouillot. Port-au-Prince: C3 Éditions, 2015.

Poésie:

  • « Laisser-Passer » / «Lesepase»; « Point final » / « Pwen final ». Conjonction 195 (juillet-août-septembre 1992): 42-43; 62-63.
  • « Qui de nous a cassé la lampe ? » / « Kiyès ki kase lanp lan ? ». Conjonction 196 (octobre-novembre-décembre 1992): 104-105.
  • Qui d’un soir. Montréal: CIDIHCA, 2011.
  • La Cabine jaune. New York: Riv’Art’, 2015.
  • D’amour à mort / Damou a mò (recueil de chansons). Port-au-Prince: L’Imprimeur II, 2015.

Enregistrements sonores:

  • Lapèsòn de Syto Cavé: poèmes, chansons et récits créoles composés et interprétés par l’auteur. Montréal: Les Productions Batofou, 1994; disque audio, PB101.
  • « Fanm lan bèl », « Rendez-vous », « Vive la mort », « Ellipse » et « Je m’en vais », poèmes de Syto Cavé dits par Pierre Brisson sur son disque À voix basse (volume 1). Port-au-Prince: Productions Batofou, 2004.
  • « Il est des villes », poème de Syto Cavé dit par Pierre Brisson sur son disque À voix basse (volume 2). Port-au-Prince: Pierre J. Brisson, 2006.
  • Ils ont chanté Syto, CD de 25 chansons de Syto Cavé interprétés par Alan Cavé, Réginald Lubin, Wooly Saint-Louis Jean, Tamara Suffren, Patrick Préval, Vanessa Jacquemin, Françoise Volel, Boulo Valcourt et Ralph Thamar. Musique de Réginald Policard, Wooly Saint-Louis Jean, Boulo Valcourt, Guy Cavé, Ralph Millet, Lionel Ritchie, Mario Canonge. Port-au-Prince: Les Productions Batofou, 2015.

Articles et contributions diverses:

  • Cavé, Syto avec Sandy Noble Yates et Anthony Phelps. (photos de Carl Hiebert). Paroles et Lumières. Where Light Speaks. Port-au-Prince / Mississauga (Ontario) / Colombus, OH: International Child Care, 1999.
  • « Entre le corps du pauvre et la mémoire du comédien ». Conjonction 207 (2002): 53-54.
  • « Une rue au fond du temps ». Une journée haïtienne, textes réunis par Thomas C. Spear. Montréal: Mémoire d’encrier / Paris: Présence africaine, 2007: 233-237.
  • Cinq poèmes. Anthologie de poésie haïtienne contemporaine, dirigée et présentée par James Noël. Paris: Points, 2015: 97-103.
  • « Un miroir à Marie ». En amour avec Marie, collectif (dirigé par Emmelie Prophète). Port-au-Prince: L’Imprimeur, 2016: 22-23.

Textes de Syto Cavé mis en musique:

  • « Chak jès », sur le disque Ki sa nou ye ? de Réginald Policard. Nouvel Jenerasyon, 2000.
  • « Foli d’amou » – « Foli Da Mou (Love Sick) », sur le disque Cordes et âme d’Emeline Michel, musique de Boulo Valcourt. Production Cheval De Feu, 2000.
  • « Fanm Dous Mwen » (avec Lionel Richie), « Vyé Frè » (musique de Tanya St. Val) et « La Pèsonn », trois poèmes, et la partie française de « J’ai besoin de toi ». Poèmes de Syto Cavé, mis en musique et chantés par Alain Cavé sur son disque Collabo’. AC Records, 2004.
  • « Vilbonè m », « Vi mwen chavire », « Fanm lan bèl », « Mwen renmen w » et « Kilè n ap di ase ? », poèmes de Syto Cavé mis en musique et interprétés par Wooly Saint Louis Jean sur son disque Quand la parole se fait chanson, Port-au-Prince: Productions Batofou, 2005.
  • « Lakaye » et « Rara yo deyò », poèmes de Syto Cavé mis en musique et interprétés par Wooly Saint Louis Jean sur son disque Eta’n Sinik, 2011.

Sur l’oeuvre de Syto Cavé:

  • Bellefleur, Pierre Maxwell. « La nouvelle haïtienne – témoin d’une époque ». Écrits d’Haïti: Perspectives sur la littérature haïtienne contemporaine (1986-2006). Nadève Ménard, éd. Paris: Karthala, 2011: 259-269.
  • Rowell, Charles H. « Syto Cavé » (entretien). Trad. Mohamed B. Taleb-Kyar. Callaloo 15.2 (1992 Spring): 538-39.
  • Trouillot, Lyonel. « Syto ». Le Testament du mal de mer, précédé de Trois poètes. Port-au-Prince: Presses Nationales d’Haïti, 2004: 15-16.

Liens:

sur Île en île:

  • icon_audio « Chien familier », nouvelle de Syto Cavé et lue par l’auteur.
  • icon_video « Madame Léon » (nouvelle) et « Tel qu’au miroir » (récit), deux textes de Syto Cavé lus par l’auteur (vidéo de 6 minutes, 1992).

ailleurs sur le web:


Retour:

http://ile-en-ile.org/cave/

mis en ligne : 21 octobre 2003 ; mis à jour : 6 juin 2016