Annie Bentoiu, Poèmes (extraits) – Boutures 1.3

Boutures logo
Poésies
vol. 1, nº 3, page 13

 

1

Le bleu du soleil brillait
à travers la poussière

nous nous tenions
debout sur le passé

Sur le ciel dansaient
des ombres d’air
qui nous parlaient du temps
et des masques
Force d’une motte de terre
beauté d’une goutte d’eau
misère de la boue

Mais d’où venaient ce calme cette fidélité

6

Un univers en expansion et cependant
tout s’approche s’associe s’agglutine
les atomes les arbres les pays.

L’amor che muove il sol e l’altre stelle
mystérieusement
ramène tout à un même centre.

Nous aussi
tourbillonnant virevoltant
heurtant du front la vitre des mots
nous nous laissons aspirer par sa douce lumière
souhaitant mourir pour bientôt l’atteindre.

Mais les instants parlent au bout de nos doigts
ils tombent s’amassent il y en a déjà

pour chacun de nous une chaîne de montagnes
et nous ne faisons qu’entrouvrir fugitive

la chose indicible et très douce
que nous cherchons sans pouvoir la nommer.

3

Comme une vie
un poème devrait, comme une vie
commencer dans la vague et l’indéterminé

attendre un sommet
de soleil, d’herbe rase et de vallées offertes
subir un jour l’écroulement

soudain de toute chose
puis s’apaiser enfin dans la lente douceur
gris-bleu de la mélancolie

ou cesser d’exister sous le choc du couteau

bout

Annie Bentoiu
Annie Bentoiu, poète, romancière, essayiste et nouvelliste, est née à Bucarest en 1927. Elle a fait des études de droit, de littérature et d’histoire. Elle écrit en roumain et en français. A publié, entre autres, Cinquante poèmes en vers et en prose, 1984 ; Trente poèmes 1994. Annie Bentoiu a reçu le Prix de l’Union des Écrivains pour des traductions en langues étrangères en 1979, 1983 et 1991.

Retour:

Boutures logo

flèche gauche flèche droite

http://ile-en-ile.org/annie-bentoiu-poemes/

mis en ligne : 9 janvier 2002 ; mis à jour : 25 octobre 2015